AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Inscriptions closes jusqu'à nouvel ordre

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mar 26 Mai - 21:37
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Il était déjà tard aux urgences. Mais Min Hyuk y était encore, s'occupant des malades, des blessés graves, et des familles, sans relâche et sans montrer le moindre signe de fatigue. Il marchait un peu trop au café aussi, disons le clairement, mais à peu près comme tout le monde ici. Les urgences n'était pas l'endroit le mieux placé de l'hôpital pour se prendre une petite pause sieste. Il fallait être réactif, et toujours prêt à s'activer pour aller aider les nouveaux arrivants.

Il était déjà minuit passées, et le flux commençait peu à peu à baisser. En général, vers ces heures là, Min Hyuk n'avait plus qu'à surveiller l'état des patients arrivés dans la journée, à prendre soin d'eux et à prévenir les familles de l'avancement de leur état. Min Hyuk tenait beaucoup à ce dernier détail. Informer les familles avait toujours été quelque chose pour lequel il accordait de l'importance, car il était tout à fait bien placé pour savoir ce que cela faisait de perdre un être très cher.

Un moment de tranquillité arriva. Il en profita alors pour aller dans son bureau, qu'il partageait avec 2 autres internes et se poser un peu dans son fauteuil histoire de se reposer un peu les jambes. Il était peut-être plus endurant que d'autres, mais il fallait tout de même qu'il se ménage. Il resta assis là, les bras derrière la tête, se reposant à moitié, les sens en alerte dans le cas où on entrerait trop vite dans son bureau et surtout dans le cas où son biper se mettrait à sonner comme un fou, pour annoncer une nouvelle urgence.

Une trentaine de minute plus tard, le bip-bip de son boîtier se fit entendre. Il se leva d'un bon et alla accueillir le nouvel arrivant, pressé de savoir ce qu'il avait et de lui trouver un lit, une chambre et dans le pire des cas, un chirurgien, chose particulièrement difficile à cette heure là. Arrivé à l'entrée, il s'informa auprès de ses collègues : « Qui est le patient ?»« Sung Jung Kook, jeune homme de 19 ans...» Min Hyuk n'entendit pas la suite, ni pourquoi le jeune garçon était là. Un Sung... Un Sung était là devant lui... Personne ici à part lui et le concerné savait ce que cela pouvait signifier. Il se sentit étrangement bizarre, les souvenirs de son passé revenant à vitesse grand V. Il serra légèrement les poings suivant le brancard, la tête totalement ailleurs. C'est une de ses collègues qui le tira de ses pensées. « Docteur Kim ? Vous allez bien ? » Il sursauta un peu en sentant la main de celle-ci sur son épaule : « Hein ? Ah... Oui oui, tout va bien... ne vous inquiétez pas. Emmenez-le dans la chambre là bas. J'arrive tout de suite.»
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mer 27 Mai - 2:25

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


*** Quelques heures plus tôt ***



Étais-je stupide ? Pourquoi avais-je tenté le diable ? Lui courir après alors que je savais pertinemment que je ne ferais pas le poids face à ce Mun. Je me haïssais, au plus profond de moi, je haïssais cette faiblesse qui m’habitait. Pourtant je faisais du mieux que je pouvais, je m’appliquais à répondre à leurs attentes, mais il semblait que même avec tous ces efforts je me plantais à chaque fois. Parfois je me demandais même si je n’avais pas été adopté. Penser que je faisais partit des leurs ne m’étais jamais traversé une seule fois l’esprit, et ce soir je m’en rendais franchement compte. J’étais pitoyable à regarder. J’avais honte de moi-même. Il ne m’a pas fallut longtemps pour tenir face à ce Mun, je n’ai d’ailleurs pas même réussis à le toucher, ni même l’effleurer. Était-ce normal ? Mon pouvoir ne m’était pas utile dans ce genre de situation puisque je ne le maîtrisé pas assez, les boules de feu qui en émanaient des paumes de mes mains ne parvenaient pas à atteindre leur cible. C’était simplement lamentable.

