AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Inscriptions closes jusqu'à nouvel ordre

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Ven 20 Fév - 23:01

Comme on se revoit, petit loup


   

Sung Hee Jung | Mun Se Mun


   

   -----------------------------------------------

   

Hee Jung regarda la photo de lui et son grand frère, puis il ferma les yeux une seconde et les rouvrit pour ensuite tourner vers ses deux chiens. Ces deux la demandaient pour sortir en dehors de la maison et du grand jardin que possède leur maitre.  Le sorcier ne pu s’empêcher de leur sourire en leur caressant calmement leur tête à tous les deux. Ces deux la n’aimaient pas rester éternellement dans sa grande maison à tourner en rond. Ils avaient besoin de bouger. En même temps, ce sont des chiens Malamute de L’Alaska. Ces animaux sont robustes, grands et perd beaucoup de poils (surtout en été). Donc oui, Kin et Siro (le nom des deux chiens) demandaient tous les jours pour sortir. De toute façon, les animaux de Hee Jung lui demandaient beaucoup d’occupation. Et cela ne le déplait pas au sorcier car sans eux, sa vie serait monotone et il se sentirait très seul.

Sung Hee Jung s’était donc préparé pour sortir en compagnie des deux grands chiens. Quand il avait le temps, Hee Jung pouvait sortir faire un tour dans Overdose jusqu’à une heure trente voir deux heures. D’autant plus que l’avantage c’est qu’il ne devait pas les prendre en laisse. Kin et Siro l’obéissaient rien qu’au son de sa voix en plus de ça ils n’étaient pas méchant. C’est comme ça que le sorcier alla en direction du parc avec les deux Malamute d’Alaska. Ce parc était vraiment grand alors oui, Hee Jung aimait y être. Il y trouvait très souvent des enfants qui venaient dans cet endroit pour jouer, et très souvent les deux chiens étaient aimés d’eux. Au final, Sung Hee Jung était assis sur le banc, regardant Kin et Siro jouant avec les petits.

Au bout d’une heure trente, le chef des sorciers rappela ses deux chiens pour les reconduire à sa maison. Il estimait que ces deux la c’était bien défoulé pour la journée. Bien qu’en rentrant il leurs donna à boire, peut de temps après Hee Jung partit de nouveau mais cette fois ci seul en direction du cimetière…. En direction de la tombe de son frère. Devant la tombe, Hee Jung se remémorait ses souvenirs en sa compagnie. Il avait envie de le revoir, de le toucher, de lui dire qu’il le manquait, de se confier à lui. En fait, le Sung avait l’impression que pendant tous ce temps le seul qui le comprenait c’était lui. Oui, c’était lui, son grand frère. Il ferma ses yeux, trop de souvenirs remontaient dans sont esprit et aucun son ne sortit de sa bouche, juste lui, la tombe de son frère, d’autres tombes et le silence.

Un bruit et tous les sens du chef des sorciers se mirent en alerte. Bien que ce ne soit pas pour autant qu’il ouvrit les yeux. Au fond de lui, il essayait de savoir c’était qui. Un simple humain ? Un sorcier ? Un loup ? En aucun cas il voulait que ce soit un loup, il ne voulait pas se battre. Pas dans un cimetière, du moins. Puis se battre signifiait faire attention à sa propre vie, ne pas mourir. Hors, Hee Jung ne voulait pas mourir, il voulait continuer à vivre. Un autre bruit de pas et enfin le sorcier décida de lever les yeux. Bien sur, la première chose qu’il vit fut la tombe mais très vite il regarda vers la direction d’où venait le bruit. Il aurait aimé tous, sauf ça.

- Tiens, bonjour petit loup. T’es-tu égaré en chemin ou tu voulais me dire bonjour ?

Un sourire était apparu sur le visage du sorcier, pas méchant. Juste….. qu’il s’amuse. Hee Jung n’avait pas envie de se battre avec ce jeune loup, mais il s’amusait avec lui. Bien qu’il sait qu’il doit faire attention car le Mun à une haine envers lui. De plus, ce n’est pas la première fois qu’ils se croisent.

- Dit moi, hésitais-tu à m’attaquer à l’instant, ou bien tu pensais à un effet de surprise en premier lieu ?

Son ton calme et provocateur pourrait mettre en colère n’importe qui, surtout ceux qui avaient le sang chaud.

- Ou bien peut être avant qu’il y est eu la surprise de me voir devant une tombe ? De la pitié ? Non certainement pas de la pitié ça m’étonnerai. Mais dis moi, tu tiens vraiment à te venger ici ?

Sung Hee Jung parlait en connaissance de cause. Il savait que provoquer un loup n’était pas bon du tout. De plus, ce n’était pas la première fois qu’il le rencontrait. Si il en aurait voulu il aurait pu mettre fin tout de suite à la présence du loup, son pouvoir le lui permettant. Mais bon, en cas de trop grand danger, le chef des sorciers avait toujours le don de surprise au niveau de son pouvoir car jusqu’à présent ce cher loup ne connait pas encore son pouvoir. De plus, la il attendait que son interlocuteur parle en premier lieu.


CCC
   


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Sam 21 Fév - 16:54

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


En ce weekend je décidais de me rendre à la demeure des Muns afin de pouvoir m’entraîner de nouveau, cela avait fait exactement 2 semaines que je n’y étais pas retourné me défouler. J’étais occupé avec les cours et mes enquêtes concernant les Sungs, j’avais une fois de plus contacté Ha Neul il y a quelques jours de cela afin qu’il puisse me renseigner sur leurs agissements. J’ignorais ce qu’ils manigançaient mais je préservais un mauvais présage, rien de bon, que du mal, comme toujours, comme ils avaient toujours fait, depuis ce jour. C’est vrai, je reconnaissais ne pas supporter leur nature, et encore moins les Sungs. Je n’arrivais pas à oublier l’atrocité qu’ils avaient fait régner au sein de notre clan, la peur qu’ils avaient engendré chez nous, la torture et détruit tout ce que nous avions battis de nos mains. Je n’y avais pas vécut, mais avec toutes les histoires que l’Ancien nous racontait ainsi que certains témoignages c’était comme si j’y avais vécut. Je ne comprenais toujours pas pourquoi ils s’étaient décidé de mettre à feu et à sang le clan des Muns, pourquoi après une si longue amitié ils avaient finit par nous trahir en nous poignardant dans le dos. Tout ça à cause d’une ridicule jalousie, c’était idiot, je ne les comprenais pas.

Après être descendu du bus, je marchais en longeant un long sentier qui menait dans un bois, loin de la ville. J’avais mis mes écouteurs dans les oreilles, et augmentais le volume, il n’y avait pas de paroles, simplement une mélodie, un morceau de piano, le clair de lune de Debussy, j’aimais ce morceau, cela m’apaisais, mon esprit se vidait tout en accompagnant chacune des notes. Je finis par atteindre cet endroit, sombre, triste et lugubre ; le cimetière. Non ce n’était pas la demeure des Muns, pas encore, je voulais y faire un détour afin de le revoir, mon hyung, mon très cher vieil ami que je considérais comme un frère. Il me manquait. Je marchais silencieusement à la recherche de sa tombe, j’avais l’impression que depuis la dernière fois le nombre de tombes avaient augmentées. Je lâchais un soupir et continuais dans ma lancée.

