AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Inscriptions closes jusqu'à nouvel ordre

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Yoo Chun (JYJ)
Sorcier de sang Loup par éducation
Sung Yoo Min
MessageSujet: Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin] Mar 19 Mai - 0:45


Don't lie. I can see your past
(Hyun Bin)


Il est difficile pour moi de ressentir ses sentiments. Ils sont tellement contradictoires que je ne parviens pas à le cerner. Tout d'abord, il y a ce jeune homme dont je ne connais pas encore le nom qui apparaît de nombreuses fois, et le visage du concerné, radieux, souriant, presque insouciant, bien qu'un peu plus vieux que l'autre. Ils s'entendent comme de proches amis, tout autant que des frères et je peux sentir qu'il l'aime vraiment. Une partie saute, peut-être la plus importante, jusqu'à sa fausse mort. Pourquoi a-t-il seulement pensé à se blesser afin de rendre réel l'acte en lui-même ? Peut-être voulait-il se punir de se détacher de son clan, de cet ami si cher à son cœur. De bien des façons, il aurait pu éviter un bain de sang, mais il avait choisi cette voie. Les Sorciers ont de nombreux élixirs, qui, j'en suis certain, auraient pu l'aider comme il le fallait. Les yeux toujours fermés, je tentais de me concentrer sur le visage apeuré, effrayé, désemparé et terriblement triste du cadet de ce Loup. Ce dernier gisait dans son sang, alors que l'autre pleurait sa perte.

J'ouvre les yeux, lentement. Je n'étais pas dans un profond sommeil, ce qui me permet de ne pas avoir une mine endormie. Je ne suis pas moins fatigué, mais avec un bon café, je pourrais me préparer pour une longue journée. À peine levé, je contacte la maison familiale afin que l'on me trouve plus d'informations sur un Loup qui a rejoint nos côtés. Je me devais de savoir ce qui l'avait traîné là-dedans. Pour le bien des Sungs. Même si je voulais faire perdurer la paix entre les deux clans, afin de ne pas voir la Terre ravagée par les conflits. C'est donc une pensée égoïste qui me fait fouiller dans les démarches de ce Loup traître à son clan. Je prends une douche, me vêtis d'un costume noir à la cravate blanche, et descends les escaliers afin de me boire un café et manger une pomme.

Ce n'est que plus tard dans la matinée que je reçois un coup de fil de la part de l'informateur des Sungs. Celui qui connaît tout sur tout le monde et qui pourrait bien faire mordre la poussière à pas mal de Sorciers. Il me donne alors quelques informations de base, comme son nom que je note (Kang Hyun Bin), son âge (25 ans), et puis il va plus en détails, me parlant de son ancienne proximité avec les Muns et m'apprend alors qu'il y a déjà deux ans qu'il œuvre pour le compte des Sorciers. J'essaie de comprendre ce qui l'a poussé à trahir un côté pour en rejoindre un autre, tout aussi bourré de fautes. Je ne suis pas du genre curieux, mais son histoire m'intrigue. Je finis par accepter le numéro de téléphone, ainsi que l'adresse du jeune Loup que me propose l'informateur et sans attendre, compose les chiffres depuis le téléphone fixe de mon bureau. Je ne parviens pas à le joindre, et décide de lui laisser un message « Bonjour Kang Hyun Bin-ssi. Je me nomme Sung Yoo Min. Nous nous sommes aperçus il y a deux ans dans la demeure familiale des Sorciers. J'aimerai que l'on se rencontre. Je passerai à dix-sept heures chez vous. Contactez-moi si jamais vous ne pouviez pas me recevoir. Bonne journée. »

Clair, net et précis. Mon rôle de Directeur me donne sans doute le droit d'être un peu autoritaire, voire directif, malgré le fait que je ne connaisse absolument pas ce jeune homme. Je me devais de connaître son histoire. Par curiosité peut-être, par sécurité certainement. Il est de mon devoir de m'assurer que nous ne sommes pas menacés, et qu'il n'est pas une taupe parmi les Sorciers, informant les Loups de nos méthodes. Notamment, le trafique de poches sanguines. […] Je quitte le travail plus tôt que prévu, donnant mes directives aux employés avant de sortir de la pharmacie par la porte de derrière, rejoignant rapidement ma voiture que j'ai garé, quelques heures plus tôt, sur le parking réservé au personnel. Je mets le contact et prends la route de ma maison, pour changer de tenue et boire un verre de liquide épais et rougeâtre. Sucré, doux, tout ce que j'aime. Une fois cela fait, je passe rapidement à l'hôpital d'Overdose pour récupérer quelques poches, car mon stock se vide petit à petit. Je pose à peine le pied au sol, sortant de ma voiture, que mon portable se met à sonner. J'y réponds donc, ne connaissant pas mon interlocuteur.