Alors que je rentrais de l’Université, je reçu un message de Na Yeon, cette femme que je connaissais depuis peu, mais qui me faisait croire qu’elle pouvait m’aider à devenir un Sung digne de ce nom. C’était une femme proche de notre leader, beaucoup trop même, alors j’osais espérer que ses capacités n’en fussent tout aussi plus qu’époustouflant. Elle m’avait promis qu’en lui rendant service elle ferait de moi ce que mes parents ont toujours souhaité, un bon citoyen Sung. N’était-ce pas formidable ? Elle était en plus si gentille et attentionnée avec moi, je ne pouvais que l’apprécier et l’admirer. Son message m’avait d’ailleurs fait plaisir, prenant d’abord de mes nouvelles, elle finit ensuite par me demander de lui rendre un léger service. J’étais resté figer sur place en lisant la fin. Je ne me sentais pas capable de pouvoir le faire. Comment pourrais-je ? M’infiltrais chez eux afin de les mettre sous écoute ? Savait-elle au moins qu’ils me flaireraient à des kilomètres rien qu’à mon odeur de sorcier ? Était-elle devenue folle ? Ou souhaitait-elle simplement ma mort ? Non je ne pouvais pas le faire, je ne me sentais pas prêt, je débutais simplement, comment un simple amateur comme moi pouvait réussir ce genre de mission ? Et je devinais qu’à cette heure ci tous les Muns étaient confortablement installé chez eux, certainement en train de souper pour la plupart.

Je décidais simplement d’ignorer son message et de reprendre la route, mais à mi chemin je reçus un appel. Les battements de mon cœur s’étaient accéléré tout en même temps que mon téléphone vibrait entre mes mains, le nom de Sung Na Yeon s’affichait en grand sur mon écran. Je déglutis lentement alors que l’appel se perdurait, me poussant à décrocher. Pourquoi ne me fichait-elle pas la paix pour ce soir ? Je décidais tout de même de finir par décrocher, et avec hésitation je me prononçais.

« Oui ? »

Après plusieurs minutes de discussion, je finis par raccrocher. Je n’avais pas su lui dire non, pendant tout le long j’affichais une triste mine et lui avais répondu d’une petite voix. Tous les membres de mon corps se mirent à trembler rien qu’en pensant à ce qui allait m’arriver si j’échouais dans cette tâche. Le « Ne t’inquiète pas Jung Kook, ils te considèreront si tu y arrives. » me brisais à chaque fois le cœur. Je ne pouvais pas refuser après ces mots prononcés. Que suis-je faible, tellement faible.

Je me rendis donc en direction de la demeure des Muns qui se trouvait au nord ouest de la ville, complètement à l’opposé de l’Université, mais pas si loin de chez nous. J’avais pris le soin de laisser un message à mes parents en leur prévenant que je devais répéter pour une pièce, même si je savais qu’au fond ils se foutaient complètement de mes études. Je pressais le pas et finis même par monter sur mon skate, filant à vive allure tout en évitant les embouteillages sur le chemin qui ne cessaient de prendre de l’ampleur. Plus je me rapprochais, plus mon cœur se serrait, j’avais la sensation d’étouffer alors quand bien même le soleil s’était déjà couché et que la nuit commençait lentement à recouvrir Overdose. Comment allais-je m’y prendre ? Ils allaient me flairaient à des kilomètres. Mon regard s’assombrit lorsque j’aperçu au loin la pointe du sommet de cette immense demeure. Leur maison était aussi gigantesque que celle des Sungs, et j’imaginais qu’à l’intérieur de nombreuses familles devaient y vivre, comme chez nous. Je me glaçais sur place rien que d’y penser.

N’étant pas idiot, je décidais de passer par l’arrière en traversant leur immense jardin. Je m’avançais lentement et prudemment, puis finis par cacher mon skate dans un buisson lorsqu’ensuite j’escaladais les grillages en métaux qui me séparaient de leur cachette. Pas un seul loup, plus personne ne semblait éveillé, toutes les lumières étaient éteintes, cela était d’un calme reposant, et je me forçais à croire que je n’avais aucune raison de stresser. Il était à présent vingt trois heures passé. C’est ainsi dans la pénombre que j’avançais discrètement pénétrant l’enceinte de leur tanière.  

Je ne pus toutefois allé plus loin lorsque finalement quelqu’un me surprit. Un Mun ? Je me tourne sur le côté tentant d’apercevoir mon interlocuteur qui m’avait interpellé et malgré l’obscurité qui nous recouvrais-je finis tout de même par apercevoir deux ombres qui se rapprochèrent en ma direction de plus en plus vite. Mince, il me fallait à présent fuir. Je ne pouvais pas me permettre de rester plus longtemps dans les parages, ils allaient certainement alerter tous les autres endormis et j’allais me retrouver face à toute une meute d’ici quelques minutes. Je reculais d’un pas, paniqué par cette situation inattendue, puis me retourne et cours à toute jambe. J’escalade avec difficulté le grillage, le souffle coupé, j’avais du mal à respirer, je ne pensais qu’à sauver ma peau. Pourquoi n’y arrivais-je pas ?