À seulement quelques pas de la tombe, je sentis une présence, étrange, elle m’était familière, mais je n’arrivais pas de suite à la reconnaître, il me fallait être plus prêt afin de découvrir qui cela pouvait bien être. Avant, je rejoignis tout de même la tombe de mon ami, la caressant du bout des doigts, et chuchotant :

« Je reviens. »

Comme s’il pouvait m’entendre, je paraissais peut être ridicule ou bien même fou, mais je m’en fichais, après tout même les morts ont une vie n’est ce pas ? J’y croyais, alors il se pouvait bien que hyung de là où il était pouvait m’entendre.

Je fis ensuite demi-tour, revenant sur mes pas, longeant un autre sentier qui menait vers d’autres tombes, un coin que je ne connaissais pas, je n’y avais jamais mis les pieds. Je m’arrêtais net, figé sur place, je ne fis pas un pas de plus, je l’avais reconnu, cette odeur, cette aura, ça ne pouvait être que lui, Sung Hee Jung, le chef des Sungs. Je l’avais parfois croisé autrefois, et à chaque fois cela tournait mal, on ne se battait pas, non, il me provoquait et me narguait d’une telle violence que cela me rendait fou, mais je ne cédais pas, j’essayais de me contrôler, car je savais qu’il voulait s’amuser avec moi, il voulait que je sombre dans son jeu, il persistait même encore aujourd’hui. J’avouais parfois que je n’arrivais pas à retenir ma colère, ma haine envers lui, et j’avais finis par céder, un soir de pleine de lune. Pour vous dire, j’étais même allé jusqu’à prendre ma forme de loup. Ce type est un vrai manipulateur, je le savais, je le connaissais assez maintenant, mais, à chaque fois c’était la même chose, il était beaucoup plus fort que moi, et beaucoup plus intelligent. Rien que d’y penser je serrais avec violence mes poings fermement, laissant apparaître des marques rouges sur la paume de mes mains.

Je devais garder mon calme et rester prudent. Je me demandais ce qui l’avait amené par ici. Pourquoi s’était-il rendu au cimetière ? Y cachait-il quelque chose ? Marchandait-il avec d’autres sorciers ? Préparait-il quelque chose de louche ? Je devais le découvrir, et le seul moyen pour en avoir le cœur net était de me rapprocher, alors que je savais que je risquais ma peau. Je m’approchais donc, en silence, et éteignis ma musique, rangeant mes écouteurs dans la poche de ma veste. Je n’étais pas étonné, il avait bien évidement remarqué ma présence et ne s’était pas retenu pour me le faire savoir.

«  Tiens, bonjour petit loup. T’es-tu égaré en chemin ou tu voulais me dire bonjour ? Dit moi, hésitais-tu à m’attaquer à l’instant, ou bien tu pensais à un effet de surprise en premier lieu ? Ou bien peut être avant qu’il y est eu la surprise de me voir devant une tombe ? De la pitié ? Non certainement pas de la pitié ça m’étonnerai. Mais dis moi, tu tiens vraiment à te venger ici ?»

Je souris. Comme à son habitude il restait toujours poli, il avait une élégance incomparable, il arrivait très bien à jongler entre  la politesse et le sarcasme.  Je n’appréciais pas son personnage, mais je reconnaissais qu’il était plutôt bon dans son rôle de leadeur. Au moins lui, était différent du notre, enfin du futur, du moins.
Je le dévisageais de mon regard noir, cela avait fait un petit moment qu’on ne s’était pas croisé. Je lui adressais une fois de plus un sourire en signe de salutation. Puis c’est avec une intonation neutre que je m’exprimais :

« C’est drôle, mais, je me disais bien que cela sentait le sorcier, et j’eu bien raison. »

Dis-je en le toisant du regard.  Ce qu’il pouvait m’énervait, il n’y avait pas d’explication, c’était ainsi. C’est vrai, je ne le connaissais pas, si cela se trouvait c’était quelqu’un de bon, mais en réalité je me foutais de savoir s’il l’était ou non, car le simple fait de savoir qu’il est le Chef de ce put*** de clan me mettait la rage. Je m’exprimais une fois de plus :

« Je n’avais pas l’intention de t’attaquer ou quoi que ce soit, je suis venu ici pour une autre raison. Mais puisque tu sembles le vouloir, pourquoi pas. »





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Dim 15 Mar - 12:12

Comme on se revoit, petit loup


 

Sung Hee Jung | Mun Se Mun


 

  -----------------------------------------------

 

« C’est drôle, mais, je me disais bien que cela sentait le sorcier, et j’eu bien raison. »

Sung Hee Jung sourit, amusé. Donc Se Hun était venu rien qu’en sentant son odeur ? Intéressant. Donc, il suffisait juste qu’il sente l’odeur d’un sorcier pour qu’il accourt ? Puis même, ce n’est pas le premier à avoir ce genre d’attitude. Ou alors, c’est un pur réflexe qu’ils ont ? Aucune idée, mais de toute manière on pouvait voir dans les yeux du loup qu’il n’aimait pas le chef des sorciers.

« Je n’avais pas l’intention de t’attaquer ou quoi que ce soit, je suis venu ici pour une autre raison. Mais puisque tu sembles le vouloir, pourquoi pas. »


Le sourire du sorcier ne le quitta pas. Les propos du jeune loup étaient amusants à entendre. De plus, il n’avait jamais dit qu’il voulait se battre. Tout à l’heure il avait utilisé le mot « venger » c’était pour voir la réaction du jeune homme en face de lui. Ok, il était un peu provocateur. Mais c’est tellement agréable de faire marcher ce loup avec ses propos.

- Dans ce cas, il serait préférable que tu retournes à ta première raison. Ce serait dommage que de perdre la vie dans un tel endroit, tu ne trouves pas ?

Bon d’accord, il est plus qu’un peu provocateur. Mais il aime tellement ça, de voir jusqu’à ou le petit loup gardera patience. Et puis de toute façon, c’était ce genre de personne qu’il montrait aux loups. Surtout à ce loup. Il s’exprima de nouveau.


- La vie est tellement courte, profites en tant que tu le peux encore.


Cette fois ci, c’était plus un conseil même si on pouvait l’interprété dans d’autres sens. Après tout, le Sung avait toujours cette impression qu’il ne va pas pouvoir garder cette sorte de paix entre leurs deux clans très longtemps. Alors oui, il le disait autant pour le Mun que pour lui malgré son âge et son emploi. De toute façon, il n’allait pas l’attaquer tant que son interlocuteur ne l’attaquait pas. Alors oui, le chef espérait que c’était la même chose pour loup.

- J’en suis sur que tu es intelligent pour comprendre mes propos, petit loup.

Et un autre sourire amusé apparut sur ses lèvres. Hee Jung savait qu’il énervait Mun See Hun rien que par son attitude et ses propos. Mais il savait aussi  qu’il était plus intelligent que ce qu’il ne faisait paraître. Du moins, il en avait l’impression. Mais malheureusement pour le Mun, son sang chaud de loup le faisait réagir par instinct. Comme venir prêt d’un sorcier seul. Le petit avait de la chance que le Sung n’allait rien lui faire. Comme à chaque rencontre entre eux, d’ailleurs. Juste testé les limites du jeune loup, comme il aime si bien faire comme en ce moment même.