« Allô ? »

Paroles de Yoo Min : #006666




Sung Yoo Min

Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t111-sorcier-o-lee-cheong-su
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Kris Wu [ EXO ]
Etude, emploi : C'est la guerre...
Kang Hyun Bin
MessageSujet: Re: Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin] Ven 22 Mai - 1:05
Don't lie. I can see your past.

SUNG YOO MIN & ME


Aujourd'hui, c'est une nouvelle journée de travail qui n'a rien de plus que les autres. Je travaille essentiellement le matin, du petit matin au midi. Mes horaires varient selon la disponibilité des autres employers qui sont, pour la plupart, des étudiants. N'ayant aucune obligation ailleurs, je suis assez flexible. S'ils ont des examens, je suis prêt à prendre leurs heures, s'ils ont cours exceptionnellement l'après-midi, je prends les créneaux de l'après-midi, etc. Ça me permet de gagner plus d'argent, et eux de réussir leur année. Je ne suis pas spécialement attaché à eux, mais disons que je les comprends. Malgré les apparences, j'ai été à leur place. Et j'avoue que j'aimerais bien y retourner...je me plaignais des études lorsque j'en faisais, mais c'est maintenant que je n'en suis plus que j'en redemande le plus. Au moins, j'avais tout le temps des choses. Je voyais des amis. Et puis lui, et moi, nous nous voyions plus souvent...il me manque, lui aussi. Attention, je ne dis pas que je n'ai plus vie sociale. Disons qu'elle a bien changé...elle a changé de manière à ne plus avoir   d'ancienne connaissance. C'est particulier.

Entre deux commandes, j'ai sentis mon portable vibrer dans mon pantalon, mais impossible de répondre. Rah, c'était vraiment pas le bon moment ! A partir de 10h du matin, ça défile dans la supérette, parce que tout le monde vient y prendre son goûter, son sandwich du midi, ou sa bouteille d'eau. Et comme ce ne sont que des gens qui arrivent ici pour prendre leur repas en catastrophe, il  faut aussi que l'on se grouille pour faire du chiffre. Forcément, j'ai loupé l'appel. Mais je n'ai pas pu retoucher mon portable avant le coup des 13h. Ma « journée » se termine dans une heure, mais j'ai pu consulté le journal d'appel. Tiens, c'était la pharmacie qui m'avait appelé ! Bizarre, je n'y ai plus mis les pieds depuis des lustres. Il me semble que ma mutuel a toujours remboursé mes frais de santé. Une seconde...ils n'ont plus mon fichier, théoriquement. J'ai attendu la fin de mon service pour aller écouter ma messagerie sans être dérangé. Je m'étais posé à l'écart, dans une ruelle où il n'y a pas trop monde, sur un banc avec le dernier sandwich qui a survécu à côté de moi. J'écarquillai les yeux en écoutant le message. C'est un Sung qui souhaite me voir...un Sung veut me voir ! Ce doit être pour me faire intégrer parmi eux ! J'en étais tout heureux. Raccrochant, je mordis de joie dans mon sandwich. Apparemment c'est un certain Sung Yoo Min ; m'en souviens plus du tout, mais  qu'importe, c'est bon signe. Mes actions commencent à se faire remarquer. Comme je le dis, tout arrive à point !

Lorsque je suis revenu chez moi, je me suis rendu que je m'étais réjouis trop vite. Il a dit qu'il viendrait chez moi. Sauf que mon chez moi est très modeste, trop pour un Sung...même s'ils savent où j'habite, lui faire bonne impression avec mes 12m² relève du miracle. Mais j'ai quand même voulu tenter de rendre cet appartement présentable. Cet après-midi, c'était donc le grand nettoyage de printemps en avance : tout était bien rangé, propre, chose qui ne s'était plus produite depuis deux ans. Je m'étais changé, troquant mes habituels joggings contre une tenue plus habillée (la tenue en question). Je ne voulais pas non plus faire trop habiller. Puis m'est venue une idée géniale. Vu l'heure, il ne devrait pas tarder, mais je ne pense pas le prendre de court. De son numéro, je l'appelle. Il décroche de suite. Oh yeah. Je lui répondis d'un ton poli.