Je sens l’un d’entre eux agripper fermement ma cheville gauche ce qui me forçais à perdre l’équilibre et tomber de l’autre côté du grillage, du côté de la sortie. Néanmoins ils n’abandonnaient pas et persistaient à vouloir m’attraper. Je courus le plus vite que possible, abandonnant complètement l’idée de récupérer mon skate, mais bien sure un loup était beaucoup plus rapide qu’un sorcier, alors ils ne tardèrent pas à me rattraper, et très vite je fus encerclé. Que pouvais-je faire ? J’étais pris au piège, ils connaissaient mieux que moi le voisinage alors ils n’avaient pas eu du mal à bloquer ma route. Je me mordais avec force la lèvre inférieure, mon cœur venait taper plus fort que jamais contre ma poitrine. Je sentais que la fin était proche. J’étais totalement livré à leur merci. Ils se rapprochèrent de moi avec un sourire en coin, me faisant comprendre qu’ils avaient hâte de passer à l’action. Fracasser un Sung, quoi de mieux pour une bonne vengeance. J’avais envie de hurler, que l’on me vienne en aide, je fermais avec force mes yeux, au point que mon visage finit par se crisper. Je souffrais d’avance alors qu’aucun coup ne m’était encore porté.

J’essayais malgré cette effroyable peur qui s’emparait de tout mon être de me concentrer et de faire apparaître entre ma main une boule de feu. Lorsqu’une jaillit dans la paume de ma main le courage m’était revenu, je pouvais les défier, les yeux dans les yeux, je ne leur laissé plus paraître aucune crainte. Ils pouvaient être des Muns, mais j’étais un Sung. Et pourtant cela ne semblait pas les impressionner plus que ça, puisque l’un des deux finit par se jeter sur moi, tandis que dans la précipitation et la panique je jetais ma boule de feu en sa direction. Ne s’attendant pas à cette attaque il fut légèrement touché au bras, bien qu’il réussisse à l’éviter. Je n’avais pas calculé mon coup, je ne savais pas comment m’y prendre. J’étais une proie facile. Et cette fois-ci je pouvais lire dans leurs regards tout cette agressivité qui brûlait d’impatience de me donner une bonne leçon. J’étais fini.



*** À l’hôpital d’Overdose ***



J’entendais les sirènes hurlaient, un masque à oxygène recouvrait la moitié de mon visage et je sentais mes pupilles qui s’alourdissaient, j’avais mal, horriblement mal. Mon corps entier ne pouvait plus bouger, j’étais paralysé, et j’apercevais autour de moi plusieurs personnes en blouse blanche. On était certainement en train de me transporter à l’hôpital. Lorsque nous pénétrons l’enceinte de cet immense bâtiment les puissantes lumières blanches qui émanaient du plafond m’aveuglèrent sur le champ, m’obligeant à fermer les yeux automatiquement. J’entendais des gens discutaient, puis mon prénom fut cité. J’ouvris alors timidement les yeux et aperçus un homme en blouse blanche, certainement médecin. Je voulus prononcer un mot, mais aucun son n’en sortit, comme si je l’avais perdu. Je ne pouvais plus supporter la douleur, et me crispais sur place, ce qui intensifiait les saignements et m’obligeais à perdre conscience. Faite que l’on me vienne en aide. C’est tout ce dont je demandais.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mer 27 Mai - 12:54
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Un Sung… Le nouvel arrivant était un jeune Sung et il avait tout ce qu’il pouvait trouver pour le tuer lui aussi, et montrer au Sung que les Kim vivent toujours… Son coeur battait fort. Il sentait son sang pulser dans ses veines au niveau de ses tempes. Il sentait aussi ses mains trembler, tellement il était fébrile. Il devait se reprendre. Le garçon n’était pas l’assassin de ses parents… De sa famille, il ne le savait pas, mais sa corpulence ne correspondait pas du tout à celle de l’homme qu’il avait vu lorsqu’il était plus jeune. Prenant un troisième verre d’eau qu’il but cul sec, dans la salle de repos, commune à tous les médecins, il se calma et alla retrouver le jeune garçon. Sa collègue l’avait installé dans la salle de soin. Un sourire était venu s’installer sur le visage du loup : elle avait sentit l’invraisemblable, lorsqu’il lui avait demandé de l’emmener dans une chambre. Deux de ses collègues étaient là et commençait à regarder les blessures de Jung Kook. Les deux humains n’arrivaient pas à expliquer où il avait pu se faire aussi mal. Aussi Min Hyuk les congédia leur disant qu’il se chargerait de tout lui même. Ils allaient insister mais heureusement une autre urgence arriva en même temps.