CCC
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Lun 16 Mar - 23:43

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Je ne savais pas si le sorcier jouait avec moi ou s’il était tout simplement sérieux, quelque part dans le ton de sa voix, j’avais l’impression qu’il essayait de me faire passer un message, comme s’il insistait à vouloir me faire comprendre que la vie était bien trop courte pour la dépenser inutilement. Ou alors, cela était un avertissement, profité avant que la guerre n’éclate de nouveau entre les sorciers et les loups. Je savais pertinemment qu’il aimait me provoquer, me pousser à bout, cela le faisait sourire, et même l’amuser. D’ailleurs c’est ce qu’il fit, un sourire se dessina sur ses lèvres, me narguant presque, et pourtant je ne l’avais pas considéré comme une menace ou bien une provocation. Je restais silencieux, l’observant seulement pendant quelques minutes, essayant de trouver une faille chez lui, quelque chose qui ne semblait pas naturel, mais rien, rien qui ne puisse éveiller un soupçon. Il semblait pacifiste, et pourtant j’étais sure qu’à la moindre tentation il ne se retiendrait pas pour ouvrir le feu. Je n’étais pas vraiment d’humeur à vouloir me « bagarrer » comme les autres fois, j’avais seulement envie de laissé couler, et il semblait bien moins provocateur qu’auparavant. Après un long moment de silence et des échanges de regard, je me décidais à prendre  la parole.

« Tu as raison. La vie est bien trop courte. Et c’est bien pour cela que je fais de mon mieux pour la vivre comme il se doit. »

Je faisais bien évidement référence à notre histoire, au conflit qui avait eut lieu il y a des siècles de cela entre nos clamps. Je ne profitais pas de la vie comme les autres jeunes de mon âge, c'est-à-dire à poursuivre un rêve afin de devenir astronaute, chanteur, acteur, idole de KPOP, ou encore devenir médecin. Je n’allais pas non plus faire la fête, dépenser mon argent en soirée et en alcool, sortir tous les weekends avec mes amis, non rien de tout cela ne faisait partit de mon quotidien. J’essayais de profiter parfois comme eux, même s’il m’était devenu de plus en plus difficile du à cette obsession et cette rancœur que j’avais contre eux, les Sungs. Comment vous expliquer toute cette colère enfermait en moi ? Il m’était pour moi-même difficile de résumer en quelques mots ce que j’éprouvais à leur égard sans en faire pour autant tout un récit, voire même un livre.  S’il y a bien une chose que je ne peux supporter dans ce monde, mis à part toute l’horreur qui existe déjà c’est bien la trahison. Après cette longue entente, cette longue amitié qui s’était éperdue dans le temps, ils avaient finit par nous poignarder dans le dos, tout simplement par pure jalousie. Pourquoi l’homme est-il si assoiffé de pouvoir ? Pourquoi est-il si obsédé à vouloir gagner à tout prix ? J’avais longtemps réfléchis, à essayer de comprendre la réelle raison qui les avait poussés à agir ainsi, mais à chaque fois j’en revenais toujours au même point, des questions sans réponse, une totale incompréhension de l’homme et de sa cupidité. Je soupirais intérieurement, lassé de me rassasier le passé.

Toute mon attention se portait de nouveau sur le sorcier, il n’avait rien dit, pas même bouger ne serait-ce un seul doigt, il restait calme, l’esprit reposé comme s’il ne me craignait pas, comme si je ne représentais en aucun cas une menace pour lui. J’avouais que sur le coup ma fierté en avait prit un coup et cela m’énervait. Qui fallait-il être pour réussir à le déstabiliser ? Le chef des Muns ? Cheol Hyun ? Rien que de penser à ce type cela me mettait en rogne. Je serrais la mâchoire, laissant apercevoir sur les côtés deux légers creux. Et sans me rendre compte je le questionnais sur sa venue.

« Qu’est ce qui t’amènes par ici ? »





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Sam 21 Mar - 20:49

Comme on se revoit, petit loup


 

Sung Hee Jung | Mun Se Mun


 

 -----------------------------------------------

 



Jusqu’à présent, Hee Jung avait toujours su garder son sang froid dans à peu près chaque situation dont il faisait face. Il se le devait. Etre chef des sorciers n’est pas facile et pas de tout repos donc plus l’hôpital à gérer et les affaires, il était charger de travail. Le sorcier sait consacrer à ça toute sa vie. En réalité,  étant plus jeunes il n’avait pas vraiment de rêve. Se contentant juste de suivre la voie de son père et continuer la ligné des Sung. A chaque fois qu’il réfléchissait, à chaque fois il se disait qu’il n’avait pas ce quelque chose qu’à un être humain normal. C’est simple, les sorciers et les loups n’ont pas tous ce quelque chose d’humain qui s’appelle « rêve ». Les deux clans étant toujours en guerre, la famille des Sung et celle des Mun ont une haine l’un envers l’autre. Cette haine est tellement forte qu’elle passe de génération en génération. A la succession de son père, Hee Jung a laissé plus de liberté au clan des Sung. Il est serte froid et stricte et sait gérer à bien le tout, mais malgré tout il leur a laissé plus de liberté. Lui en tout cas, pas forcément les autres sorciers.

Trop dans leurs idées, trop dans le passé, trop de colère parfois inexpliqué, trop de préjugés,…. Voilà à quoi les deux clans faisaient face.  Le chef des sorciers en était conscient. Leur vie se considérait à tout ça et à la survie. Le plus fatiguant pour lui était donc de toujours être sur ses gardes et essayer de survivre dans ce monde. Alors, même si le Mun l’amusait, si celui-ci commence à l’attaquer le Sung n’hésiterais pas à se défendre comme il se doit. Mais c’était aussi un réflexe.

« Tu as raison. La vie est bien trop courte. Et c’est bien pour cela que je fais de mon mieux pour la vivre comme il se doit. »

A ces mots, il ne répondit pas. Laissant le silence s’installer entre eux deux. De toute façon, il n’avait rien à répondre. Alors il repartit dans ses pensées qui partaient sur son frère. Il se souvenait du réconfort qu’il lui procurait alors qu’il avait peur de son propre pouvoir. Il se souvenait de son rire, de son attention à son égard. Son grand frère vraiment attentionné qui arrivait à trouver du temps pour parler avec lui. Le grand frère qui le taquinait sans arrêt. Les inséparables d’antan. En y pensant, ils n’ont pas le même caractère. Si son frère avait grandit en souriant, lui, il avait grandit en pleurant sa mort et en se mettant debout tout seul sans appui pour l’aider à ce moment la…


« Qu’est ce qui t’amènes par ici ? »

Cette phrase lui fit sortir de ses pensées. Le comportement de son interlocuteur avait changé. Il était en colère, la mâchoire serré. A vrai dire, cela ne surprit même pas le Sung. Et pour la réponse à cette question il avait le droit entre s’amusé, mentir ou bien dire la vérité tout simplement. Hors, il n’avait pas envie de dire pourquoi il était ici. Après tout il pourrait très bien être la pour affaire. Puisque le cimetière était un bon endroit pour ce genre de pratique. Il laissa donc un quelques secondes couler avant de répondre.

- La même chose que toi, je présume ?

Après tout, petit loup ne viendrait pas dans un cimetière pour le plaisir. On ne vient jamais dans un cimetière pour le plaisir. Et à vrai dire, il trouvait la question du loup vraiment ridicule. Hee Jung n’avait plus envie de s’amusé avec lui. Son ton était donc aussi froid que son pouvoir puisse l’être. Sérieusement, si il était la pour affaire il aurait choisit un autre endroit dans le cimetière que celui-ci et il ne serait pas venu seul dans ce cas. Et c’était sûrement la même chose pour Se Hun. Alors pourquoi, celui-ci, continuait de rester dans cette partie du cimetière alors qu’à la base il n’était pas venu ici pour lui ? L’odeur, la curiosité ou même les deux ? Après tout, il avait parlé d’odeur au tout début de leur conversation. Le sorcier rajouta même l’instinct à sa liste.