«  Bonjour, c'est Kang Hyun Bin. Vous m'aviez appelé ce matin, mais j'étais occupé. » Je m’assois dans le canapé, ne pouvant pas tenir debout quand j'appelle. « Je pensais qu'il serait mieux de faire connaissance dans un café. Qu'en pensez-vous? »

Dans ma tête, nous allions parler affaire, alors évitons les endroits trop populaires...comme chez moi. Je me lève, et me dirige déjà vers la porte en étant sûr qu'il acceptera. Après tout, il n'y a pas plus que ça que les Sungs. Mais le cliquetis de mes clefs m'empêche d'entendre clairement ce qu'il vient de me répondre. Je fronce un peu les sourcils, et lui demande courtoisement. Il m'a semblé entendre quelque chose de louche.

« Comment ? Qu'est-ce que vous avez dit ? »

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le pré-sentiment qu'il veut me dire quelque chose qui ne me fera pas plaisir. Mon sixième sens se trompe beaucoup là-dessus, mais il ne s'agite jamais pour rien. C'est une bonne nouvelle pour moi d'être contacté par un Sung, mais que celui-ci veuille me revoir longtemps après notre rencontre...je trouve ça suspect. Et je me demande bien ce qu'il a pu lui faire se rappeler de moi deux ans plus tard, surtout que moi je n'ai aucun souvenirs de lui. Cette rencontre risque de ne peut-être pas me donner ce que je souhaite.





Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Yoo Chun (JYJ)
Sorcier de sang Loup par éducation
Sung Yoo Min
MessageSujet: Re: Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin] Ven 29 Mai - 20:56


Don't lie. I can see your past
(Hyun Bin)


«  Bonjour, c'est Kang Hyun Bin. »

Mes sourcils se froncent immédiatement. Je remonte discrètement dans ma voiture, afin de parvenir à l'entendre avec précision, ne voulant pas louper une seule miette de ses mots. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me contacte, bien que je ne vois pas vraiment pourquoi. Il ne manque pas de courage en tout cas, et cela n'est pas forcément un mauvais point pour lui. Je pose mes fesses sur le siège en cuir de mon auto, et ferme la porte en ne la claquant pas trop fort. En quelques secondes, les bruits extérieurs s'estompent et je me concentre uniquement sur sa voix.

« Vous m'aviez appelé ce matin, mais j'étais occupé. »

Il était occupé, bien, ses excuses implicites sont acceptées, ce n'est pas réellement un problème. Je savais qu'il travaillait dans une épicerie locale, et s'il se révélait quelqu'un de bien pour les Sungs, je m'assurerai de l'aider comme il se doit. Nous avons suffisamment de pouvoir pour lui trouver autre chose que ce petit job. Il ne lui apporterait rien de concret, et si vraiment, il s'avérait qu'il nous était fidèle, il faudra qu'il s'implique directement ou non dans nos affaires et notre famille.

« Je pensais qu'il serait mieux de faire connaissance dans un café. Qu'en pensez-vous? »

Je tique un peu. Je ne sais pas ce qu'il s'imagine, mais ce dont nous allons parlé n'est certainement pas un sujet lambda. Je compte bien creuser son passé pour en savoir un peu plus sur lui et ses intentions vis à vis des clans, et pour cela, une discussion compliquée et, sans doute, longue, s'impose à nous. Je prends une grande inspiration et l'air sort de mes poumons plus silencieusement dans une expiration discrète. Je colle l'arrière de mon crâne à l'appui-tête du siège et passe une main sur mon visage, comme pour essuyer la fatigue d'une nuit trop agitée. J'aimerai faire disparaître ce don parfois, ou pouvoir bloquer mon cerveau lorsque je dors, cela m'éviterait pas mal de maux de tête ou migraines, ainsi que de grosses cernes. Fort heureusement, mon objet enchanté me permet de tenir une journée complète, m'aidant à récupérer les heures de sommeil qui me manquent cruellement. Si je n'étais pas un élément aussi important pour les Sungs, j'aurai certainement fui, bien que cela n'aurait rien arrangé à ma situation et à mon don. Grâce à l'expérience et le soutien de la famille, j'ai pu le contrôler un minimum, le retenir un minimum lorsque je suis concentré. Au moment où je me décide à prendre la parole, un tintement de trousseau empêche à mon interlocuteur de m'entendre.