Se retrouvant du coup seul avec le jeune Sung, Min Hyuk commença alors à regarder les plaies et autres blessures qu’il s’était pris. Pour qu’il soit dans cet état, cela ne pouvait être que des loups. Qui ? Il ne pouvait pas le deviner ainsi. Et puis ça empestait le sorcier. Min Hyuk fit une légère grimace. Il mit un masque sur son nez et sa bouche, des gants et commença à faire son travail, lavant les zones non blessées histoire de retirer le sang qui s’y trouvait, désinfectant les plaies qui saignaient, les recousant quand il le fallait et les recouvrant de compresse et de bandages. Il lui remis l’épaule qui s’était démise, lui fit enfiler une attèle pour que son épaule tienne en place et se repose, et enfin il soigna ses côtes cassées. Une fois tout cela fait, il appela une infirmière pour l’aider à le remettre sur un brancard et l’installer dans une chambre au calme.

L’infirmière partit et Min Hyuk resta là pour régler les derniers détail. Il mit une transfusion au jeune homme afin qu’il ait moins mal et puis il s’assis sur la chaise à côté du lit, près de la fenêtre, afin de s’assurer lui-même du réveil de ce dernier. Il se surprenait lui-même. Faire tout ça, alors qu’il aurait pu le laisser crever… Il n’aimait tellement pas le clan auquel appartenait le garçon. Il leur en voulait. Comparé à d’autres clans, sa famille, les Kim, n’avait jamais été très grande. Et c’était eux qui étaient partis parmi les premiers à cause des sorciers. Min Hyuk avait tout fait pour oublier, refouler son passé et essayer d’avancer, sans chercher à se venger, mais le retour du passé provoquée par l’arrivée subite du garçon aux urgences chamboula tout et le rendait presque vulnérable. Il n’aimait pas du tout ça.

Il sortit un moment de la pièce pour aller se prendre un café et se vider la tête. Cependant des questions autres demeuraient. Qu’avait pu faire le jeune Sorcier pour se retrouver ainsi, le corps presque brisé par des loups ? Quels loups d’abord ? Avait-il été aussi inconscient que ça ?… Min Hyuk sentait qu’il y avait un problème… Un sorcier ? se retrouver dans un tel état ? Il ne devait pas être très fort… Mais du coup, il se demandait pourquoi les Sungs auraient envoyé un sorcier inexpérimenté aller s’en prendre au loups… Non, il n’y avait qu’une explication logique : le garçon avait été simplement pris à partie à cause de son odeur, son nom et le tout par des loups qui en veulent beaucoup aux sorciers. Des loups comme lui quoi. Oui voilà. Ca ne pouvait être que ça.

Il retourna dans la chambre, voir s’il était réveillé. Il le vit bouger déjà. Et c’était plutôt bon signe. Il s’approcha du lit, s’asseyant de nouveau sur la chaise et osa demander, sentant le jeune garçon sortir de son inconscience :

« Sung Jung Kook ? Tu m’entends ? Tu es réveillé ? » Demanda-t-il. C’était les mêmes questions que lorsqu’il s’occupait de personnes qui s’étaient évanouies ou autres. Il lui laissa ensuite le temps de se repérer et retrouver peu à peu ses esprits. « Ne t'agites pas trop, sinon tu risques de rouvrir certaines plaies et d’aggraver ton cas. » lui conseilla-t-il du coup dans le même temps. Il se permettait de le tutoyer. Il n'était qu'un petit jeune après tout ! Le ton de sa voix était neutre et détachée. Particulièrement avec lui, Min Hyuk tenait à marquer une distance. Il ne se sentait pas capable pour le moment de sympathiser avec le jeune homme... Pas avant d'en savoir peut être un peu plus sur lui...
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Jeu 28 Mai - 1:30

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


J’étais plongé dans un profond sommeil. Je ne ressentais plus aucune douleur, ni même n’entendais plus aucun son, et je me demandais même si je n’avais déjà pas rejoins l’au-delà. C’était étrange. Je me rappelais alors de ce qui c’était passé, cette nuit là, le coup de fil, la mission, les Muns, et les coups qui m’ont été porté. C’était insupportable, je ne pouvais plus supporter cette souffrance qu’ils m’infligeaient, la douleur s’intensifiait à chaque fois qu’ils faisaient exprès de frapper là où j’étais blessé. Ce qui me faisait automatiquement recracher du sang du à la douleur. Je ne hurlais pas pour autant, je n’appelais pas à l’aide, je subissais seulement en silence parce que je ne voulais pas leur montrer que j’étais terrifié. Et afin de m’assurer qu’aucun horrible son ne puisse sortir de ma bouche, j’avais serré très fort la mâchoire, me mordant parfois la langue lorsque les coups étaient trop violents. Je pouvais parfaitement ressentir toute la haine qu’ils nous vouaient dans chacun de leur coup porté. Ils avaient certainement du savourer ce moment de vengeance, face à un misérable et faible Sung tel que moi.