- Retourne donc à tes occupations, petit loup. Si les morts de cet endroit du cimetière devrait revenir à la vie, il y aura déjà bien longtemps que tu ne serais plus de ce monde.

En effet, cette partie du cimetière était consacré aux Sung décédé. Et pour bien faire comprendre au Mun le sens de sa phrase, il ponta légèrement du doigt quelques plaques, tous avec le noms des Sungs.




CCC
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Lun 23 Mar - 0:07

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Il pointa du doigt les tombes de ses ancêtres, de tous ceux qui ont péri pendant l’affrontement des loups et sorciers. J’avais même presque eu l’impression que la mélancolie avait traversé son regard. Il continuait de me provoquer comme à son habitude sans jamais ne s’arrêter. Je me mordais la lèvre inférieure droite me retenant de ne pas craquer. Qu’est ce qu’il le poussait à agir ainsi avec moi ? J’étais son amuse-gueule et cela ne me plaisait pas du tout. J’avais envie de répondre à sa provocation, mais je devais me retenir, car je savais que cela pourrait partir très loin. Il était intelligent et le savait, mais je l’étais tout aussi. Je jetais un coup d’œil sur toutes ces tombes qu’il me montrait du doigt. En effet le nom de Sung y était inscrit, toutes ces vieilles tombes poussiéreuses et abîmées à cause du temps avaient été gravées en or par le nom de chacun des morts qui s’y trouvaient sous terre. Je restais tout de même respectueux envers les décédés, ici, même si la colère envahissait tout mon corps.

« Mes occupations ? »

Répétais-je sur un ton d’étonnement. Se moquait-il de moi ? Le faisait-il exprès ou bien ? Je n’avais pas d’occupations comme les jeunes de mon âge, tout mon temps était entièrement, ou presque dédié aux Sungs, à ces buveurs de sang qui m’obligeaient à veiller sur eux, garder un œil sur tous leurs faits et gestes tout simplement de peur qu’ils viennent nous poignarder une fois de plus dans le dos. Il m’avait vraiment mis en colère cette fois-ci.

« À quoi crois-tu que mes occupations sont-elles dédiées ? »

Je serrais les poings, laissant ressentir une douleur affreuse dans le creux de mes mains, qui commençaient à trembler du à la douleur. Je ne sais pas ce qui me retenait de lui en mettre une, mais je devais garder mon contrôle à tout prix.

« Je présume que les Sungs se préparent une fois de plus à vouloir faire couler le sang chez les Muns. »

Je décidais de rentrer dans son jeu, d’utiliser ses règles à lui. Je n’allais pas l’attaquer de front par les coups, mais par les mots. Blessant ou pas je me fichais de ce qui pourrait m’attendre. Il l’avait cherché. Il m’était à vrai dire assez difficile de rester calme, même si j’essayais de le paraître. J’étais facilement impulsif lorsqu’on essayait de me provoquer, et encore plus si la personne était un sorcier, mais surtout un Sung. Je crois qu’il l’avait bien compris, et c’est pour cela que ça l’amusait de me voir dans cet état.

« Comme autrefois. Silence. Cela ne m’étonnerait pas de voir de votre part une autre attaque. Silence. Après tout, cela est dans votre gêne d’agir ainsi. Vous n’y pouvez rien malheureusement pour vous. »

Je lui avais réellement confié le fond de mes pensées cette fois-ci. Je n’avais pas réfléchis aux conséquences que cela pourrait engendrer, mais je ne regrettais pas de m’être exprimé ainsi. J’avais gardé cela pour moi bien trop longtemps, et de toute évidence un jour ou l’autre je lui aurai dit.

Je ne le quittais pas du regard, et afin de mieux lui faire comprendre le réel sentiment qui s’était emparé de tout mon corps j’avais fait exprès de plonger mon regard dans le fond de ses prunelles, insistant jusqu’à la fin.


HORS RP:

Spoiler:
 





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Sam 28 Mar - 19:53

Comme on se revoit, petit loup


Sung Hee Jung | Mun Se Mun




-----------------------------------------------



Petit loup ne connaissait pas cet endroit avant de venir par instinct. Hee Jung en était certain, ça se voyait à la réaction de son interlocuteur. Observateur, il vit que le Mun mordait sa lèvre d’énervement. Visiblement, il avait touché un point sensible car le loup avait l’air étonné sur le coup. Oui, seulement sur le coup. En effet, celui-ci serra les poings après avoir poser sa question à voie haute. Le chef des Sungs le ressentait, que le loup essayait de se contrôler. Et c’est bien ça qui l’amusait de nouveau. Pourquoi s’acharnait-il sur Se Hun ? En réalité, il ne s’acharne pas sur lui. Il réagit juste de façon à se protéger, lui. Et généralement, Hee Jung réagit en fonction de celui qu’il a en face. Je vais vous expliquer. Si par hasard le Sung rencontre une personne qu’il ne connait pas, automatiquement il sera froid et évitera le contact avec cette personne. Instinct de survie oblige car, il ne sait pas si derrière l’apparence se cache un loup ou bien un meurtrier. C’est dans un premier temps. Ses jugements et ses actions peuvent être totalement différent par la suite. Exemple : le cas de Se Hun : le chef des sorciers sait qu’il est un loup, un loup qui se contrôle dès qu’il le voit, dès que Hee Jung le provoque pour tester ses réactions. Le Sung sait aussi que celui-ci a une haine envers lui et les autres Sungs. Mais voilà, Hee Jung ne le trouve pas menaçant. Serte, il doit faire attention quand même, mais Se Hun n’est pas menaçant. Hee Jung joue le rôle du leader des Sungs en face de lui, et non l’être humain qu’il est. Surtout, il n’évite pas son contact du moins, le rapprochement entre eux deux. Il accepte une certaine distance.

Sung Hee Jung restait calme envers les propos du Mun. Oui, le loup était intelligent. Rentrer dans son jeu à lui.  Donc il présumait qu’ils allaient les attaquer ? Intéressant. Un petit sourire amuser apparu sur les lèvres du Sungs qu’il ne cacha bien évidemment pas. Hee Jung le laissa continuer, son interlocuteur avait l’air si bien partit. En effet, celui-ci continua de dire tout haut ce qu’il pense. Une autre attaque, hein ?

- Après tout, cela est dans votre gêne d’agir ainsi. Vous n’y pouvez rien malheureusement pour vous.

- Si c’est ce que tu penses, je l’accepte. Mais sache une chose petit loup, l’habit fait pas le moine….


Hee Jung ne lâcha pas la fin de sa phrase. Il aurait voulu la rajouter, mais cela aurait encore plus énervé le loup et surtout il ne voulait pas se battre aujourd’hui. Son sourire ne le quitta pas une seule fois des lèvres. En effet, les propos de petit loup étaient totalement absurdes de son point de vue. Mais entendre les pensées du loup étaient intéressant. Il pouvait maintenant s’attendre aux jugements de l’autre clan.

- As-tu autre chose que tu as sur le cœur que tu voudrais me dire, petit loup ?