« Comment ? Qu'est-ce que vous avez dit ? »

Je me retiens de soupirer, n'aimant pas particulièrement me répéter dans une telle situation, mais je prends sur moi et répète donc, mes mots n'étant pas tout à fait les mêmes que la première fois.

« Il ne serait pas prudent de se rencontrer dans un endroit public. Je doute que vous souhaitiez que l'on discute de votre situation personnelle avec des oreilles curieuses autour. »

Je regarde l'heure qu'affiche la montre en argent autour de mon poignet et remarque qu'il est bientôt l'heure de notre rencontre. Or, je suis devant l'hôpital et je dois absolument y passer pour me ravitailler. Je réfléchis quelques instants, ne laissant pas la chance à Kang Hyun Bin de dire quelque chose, bien qu'il ne semble pas en état de répondre après mes mots.

« Je vous rejoins donc d'ici une demi heure, chez vous. »

Une demi heure, c'est juste assez pour finir ce que j'ai à faire. Je raccroche donc et me dépêche de sortir de ma voiture, appuyant sur le bouton pour verrouiller automatiquement les portes, tout en marchant vers l'entrée du bâtiment neuf. J'y entre, à l'accueil, on me salue et me balance des sourires, dont je n'ai que faire. Ils me connaissent, ils savent que je suis l'un des nombreux cousins du Directeur de l'Hôpital, ils ne me demandent plus qui je viens voir. Je me dirige vers l'ascenseur et le prends jusqu'à atteindre le premier sous-sol, interdit aux visiteurs lambda. Je me précipite dans un couloir sombre, éclairé par de faibles lumières peu rassurantes, mais que j'ai l'habitude de voir. Je m'incline poliment devant un homme en blouse blanche, qui me tend sans un mot de plus, une petite glacière remplie de poches de sang. Il m'adresse un sourire, et après un léger signe de la main, je quitte rapidement la pièce pour rejoindre de nouveau ma voiture.

Après avoir placé le bloc froid dans le coffre, je m'empresse de mettre le contact, de mettre le GPS en route et de démarrer en faisant une marche arrière, quittant ma place de stationnement. Je trouve sans peine le lieu de vie de Kang Hyun Bin et me gare en face de son bâtiment, sans faire de commentaires négatifs sur le quartier. Je m'avance donc vers l'entrée, et cherche des yeux son nom sur le petit tableau juste à côté, avant d'appuyer sur la touche pour sonner à son interphone.

Paroles de Yoo Min : #006666




Sung Yoo Min

Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t111-sorcier-o-lee-cheong-su
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Kris Wu [ EXO ]
Etude, emploi : C'est la guerre...
Kang Hyun Bin
MessageSujet: Re: Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin] Jeu 23 Juil - 0:37
Don't lie, I can see your past

Hyun Bin & Yoo Min


J'ai l'impression que mes doutes sont en train de se confirmer. Ce soit-disant Sung Yoo Min ne me renvoyait pas la joie que je me faisais. Il voudrait que nous parlions de ma « situation personnelle » , c'est bien ça ? Peut-il être plus précis ? Et en quoi ça le regarde ? J'en fronce les sourcils, à la fois perplexe et suspicieux. Les Sungs m'appellent juste pour ça ? Pour parler de moi... ? Et pourquoi cet intérêt soudain pour ma situation actuelle ? Je crois que je peux me défaire de mes illusions. Les Sungs ne m'appelaient pour les intégrer. J'en perdis le sourire. J'aurais bien voulu lui faire comprendre mon assentiment, mais il ne m'a pas laissé le temps de répliquer quoi que ce soit. J'étais en train de passer la main dans mes cheveux quand il me prévint.