Je continuais de marcher tout en me perdant dans mes pensés. Avancer dans ce sombre et vaste couloir dont j’ignorais ce qui m’attendait au bout. Il n’y avait personne autour de moi non plus, j’étais totalement seul. Au bout de quelques minutes de marche j’entendis une voix, quelqu’un était en train de parler, je me décidais alors de prêter l’oreille afin de comprendre ce qui était dit. Au début ce ne fut qu’un simple souple, et plus je m’avançais dans la pénombre, plus il finit par se transformer en un son, puis en un mot. Jung Kook. Jung Kook ? Quelqu’un m’appelait, et cette voix ne m’était pas familière du tout. À qui appartenait-elle ? Pourquoi persistait-on à appeler mon nom ?

Je pressais le pas afin de me diriger vers cette voix qui semblait de plus en plus s’éloigner, je me mis à courir, toujours devant moi, jusqu’à ce qu’une forte et aveuglante lumière blanche vint m’éblouir le visage, et me forçait à fermer les yeux. Automatiquement mes bras vinrent se placer devant mon visage, comme si cela allait réellement changer quelque chose. Une fois de plus j’entends que l’on m’appelle, et me décide alors de me jeter dans l’inconnu, en avançant en direction de cette lumière. Peut être que de l’autre côté j’allais rencontrer cette personne et qu’elle pourrait m’expliquer ce que je faisais ici.

Je fus aspiré par cette forte aura qui me poussait à l’attirer vers elle, et dans un tourbillon sans fin je fus transporté d’une légèreté indéniable. Le retour parmi les vivants me semblait lourd et pénible. De nouveau je ressentis cette douleur partout dans mon corps, mes muscles s’étaient crispés, et je ne pouvais bouger. Cette fois je pus découvrir l’identité de l’inconnu qui ne cessait de répéter mon prénom, mon regard en biais s’était déporté sur sa personne. Il était jeune, mais plus âgé que moi, et il devait certainement être médecin vu la façon dont il était vêtu. La voix était la même, je n’eus aucun mal à la reconnaître. J’essayais de bouger les lèvres afin de lui répondre, mais même ce simple geste m’obligeait à me tordre de douleur, et crisper mon visage en même temps. Je devais être dans un sale état.

Je décidais d’obéir lorsqu’il me conseilla de ne pas me forcer à bouger. Je ne savais pas quelle heure il était, mais si mes parents me voyaient dans cet état je pouvais être certain qu’ils me priveraient de sortit pendant au moins plusieurs longs mois. Et s’ils apprenaient en plus que j’ai été influencé par quelqu’un, je me prendrais sans doute la plus grosse raclée de ma vie. Bien qu’en réalité je ne savais pas comment mes parents réagiraient, est ce qu’ils seraient inquiets pour moi ? Ou bien inquiet de voir que leur fils a échoué face à des Muns ? Rien que de penser à ça cela m’attristait, et très vite une larme au coin de mon œil finit par se former et couler le long de ma joue, couverte de bandages et de bleus. Je ne bougeais plus, et me laissais perdre sur ce plafond en fond blanc sur lequel j’essayais de compter le nombre de pigments noir afin de me faire oublier ce chagrin.  



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Jeu 28 Mai - 13:09
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Son patient n’avait rien dit. Il était pourtant bien réveillé. Mais Min Hyuk n’était pas dupe. Jung Kook n’avait pas été simplement blessé. Il avait aussi subi une assez mauvaise morsure de loup, de quoi lui faire bien plus de mal que de simples côtes cassées. Il savait aussi ce que cela pouvait causer chez un sorcier. Il l’avait remarqué. Durant son sommeil, Jung Kook avait eu le visage crispé, la respiration difficile. Ce n’était pas un cauchemar qui le mettait dans cet état, mais bien les effets secondaire de cette blessure, présente sur son avant bras droit. Il aurait pu en mourir en fait. Min Hyuk avait hésité. Soigner ou pas la plaie. Laisser le jeune homme mourir ou pas. Il avait préféré prendre le temps de soigner cette sale plaie. Il avait aussi besoin de réponse. Et il espérait bien en avoir du Sung. Personne d’autre que lui ne pourra le soigner correctement, alors Min Hyuk avait rempli les papiers qu’il fallait afin de l’avoir entièrement à sa charge. Non. Personne d’autre que lui ne devait toucher au Sung. Pas question non plus qu’un sale type mal intentionné entre dans cette chambre et ne tente quoi que ce soit. Il puait certes le Sung, mais il avait bien sentit l’odeur de loup sur le jeune garçon. Alors même s’il était ici à l’hôpital, qui sait qui pourrait bien venir pour en profiter. Vu les blessures aussi…