Hors RP:
 



CCC


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Dim 29 Mar - 1:33

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Il n’avait pas tors. Sa réponse à ma provocation était bien des plus sages et raisonnables de toutes celles que j’avais entendu jusqu’à présent. Du moins lorsque j’essayais de provoquer volontairement un Sung. Ce qui peut paraître étrange et complètement dérangeait de ma part, certainement, était du au fait que je ne pouvais pas supporter d’approuver que le leader des Sungs était au fond, quelqu’un avec plus ou moins une bonne âme. Cela ne m’était jamais traversé à l’esprit. Comment lui ? Ce type, leur leader pouvait être en réalité un homme bon, avec des sentiments ? Je voulais me forcer à croire qu’il était mauvais. Pourquoi ? Pour la raison que jamais je ne pourrai oublier ce que lui et son peuple de sorciers ont commis au notre. J’avais mal. Les cicatrices demeuraient encore, et jamais ne s’effaceront. Je me rappelle un jour, un loup, un jeune Mun m’ayant demandé ; Comment peux-tu ressentir autant de haine envers les Sungs, alors que tu n’as pas vécut à cette époque ? Tu ne t’ais pas battu contre eux. Alors comment peux-tu autant les haïr ?

Il n’avait pas tors dans un sens. J’avouais même que j’avais longuement réfléchis. Ses questions m’étaient restées graver dans l’esprit. Encore aujourd’hui je persistais à trouver la réponse à ce mystère. J’étais resté sans voix ce jour là. Ne sachant quoi lui répondre, il m’avait vraiment posé une colle. On dit que la vérité sort de la bouche des enfants, pour le coup je pouvais confirmer. Il était jeune, il n’avait pas encore atteint l’âge qu’il fallait atteindre pour poursuivre l’entraînement qui nous permettait de contrôler notre force et nos sens. Alors je devinais qu’il était ignorant du conflit, ne sachant seulement quelques détails mais pas les plus blessants. Ou alors c’est qu’il était bien plus mature que moi. J’en avais honte quelque part. Tuer par désir, être tué par vengeance, est ce que cela apportera vraiment la paix ? Avait-il ajouté, suite à mon manque de réactivité.
Non avais-je envie de lui répondre. C’était la réponse la plus cohérente de toute évidence. Mais était-ce cruel de penser à venger les siens, après avoir connu une telle souffrance ? Je suis tellement aveuglé par cette soif de vengeance que j’en perds ma bonne conscience. Ses dires m’avaient ramené à la réalité pendant un court instant.

Je n’y avais pas vécut. Mais à chaque fois que je retournais à la demeure des Muns, je pouvais voir ces cicatrices, physiques ou mentale, sur leurs visages, dans leur façon de penser, de s’exprimer, d’agir. Ou encore bien même de conter les récits de la vie de notre peuple. Et à chaque fois le même sentiment s’emparait de moi. De la colère, de la haine, du mépris, une envie de meurtre, de vengeance. Mais aussi de la compassion, de la tristesse, de la peine, d’une totale incompréhension du comment et pourquoi avaient-ils finis par en venir à nous trahir en nous massacrant tous, sans exception.

Alors rien que pour ça, pour tout ce dont je venais de repenser, je ne pouvais accepter que Hee Jung fût quelqu’un de bon. Il me devait être une bonne raison pour me pousser à me venger, à agir sans pitié comme ils l’ont fait. Sans ça, je ne pouvais rien faire. Car certainement au fond de moi, brûlait encore une petite flamme d’humanité. Je ne m’attaquais pas aux innocents, seulement à ceux qui méritaient de recevoir une bonne leçon.

Sans m’en rendre compte, mes yeux commençaient à me piquer. Avais-je envie de pleurer ? Cette situation était comparable à une cours de justice. Un assassin avait commis un meurtre sur un pauvre innocent qui n’avait rien demandé, rien fait pour se sentir coupable non plus. Et pourtant il fût abattu sans même comprendre pourquoi. Les parents de cette victime tentent un procès pour venger la mort de leur fils. Et étonnement, par le plus grand des hasards on apprend que le meurtrier a en réalité une maladie mentale. Un handicap qui ne le pénalisera pas au final. Car après tout ce n’est pas de sa faute, c’est celle de la maladie, pas la sienne. Il faut punir l’handicap en le soignant. Qui s’en sort au bout du compte ? Cela me dégoûtait et m’énervait rien que d’y penser.

Je sortais de mes pensées lorsque j’entendis le frottement de ses chaussures contre le sol terreux. Je me rappelais alors qu’il m’avait demandé si j’avais quelque chose de plus qui me pesait sur le cœur, et que j’aimerai lui faire partager. Je fronçais les sourcils, puis plongeais de nouveau mon regard dans le sien.

« À quoi bon te les citer. Tu ne comprendrais pas de toute façon. »

Avais-je dis en employant mon ton le plus sincère et crédible que possible.  

« Qu’est ce que tu prépares cette fois-ci ? Un coup bas ? Encore. »

J’en avais assez de me battre contre eux, à courir après cette vengeance. Je voulais être libéré de cette emprise qui me pesait sur le cœur. Qu’on puisse effacer tout ce qui c’est passé. Retourner en arrière, éviter la guerre, les morts. Ou alors qu’on nous adosse tous, autant sorciers que loups, à une pilule qui nous fasse oublier le conflit, notre haine les uns envers les autres. Que l’on vive ignorant, comme si on ne se connaissait pas. Était-ce possible ?

Finalement des larmes s’échappèrent de mes yeux, venant s’abattre sur mes joues, finissant par dessiner le contour de ma mâchoire, puis rejoignant mon menton, avant de s’écraser sur ma chemise. J’effaçais d’un trait de ma manche les traces déjà sèches sur mon visage, afin d’éviter que le sorcier s’aperçoive de mon mal être. Je ne voulais absolument pas qu’il découvre mon véritable ressenti envers le conflit, à savoir, l’incompréhension.





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Dim 5 Avr - 22:53

Comme on se revoit, petit loup


Sung Hee Jung | Mun Se Hun




-----------------------------------------------



Hee Jung voulait savoir ce que jeune loup pensait de tout ça. Il le trouvait bien trop haineux envers les Sungs, de plus le loup était jeune et n’avait pas connu la grande guerre entre les deux clans. Lui non plus, d’ailleurs. Peut être pour ça qu’il était neutre envers tout ça. Neutre et distant par moment. Pourtant, si un jour une guerre devrait de nouveau éclater, il serait à la tête du clan Sung. Logique, puisqu’il est le chef des sorciers. Mais aussi parce qu’il ce l’étais décider, lui et non quelqu’un d’autre. Il était maitre de ses pensées et de ses mouvements. En aucun cas, il voulait que quelqu’un lui dicte ce qu’il doit faire. C’est aussi pour cela que bien qu’il montre qu’il est le chef aux autres sorciers, malgré lui il leur laisse plus de liberté. Pour Hee Jung, la liberté est quelque chose de primordial. Si il avait choisit d’être le chef et de suivre sa voie, c’était parce qu’il n’avait aucun rêve étant plus jeune, aucun but. Il n’avait jamais eu sa propre liberté. Encore maintenant d’ailleurs.

Encore maintenant ? Oui et non. Si sa décision était d’être le leader des sorciers, il ne peut pas faire tous ce qu’il veut. Même si il ne veut pas faire une chose, il est obligé de le faire. Ainsi va la vie. Responsabilité oblige. Quand il pense à liberté, Hee Jung se demande souvent s’il en a au moins une seule fois. Liberté d’expression ? Tout ce qu’il dit est pour le bien du clan et pour l’hôpital qu’il dirige. Mais jusqu’à maintenant il n’a jamais dit ce qu’il pensait… à personne. Pour l’instant sa seule liberté ce sont les animaux qu’il héberge et qu’il nourrit. Si il les adore c’est parce qu’ils ne vous jugent pas, ils voient qui vous êtes réellement. Au fond de lui, le sorcier a trouvé sa consolation envers eux. Lui, qui n’ose pas crée de liens.