« ▬ Je vous rejoins donc d'ici une demi heure, chez vous. »

Mes yeux s'arrondirent de surprise. Mais pourquoi tient-il tant à entrer chez moi ? Il pense vraiment que je vis dans un palace... ? Mon chez moi n'est pas sale ni désordonné, je venais de faire le ménage, mais j'ai honte de recevoir un haut placé de la famille dans ce tout petit studio...j'essayai quand même de le retenir un minimum.

« ▬ Att... ! »

Oh non...il vient de raccrocher ! J'en ai fermé les yeux, dépité. Il ne me laisse pas le choix, je suis foutus. C'est ici qu'il veut venir, c'est donc ici que je vais le recevoir. Je soupire. Une demi-heure, ça faisait court pour changer la décoration d'un studio. Le mien n'était pas le plus horrible de l'immeuble, mais il ne faisait pas très riche avec sa peinture blanche qui s'écaille dans les coins de mur et au plafond, ses rideaux qui datent de la deuxième guerre mondiale, et son mobilier bas de gamme qui n'obéit à aucun code de couleur. Il n'était pas non plus très grand, mais deux personnes peuvent très bien tenir sur 17m². Pendant trente minutes, ça me laissait le temps de bouger les meubles et d'optimiser l'espace, mettant plus en avant ma vieille table basse. Je remettais bien les coussins de mon vieux canapé en cuir quand j'entendis mon interphone sonner. Sung Yoo Min était arrivé. Sur un pas trop rapide pour un humain, j'appuyai sur le bouton du micro pour lui parler. Je fis comme lui, dans la brièveté.

« ▬ Je suis là, je viens vous chercher, ne bougez pas. »

Il faut un pass pour entrer, ce que seuls les locataires possèdent. Il pourrait y avoir un bouton pour déverrouiller la porte principale depuis chez moi, mais les immeubles de Cheondong sont trop rustiques pour ça. Heureusement, mon immeuble a le privilège d'avoir un ascenseur. Bon, il est décrépi lui aussi, mais c'est déjà ça. Il est très pratique lorsque l'on habite au cinquième étage comme moi. Je l'ai emprunté pour descendre, et là je viens lui ouvrir la porte principale qui est une porte toute simple en bois. Là c'est le moment, il faut que je lui fasse bonne impression. Je lui sourirs courtoisement, et le laisse entrer.

« ▬ Bonjour, comment allez-vous ? Je suis désolé, c'est très modeste ici, c'était pour ne pas vous déranger que je voulais vous inviter ailleurs. »

Je referme derrière nous. Il avait la même image que je me faisais de lui au téléphone : bonne taille, impressionnant, et le visage froid. Il était également très bien habillé, mais on en attend pas moins d'un Sung...mais j'avais fait un effort, même si pour lui je devais être habillé normalement. Je ne vous cache pas, je suis assez anxieux face à cette personne qui est un Sung et qui pourrait changer ma vie à l'issue de cette rencontre...mais j'essayais de me comporter le plus naturellement possible, et je pense que je m'en sors assez bien. Évidemment, c'est l'ascenseur et non pas les escaliers que je lui présente. Malgré son apparence vieillotte, mon ascenseur se payait le luxe d'être relativement grand, assez pour garder des distances raisonnables avec mon interlocuteur. C'est là-dedans que j'essaye d'en savoir un peu plus sur les raisons de sa venue ; toute en discrétion bien sûr, juste pour voir que je m'intéresse à lui.

« ▬ C'est étonnant que vous vous souveniez de moi deux ans plus tard. C'est vrai qu'il n'y en a pas beaucoup des personnes comme moi, pour le moment j'espère, mais je ne m'y attendais pas. »

Remarque à moitié innocente, mais suffisante pour engager une conversation à continuer dans le couloir...et à rester dans le couloir. Oui, toutes les raisons sont bonnes pour ne pas le faire entrer chez moi. C'est pathétique, mais ça pourrait peut-être fonctionner sur lui. S'il est si curieux sur ma « situation personnelle », ça ne devrait pas trop le déranger d'en parler maintenant.






Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin]
Revenir en haut Aller en bas

Don't lie. I can see your past. [PV Hyun Bin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)
» ✹ the past always comes back (ellia).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overdose :: Overdose, beautiful city :: Geoju-gu :: Cheongdong :: Appartement 52. Kang Hyun Bin-