Min Hyuk soupira légèrement, et avait attendu patiemment que le garçon reprenne connaissance. Devait-il prévenir sa famille ? Sans doute. Il fallait que les parents soit au courant, il n’était pas majeur non plus. Et donc comme tout hôpital qui se respecte, il fallait que la personne à charge du malade soit tenue au courant et se tienne donc disponible pour le ramener chez lui. Il était donc assis là les bras croisé, les yeux rivés sur Jung Kook, à se demander quoi faire. Le sentant se réveiller, il l’appela plusieurs fois, agitant la main devant ses yeux, afin de voir s’il y avait une réaction de sa part. Le jeune garçon avait eu envie de dire quelque chose, mais ce ne fut que des gémissements de douleurs qui se firent entendre. Min hyuk lui conseilla de rester le plus tranquille possible, chose qu’il fit. Le médecin remarquait bien qu’il n’avait pas les yeux totalement ouvert, mais qu’il voyait tout de même où il était. Mais il ne s’attendit pas non plus à ce que le jeune garçon se mette à verser des larmes. Cela rendit l’interne encore plus curieux concernant son patient.

Ayant tout de même noté qu’il avait mal, Min hyuk augmenta légèrement la dose d’anti-douleurs. Il tâta ensuite l’avant bras mordu et retira le pansement voir un peu l’état de la plaie. Il fronça les sourcils. Il alla chercher de quoi le soigner, et repris le tout. Il l’avait bien recousue, mais il fallait refaire l’emplâtre avec l’antidote. Imbibant une nouvelle compresse de ce dernier, il la posa délicatement sur la morsure et refit le bandage autour. Une infirmière arriva alors avec une seringue et Min Hyuk la renvoya presque aussitôt. Il allait prendre la manière forte pour le soigner celui-là. Pas question qu’il lui passe entre les doigts. Après avoir mis l’antipoison dans la seringue, il piqua le bras mordu du jeune garçon et le lui injecta. Il devra sans doute recommencer plus tard, mais en attendant, il laissa le garçon tranquille.

« Tu as été salement blessé. Je ferai de mon mieux pour ta morsure, mais je ne garantis rien concernant les séquelles que ça peut laisser derrière. » Il parlait sans savoir si Jung Kook l’écoutait au final. « En tout cas, c’est moi qui m’occupe de toi. Donc hésite pas à me biper si tu as le moindre problème. En attendant, repose toi le plus possible et ne fais rien de stupide qui puisse aggraver ton cas. Je vais voir comment contacter ta famille. » Il se redressa du coup de la chaise, ramassant tout ce qu’il avait rapporté pour refaire le pansement de sa morsure, se tenant prêt à partir chercher dans les fichiers informatique le numéro de téléphone de sa famille. Lui… appeler des Sungs… le comble… Jamais la vie n’aura été autant une blague...
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Ven 29 Mai - 18:16

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Mes paupières se faisaient lourdes, je ne parvenais plus à garder les yeux ouverts malgré les nombreux efforts, alors je me laissais aller, tout doucement, je commençais à m’endormir tandis que je sentais qu’on me touchait le bras.  C’est spécialement à cet endroit que je souffrais énormément, je ne me rappelais plus de ce qui c’était passé, je m’étais évanoui bien avant, ou alors juste après. C’était vague. Je ne sais pas ce que ces Muns m’ont fait subir mais j’avais la sensation qu’une sorte de poison s’était infiltré et propagé dans tout mon corps, et que s’il atteignait mon cœur j’en souffrirai atrocement, et qui sait, peut être allais-je en mourir. Savoir qu’il y avait de forte chance que cela arrive me fis tressaillir dans mon lit d’hôpital. Je ne voulais pas mourir, je devais vivre pour atteindre mon rêve, pour leur montrer que même si j’avais choisi une voie différente, ils pouvaient en être fiers de moi. Bien que les activités des Sungs me freiné énormément dans la conquête de mes rêves, j’essayais de trouver un juste équilibre pour satisfaire les deux parties. Alors rien que pour ça, je ne pouvais mourir maintenant.