Quand Se Hun répondit à sa question, il fut tout d’un coup curieux. Mais il ne dit rien en retour, même si au fond de lui il voulait savoir.

« Qu’est ce que tu prépares cette fois-ci ? Un coup bas ? Encore. »

Mais avant qu’il ne puisse répondre, il vit des larmes couler le long de des joues du Mun. Encore une fois, il ne dit rien. Restant de marbre. Mais au fond de lui, ça le mettait mal à l’aise. Pourquoi ? Il n’arrivait pas à se dire à lui-même ce qui le mettait dans un tel état. Puis, le bras de son interlocuteur vint effacer les larmes qui coulaient de son visage d’un coup brusque. Le chef sait que les loups ont autant de fierté que les sorciers donc, il décida de faire comme si il n’avait rien vu et de continuer la conversation comme elle était avant. Donc si entre temps il n’avait plus son sourire, il le remit sur son visage avant que le jeune loup n’ait vu le changement sur son visage.

- Dit moi petit loup, quesqu’y te fait croire ça ?

Va-t-il pouvoir faire parler le loup ? C’est ce qu’il va essayer.

- Je suppose que c’est ce quelque chose que je ne comprendrais pas de toute façon ? Encore une fois, quesqu’y te fait croire ça ? Nous crois-tu aussi stupide que ça ?

Oui, il avait utilisé le « nous » pour désigné les sorciers et pas que lui.

- Je pense surtout que tu sous estime nôtre compréhension face à notre situation...


Avait-il dit dans un petit soupire. Mais même si il fait des allusions, il ne dira pas ses pensées à lui…




CCC


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Mar 7 Avr - 12:41

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Hee Jung rétorqua en me disant que je ne devais pas les sous estimer. Si j’avais bien compris, il essayait de me faire passer comme message, que même eux, Sung, avaient une âme. Qu’après tout ils sont humains de base, juste se différent-ils par leur pouvoirs et leur soif de sang. Comme nous, Mun. Si on enlevait cette transformation, on était des humains après tout. Mon cœur se resserra, encore une fois il venait de m’abaisser. De me faire tomber de mon pied d’estrade. Je venais d’être complètement humilié, comme toujours. Des rires, et moqueries auraient suffis pour me sentir encore plus mal. Me replier sur moi. J’aurai perdu le sens de mon contrôle, et j’aurai certainement pris mon apparence de loup, pour lui faire ravaler ses mots. Ces ancêtres étaient les « méchants » de l’histoire d’Overdose. Aujourd’hui c’était lui. Mais étrangement il me donnait l’impression d’être différent des siens. Alors aucune guerre n’éclatera ? Était-ce possible ? Allait-il finir par nous proposer un pacte ? Et ce Cheol Hyun, que nous n’avons pas vu depuis des « siècles », allait-il enfin prendre ses responsabilités de leader ? Je soupirais intérieurement. J’aimerai. Mais seulement si c’était possible. Il n’y aura plus de raison pour se venger, même si les cicatrices demeureront éternellement. L’espoir fait tout vivre, dit-on. Mais pendant cette attente, de nombreux événements peuvent se passer. Au final c’est un cercle vicieux qui s’éternise.  

Je me lassais moi-même de toujours penser. J’avais l’impression que mon cerveau était connecté H24 sur ce conflit, et les affaires qui le concernent. Même lorsque je dormais j’en cauchemardais. Était-ce normal ? Je devenais complètement dingue. Complètement dépendant de cette putai*** de trahison. Est-ce que le problème venait de la fierté ? Je ne sais pas. Je me posais toujours d’innombrables question sans pouvoir avoir en retour des réponses, et non pas des suppositions. Je sentais le besoin de partager ce lourd fardeau. Mais à qui ? Mon meilleur ami se sentait totalement différent de cette affaire. Alors je ne me voyais pas le déranger avec mes problèmes. Chan Yeol, quant à lui, était humain. Alors même si je lui en parlais il ne pourra m’aider. À qui donc pouvais-je me plaindre ? Personne. Au final je me rendais compte que j’avais très peu d’amis. On a bien vite fait, fait le tour. Malgré ça,  ce type me mettait en confiance. J’avais l’impression que malgré son statut, il souffrait de quelque chose. Son cœur semblait saigner de l’intérieur. On avait l’impression qu’il portait un fardeau sur ses épaules. Alors je devinais qu’il devait me comprendre quelque part. Et si je m’ouvrais ? Un petit peu, à lui. Lui faire comprendre ma lassitude sur ce conflit entre nos clans. Me comprendra t-il ? Ou bien se moquera t-il seulement de moi ? Peut être que cela était seulement une stratégie pour m’affaiblir. M’achever. Pour en avoir le cœur net, il fallait que je me lance. Que je tente ce risque. Alors je prenais mon courage à deux mains, resserrant mes poings jusqu’à sentir une horrible douleur. Je levais la tête en sa direction. Inspiré un grand coup avant de m’adressais tout simplement à lui.

« Si c’est le cas. Vous auriez bien longtemps de cela agit. »

Je marque un silence.

« Alors ne me dit pas que vous saisissez la situation. »

Lui dis-je en le regardant dans le creux de ses prunelles. Je tenais à ce qu’il comprenne et saisisse mon message.

« Si vous vous sentez en tors, fait ce qu’il y a faire. Éviter des sacrifices pour un rien. »

Je terminais sur ces mots. Détournant mon regard sur les tombes qui nous entouraient.





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Sam 11 Avr - 15:27

Comme on se revoit, petit loup


Sung Hee Jung | Mun Se Hun




-----------------------------------------------



Accuser. Voilà comment se sentait intérieurement Hee Jung. Accuser de n’avoir rien essayé de faire pendant toutes ces années. Mais bon, petit loup ne pouvait pas le savoir ça. Non, il ne pouvait pas le savoir qu’il essayait pendant toutes ces années depuis qu’il est le chef des sorciers d’éviter une autre guerre. D’éviter la mort de plein de personnes, autant Sungs que Muns. Non, il ne pouvait pas savoir. Mais le sorcier ne pouvait pas dicter les actions des gens, alors oui il y avait souvent des attaques. Mais il savait aussi qu’il y avait de moins en moins de mort causé par ces attaques. Ce qui était une bonne nouvelle, quand même. Si sur le coup le chef des sorciers avait envie de demander au Mun ce que lui il avait essayé de faire pour changer tous ça, au final il ne dit rien car il s’en doutait. De toute façon d’un sens, ce n’était pas vraiment de sa faute au loup de pensé comme ça. Il y a une multitude de facteurs qui rentrent en cours. La famille, l’éducation, le passé vécu et plein d’autres. Une personne devient comme elle l’est à cause de tous ces facteurs. C’est pour cela que Hee Jung ne blâmait pas Se Hun. Après tous, c’était pareil dans les deux familles. Mais les générations changent, alors le Sung a l’espoir qu’un jour ça va changer. Mais peut être pas sous ses ordres après tout, ce n’est que le commencement.

- Si seulement tous ce que tu dis soit aussi facile à faire, petit loup….