Étrangement pendant que je me perdais dans mes pensées, toujours avec les paupières closes j’entendis de nouveau sa voix, tout près de moi, si clair, si nette et si reposante que j’eus la sensation qu’il était juste à mes côtés. Je ne bronchais pas et attendais seulement qu’il finisse de me raconter ce qu’il avait à me dire. Je faisais en mon possible pour me concentrer sur ses mots, mais il m’était difficile d’en comprendre clairement le sens. Morsure, séquelles, biper, ma famille, avaient été les seuls mots que j’en avais retenu. Je devinais qu’il allait contacter mes parents, et que certainement l’horrible blessure sur mon bras était une morsure de l’un des deux Muns. Je me figeais alors sur place, j’avais entendu dire que si un Sung se faisait mordre par un loup, alors il avait de très faible chance de s’en sortir. Il était apparemment rare de soigner une morsure de loup, seules quelques rares personnes en connaissaient la recette de l’antidote. Je ne m’étais jamais fait mordre, alors j’ignorais combien cela pouvait être horrible à subir. Je ne m’étais jamais douté un seul instant que la morsure me ferait plier en deux, recroquevillé sur moi-même, serrer la mâchoire jusqu’à avoir l’impression de la déboîter, et en venir par me ôter la vie afin de faire disparaître cette torture. Si l’on ne m’avait pas trouvé à temps gisant à terre, je crois bien que c’est ce que j’aurai fait.

J’eus envie de lui répondre, mais il m’était impossible de lâcher ne serait-ce qu’un seul son, alors j’eus envie de lui attraper le bras ou bien sa blouse afin de le retenir pour qu’il ne puisse pas appeler mes parents. Il ne pouvait pas s’imaginer combien et comment ils me détesteraient s’ils me voyaient dans cet état. Je leur serai une honte, et certainement la plus grosse erreur de leur vie de m’avoir mis au monde.

C’est alors avec le peu d’énergie qu’il me restait que je pressais le bouton de mon index afin que son biper puisse l’alerter avant qu’il ne quitte définitivement la pièce. Lorsque je le vis suffisamment tourner en ma direction je détournais ma tête en sa direction.

« Pas mes parents. »

Lui avais-je soufflé tout doucement. Il ne devait pas les appeler, en le faisant il signait en quelque sorte mon arrêt de mort, et je préférais dans ce cas largement mourir de ce poison pour ne pas leur faire face.  
 



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Dim 31 Mai - 23:39
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Il avait beaucoup trop de question à lui poser. Il se demandait même s'il pourrait le faire, s'il en trouverait la force et le courage. Pour le moment, Min Hyuk se focalisait seulement sur le fait qu'il le soigne de cette morsure. Il ne savait pas non plus pourquoi il sauvait un Sung... Il aurait tellement pu laisser Jung Kook entre les mains d'un de ses collègues internes. Mais voilà. Sa manie de vouloir sauver les personnes en danger le rattrapait toujours et l'amenait à accomplir des actes de ce type, devant d'un coup mettre de côté ses haines, ses doutes et ses questions de côté. Jun Kook, avant d'être un Sung était simplement un garçon de 19 ans gravement blessé et sur le point de mourir. Tout ce que pouvait espérer Min Hyuk, c'est que peut être un jour, un Sung ne le laissera pas crever dans un coin, et encore... Il en doutait déjà lui même.

Il changea le pansement de son patient. Mais il n'avait pas raté un seul instant la moindre réaction de ce dernier. Il sentit que celui-ci était éveillé, et dans sa façon de s'agiter, il comprenait aussi que le jeune homme voulait lui dire quelque chose ou lui répondre. Min Hyuk poussa un léger soupir. Pourquoi là, voir quelqu'un souffrir devenait dur ? Non en fait ça avait toujours été le cas. Mais il fallait que Jung Kook surmonte sa douleur même trop vive. Il donna encore des conseils à son patient et avait quitté son chevet pour aller vers la porte de la chambre.

Il se trouva debout devant, lorsqu'il entendit son biper sonner. Min Hyuk l'attrapa dans sa poche et fut surpris de voir que c'était Jung Kook qui l'appelait. Il se tourna alors face à ce dernier et les mots qu'il prononça le laissa un moment sans voix. Pas ses parents ... ? Il ne voulait pas qu'il contacte sa famille ? Il était fou ? Non. C'est le poison qui devait lui monter à la tête...