Il y aurait déjà bien longtemps que tout ça serait fini. Voilà ce que serait la fin de sa phrase s’il avait continué à parler.  Si le Mun avait dit ce qu’il pensait, ce n’était pas comme lui. Lui, qui ne s’exprime pas assez. Tout ça à cause de quoi ? A cause de ses responsabilités. S’il se devait être fort et qu’il a un pouvoir qu’il en a lui-même peur en réalité, il se sentait souvent mis à l’écart. Ne pouvant pas exprimer ses propres pensés. Ou n’osant pas ? Voir les deux. Pourtant, ses actions expriment un peu ce qu’il ressent. Plus de liberté et moins de responsabilité, plus de libre arbitre. Voilà ce qu’il veut depuis toujours. Pourtant, c’est toujours avec responsabilité qu’il gère l’hôpital et qu’il est le chef des Sungs. Souvent il sait demander comment serait sa vie s’il ne connaissait pas tous ces secrets. S’il devait être un simple humain ignorant de tous. Mais de toute façon si être un sorcier ou un loup n’étais pas toujours chose aisé au fond de lui, il préférait connaitre la vérité plutôt qu’être ignorant. D’un sens, c’était pas plus mal. De toute façon il y aura toujours du pour et du contre.

- Cela ne dépend pas que de moi, petit loup.

Et en effet, cela ne dépendait pas que de lui. Cela ne dépend pas que d’une seule personne. Non, cela dépendra de tous les Sungs et les Muns. Non, de tous les sorciers et de tous les loups. Donc si déjà les deux pourraient se supporter ce serait déjà pas mal. Ensuite vint la question de tous ces humains. Mais ça, ce ne sera pas avant bien longtemps.

- Et encore une dernière chose, je ne me sens pas en tors car après tout ce n’est pas moi qui es causé cette guerre entre nos deux familles. Comme toi, j’essaye de vivre du mieux que je peux, sachant que beaucoup veulent ma mort. Un sourire apparut sur son visage autre que du sarcasme,  mais franc. Heureusement que je me défends. Car si je meurs, il y aura une deuxième guerre qui éclatera sûrement. Tous comme vous, la famille Sung a un pilier et il s’avère que c’est moi.

En conclusion, s’il vit c’est pour la famille Sung et que cette guerre n’éclate pas. Mais il en a déjà trop dit. Lui qui c’était dit de ne pas dire ses pensés à l’autre Mun en face de lui. Voilà en quoi est sa vie. Vivre pour les autres avec une peur de mourir à chaque instant et tant de responsabilité. Il revint de marbre.

- C’est simple, si moi ou votre chef meurt c’est la guerre assuré, petit loup. Donc si tu te posais des questions sur mes intentions, maintenant tu sais à quoi t'attendre. Libre à toi d'en faire ce que tu veux. Après tout c'était du donnant donnant vu que tu m'a dit franchement t'es pensés.




CCC


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Lun 13 Avr - 21:38

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Je l’écoutais attentivement sans jamais ne l’interrompre. Toute mon attention s’était portée sur chacun de ses mots prononcés. J’étais curieux de savoir comment, et quelle réponse il allait me donner. Pour la première fois je lui avais tendu la perche. Depuis le jour où nous nous sommes rencontrés, jamais nous n’avions abordé ce sujet en profondeur, mais aujourd’hui, c’était différent. Plus les minutes s’écoulaient et plus le ciel se couvrait. J’avais la sensation qu’un orage se préparait. Un léger vent s’installa entre nous, ébouriffant et décoiffant mes cheveux blonds dans tous les sens. Je ressentais ce besoin d’être écouté. Ce besoin d’être compris. Et pour la première fois je lui avais partagé mes sentiments envers ce conflit.

Bien évidement, cela ne dépendait pas que de lui. Il ne se considérait non plus, en rien, responsable des actes passés. Il peinait à m’avouer qu’il était comme moi, à vouloir que ce conflit cesse. Que chacun puisse vivre sa vie comme il l’entend sans pour autant se soucier de ce qui peut leur arriver le jour d’après. Il voulait, la paix ? Était-ce réellement possible ? Un doute. Ce fut le seul ressentit qui s’empara de tout mon corps à cet instant. Quelque part ses paroles  me poussaient à lui faire confiance, mais d’un autre, je savais pertinemment que c’était un parfait et sale manipulateur. Néanmoins je ne m’attardais pas plus longtemps sur ce détail, autre chose avait retenu mon attention.

S’il venait à mourir maintenant, ou demain, ou bien encore dans les jours à venir, une guerre éclatera sans aucun doute ? Avais-je bien entendu ? Mais où voulait-il en venir par là ? Tentait-il de me dire que s’il venait à mourir, plus personne ne dirigera les Sungs, et ainsi les rebelles et fanatiques ne se gêneront pas pour mettre en œuvre leur plan ? Tentait-il de me dire qu’il essayait d’éviter les dégâts en maintenant un éventuel conflit? Une fois de plus une tonne de questions envahirent mes pensées, et je ne savais pas du tout si les réponses que je m’étais faites étaient les bonnes ou non.

Je fixais mes deux mains qui se mirent légèrement à trembler pour je ne sais quelle raison. Un sentiment d’excitation et de peur s’emparèrent de mon corps entier. Cheol Hyun était de retour, et apparemment d’après ce que l’on dit, il semblerait qu’il prendrait un peu plus au sérieux son statut. Du moins son futur statut d’hérité des Muns. Il était désormais important que les Muns se rassemblent pour discuter plus sérieusement.

- ... Donc si tu te posais des questions sur mes intentions, maintenant tu sais à quoi t'attendre. Libre à toi d'en faire ce que tu veux. Après tout c'était du donnant donnant vu que tu m'a dit franchement t'es pensés.

Cette fois-ci il me donnait vraiment la sensation qu’il ne cherchait pas à mentir. Ses paroles avaient été sincères, le ton qu’il avait employé m’avait été suffisant pour bien comprendre qu’il avait été honnête. Au moins cette fois.

Il restait pour l’instant neutre, mais cela ne voulait pas dire qu’il n’avait pas son propre avis concernant le conflit. Et ce qui m’intéressait le plus était justement ce détail. Rester pacifiste pour le moment ne signifiait en aucun cas, qu’une deuxième guerre ne verra jamais le jour. Alors même si cette information est intéressante à prendre en compte, il vaut mieux pour nous, Muns, qu’on reste sur nos gardes. Je continuerai encore s’il le faut à veiller sur leurs agissements.

« Tu t’exposes bien trop vite et bien trop facilement je trouve. Ça mérite de rester sur ses gardes. »

Je me tais un instant.

« Mais je te remercie au moins de ta franchise. »





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Park Jung Soo / Leeteuk (Super Junior)
Etude, emploi : Directeur de l'hôpital d'Overdose
Sung Hee Jung
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Jeu 23 Avr - 22:05

Comme on se revoit, petit loup


Sung Hee Jung | Mun Se Hun




-----------------------------------------------



Cela avait plus difficile que ce qu’il n’y avait cru. Dire tout haut ce qu’il pense, cela lui avait fait bizarre. Et même, c’était la première fois qu’il arrivait à discuter avec un Mun sans que cela ne tourne en bagarre. Pour l’instant. Hee Jung le voyait, Se Hun était un jeune loup encore dans le doute, ne sachant pas quoi faire. Les provocations du jeune loup étaient pour le tester. Il est intelligent, c’est pour cela que le loup est dans le doute, à toujours réfléchir. Il arrivait à se contrôler devant « son ennemi » . Ce Mun avait du self contrôle pour ne pas se changer en sa forme loup. Hee Jung supposait que le coté humain était tout aussi puissant que le coté loup. Bien sûr, c’est pareil pour les sorciers.  Ils ont leur coté sorcier et leur coté humain. Le coté sorcier est le coté magie, bien entendu.

Le sorcier sourit quand le jeune loup vint lui faire la morale. Comme quoi il s’exposait trop vite. Il s’exposait comme il en avait envie. De toute façon quoi qu’il fasse ce sera pareil. Et Hee Jung se voyait mal être entourer de garde du corps. Au contraire, il préférait être seul qu’être accompagner de gens qui le suivent toute la journée. Puis de toute façon cela l’aurait bien plus exposé devant les autres que le fait d’être seul. D’autre part, il tenait beaucoup à sa liberté qu’il avait. Celle de faire ce qu’il veut sans contrainte. Quand il est seul, il n’est pas un sorcier, il n’est pas le directeur de l’hôpital d’Overdose, il n’est pas le chef des sorciers. Il est Sung Hee Jung, tout simplement. Une personne, avec un vécu, une personnalité, un caractère qui lui est propre forgé au fil des années. Il est tout simplement, lui.

Un remerciement pour sa franchise de la part de Se Hun, et le temps qui change de plus en plus. Il fait froid. Mais ça, il ne le sent pas malgré les vêtements qui ne sont pas très chaud qu’il porte en ce moment. Son pouvoir faisait partie de lui. Alors oui, quand il fait froid il ne le sent pas parce que lui-même a un corps « froid ». Le pouvoir du sorcier est comme renfermer dans tout son corps. Si les médecins à sa naissance le pensait mort, c’était aussi à cause de ça et à la manque de réaction du petit bonhomme.


- Toi aussi tu t’exposes bien trop vite, petit loup. Provoquer les sorciers que tu croises ne te servira pas à grand-chose.


Cela provoquera même la colère si on s’en prend trop à leur famille, à leur fierté. Cela tournera même en affront si ça va beaucoup trop loin. Mais chacun est différent avec son propre caractère. Heureusement que le Sung soit intelligent pour ne pas rentrer de trop dans l’un de leur jeu. C’est bien de s’amuser, mais il ne faut pas abuser et bien réfléchir pour les conséquences qui vont suivre. Mais Hee Jung savait aussi autre chose : on peut être de haut et du jour au lendemain tomber bas. Cela fait souvent mal, mais il y a toujours moyen de remonter vers le haut…. Si on est toujours vivant. Et pour l’instant, il est en haut. Il doit donc faire attention de ne pas tomber vers le bas. C'est-à-dire : mourir.

- Tu es bien le premier loup qui me remercie. Alors pour la dernière fois ce jour je vais être franc avec toi : ça me fait plutôt bizarre d’avoir des remerciements de ta part.


Et même si il tournait encore en rond dans ses paroles, c’était une sorte de remerciement pour le Mun d’avoir dit tout ce qu’il pensait. Mais aussi d’avoir réussi à lui faire parler ne serais ce qu’un minimum. Hee Jung savait très bien que c’était risquer de se dévoilé devant un ennemi, mais il l’avait fait. Après tout, cela faisait un bon bout de temps que Se Hun le cherchait, le testait. Et d’après son intuition, ce n’est pas pour rien.





CCC


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Oh Se Hun (EXO)
Etude, emploi : Business & serveur au Coffee Prince
_EXO-L ARMY_
Mun Se Hun
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun] Sam 2 Mai - 12:18

Comme on se revoit, petit loup
Sung Hee Jung


Le sorcier me retourna mes propres paroles à l’instant. Qu’essayait-il de me dire par là ? Qu’ils étaient bien plus dangereux et préparés que nous le sommes, ou bien que mon obstination allait finir par me faire payer ? Il jouait beaucoup trop avec les mots. Il était de ce genre mystérieux qui vous annonce quelque chose d’alléchant, sans pour autant vous dévoiler le sens réel qui s’y cachait. Après tout qui se lancerait pour dévoiler ses plans d’attaques à l’ennemi, à moins d’être totalement fou. Il restait calme, j’avais l’impression que rien ne pouvait l’atteindre. Pas même les mots blessants que je lui craché à la figure depuis un moment. Il semblait, vide ? On aurait dit qu’une certaine flemme s’était éteinte en lui. Avait-il lui aussi, vécut un lourd passé ? Ou bien était-ce son statut actuel qui le pesait ? Et si finalement le conflit avait prit fin sans même que nous nous en rendions compte ? Chacun vivait sa vie sans se soucier, ou plus ou moins de ce qui nous attendait. Manger, boire, travailler, étudier, dormir était notre quotidien en cette nouvelle ère. Qui se souciait d’une éventuelle bataille à part quelques malheureux qui persistaient à croire que les fantômes du passé les rattraperont ? Comme moi. Personne. Ou presque.

En un bref instant une petite flemme d’espoir s’était allumée dans mon cœur. Elle essayait tant bien que mal de ne pas s’éteindre, persistant à croire que cette hypothèse ne pouvait être que plausible. Mais malheureusement, ce doute demeurait toujours. Rien n’était dit, ni même fait, alors je ne pouvais pas fermer les yeux et me dire que tout allait bien, que les Muns auront un futur tel comme ils l’ont toujours souhaité, espérer fort.
Pas même une minute s’était écoulée que cette vague idée tout en même temps que cette flemme s’était éteinte s’engouffrèrent loin dans un recoin de mon cœur. Immobilisés au loin.

Pour qu’une réelle entente se fasse il fallait discuter. Mais pour ça, faut-il déjà que les deux clans acceptent. Qu’en pensaient Hee Jung et Cheol Hyun ? Entre un personnage mystérieux et silencieux et un gosse sans aucun intérêt porté à ce conflit, il était certain qu’une entente n’était pas prête d’arriver.

Je le regardais sans broncher, mes yeux filèrent de gauche à droite laissant comprendre que je réfléchissais longuement. Je déposais une main sur mon cœur, ressentant les battements qui frappaient contre ma poitrine. Je vivais, comparé à bien d’autres qui avaient perdu la vie. Je n’allais pas attendre sagement que la mort vienne frapper à ma porte. Je m’étais décidé il y a longtemps de cela de venger hyung, et les âmes qui reposaient dans leurs tombes. Je ne pouvais donc avancer aveuglement ou attendre qu’un de nos deux clans se décide à faire quelque chose. Je ne pouvais compter sur personne, non personne à part moi-même et ma stupide fâcheuse obstination. J’avancerai seul s’il le faut, pour ma liberté, pour la leur, pour cette mort que s’était donné hyung afin de me protéger, et pour nos anciens.

Je ne dis rien de plus, seulement le dos tourné au sorcier, je quittais cet endroit, l’abandonnant seul parmi les morts.  





© O'Daim



너를 위해, 너, 나, 우리. 지켜주고 싶어.(M.feeling)



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun]
Revenir en haut Aller en bas

FINI • Comme on se revoit, petit loup. [Mun Se Hun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pitits cadeaux, pour Petit Loup et Nuage Silver[end]
» [Loup-Garou] Chez Chloé, Alice et Guillaume - Samedi 25 janvier - 14h
» Après avoir fini la bouteille, je serai philosophe
» Comme dans la gueule du loup . . . [PV Shirley, Annabelle, Ayame, Erreur]
» Qui veut adopter un petit loup ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overdose :: Overdose, beautiful city :: Geoju-gu :: Cimetière-