« Yah. Tu crois que tu peux rester là gratuitement ? Faut bien que tu paies ta place aux urgences comme tout le monde ! » Il poussa un léger soupir. « Et tu penses pas qu'ils vont se faire un sang d'encre à ne pas te voir rentrer ? » Il se montrait vraiment pas très repsonsable là... Min Hyu se disait qu'il devait être vraiment malade... Et que sa blessure à la tête avait du être franchement brutale aussi. Sa main libre dans la poche de sa blouse, l'autre tenant tout le matos qu'il avait ramené : « ... Donne moi seulement une bonne raison de pas le faire ? »
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mer 3 Juin - 2:41

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Se faire un sang d’encre pour moi ? Certainement. Mais lorsqu’ils auront apprit ce qui c’est réellement passé, seule la honte les recouvreront entièrement. Il ne devait absolument pas leur passer un coup de fil, il signerait mon arrêt de mort, et celui de mes parents tout en même temps. Les rumeurs se font vite, et très bientôt tous les Sungs seront au courant de ce qui c’est passé chez les Muns. Tout remontera jusqu’à leurs oreilles, en même temps qu’ils découvriront que j’étais celui qui avait défié les Muns sur leur territoire. Je me détestais, je n’avais pas assez réfléchis, pas aux conséquences, je m’étais tout simplement, bêtement jeté dans la gueule du loup. Pourquoi l’avais-je écouté ? En même temps ce doc’ avait raison, il ne pouvait pas se permettre de ne pas appeler mes parents, surtout que je n’ai pas encore atteint la majorité, il fallait prévenir les personnes responsables, en outre mes parents. Je fronçais les sourcils tentant d’apercevoir mon interlocuteur qui semblait perdre certainement patience. Peut être devrais-je lui demander de contacter Kuan Ti ? Il n’était responsable de ma personne, mais il pouvait très bien se faire passer pour mon cousin. Je me demandais d’ailleurs quelle serait sa réaction s’il apprenait que j’étais en ce moment même à l’hôpital. Serait-il énervé ? Inquiet ?  Accourrait-il jusqu’ici ? Ou bien s’en ficherait-il royalement ? Était-ce raisonnable de le demandait lui ? Peut être qu’il était occupé, et qu’il avait mieux à faire à cette heure-ci que de faire le tour de la ville pour rejoindre l’hôpital. J’hésitais, je ne voulais pas non plus voir mes parents, et si on faisait le tour de mes contacts on pouvait très vite s’apercevoir que je connaissais peu de monde, ici, à Overdose. La seule personne dont j’étais proche et avec qui je pouvais parler de façon naturelle était Hee Jung, notre leader, celui aux Sungs. Il fut la première personne avec qui j’ai pu à cœur ouvert, discuté librement de ce que je ressentais par rapport au conflit, aux Muns, mais aussi la pression que mes parents me mettaient sans que je puisse donner mon propre avis.

Je laissais entendre un soupir, je commençais à regretter de l’avoir retenu pour un caprice totalement immature de ma part, alors que je n’étais pas de ce genre, du moins cela dépendait pour quoi. Bien sûre je devinais que si je lui demandais ce service, il me demandera en retour des explications que je ne pouvais pas lui conter. À un humain, qui ne se douterait pas une seule seconde que l’île est habitée par d’étranges créatures, qu’ils cohabitaient avec des êtres surnaturels. Je ne pouvais imaginer les dégâts que cela causeraient s’ils étaient au courants. Me rejetterait-il ? Le dégoûterais-je ? Me laisserait-il finir par mourir ? Je fermais un instant les yeux, m’obligeant à penser à autre chose. Je ne voulais plus penser aux Muns, au Sungs, au conflit, à Na Yeon, ni même mes parents. Je désirais simplement souffler et faire le vide dans ma tête.

Finalement ce que je redoutais arriva. Le médecin me demanda de lui donner une bonne explication qui le pousserait à ne pas téléphoner à mes parents. Au même instant je fermais avec plus de force les yeux, obligeant mon visage même, à tirer une sale grimace. Comment lui dire ? Comment lui faire croire quelque chose à laquelle il ne se serait jamais douté ? Je devais trouver une excuse, n’importe quoi, mais qui puisse sembler tout de même crédible. Je déglutis, prêt à mentir, j’entrouvris légèrement ma bouche.

« S’il vous plaît. »

Je mettais mis à le supplier sans aucune arrière pensé, ce n’était pas un moyen comme un autre de le prendre par les sentiments. Ce fut les premiers mots qui sortirent automatiquement de ma bouche, avec sincérité et détresse. Mais de toute évidence je devinais qu’il avait du rencontrer nombreux cas comme moi, il n’était pas dupe, et devait parfaitement s’y prendre avec un gamin de mon genre.

« Vous allez simplement compliquer encore plus les choses. »

Encore un peu. Je pouvais le faire, je pouvais lui dire, il me fallait encore un peu de courage pour lui avouer que son acte me conduirait à ma perte. C’est donc avec courage que j’ouvris les yeux afin de lui faire face.

« En les appelant vous allez faire de moi la risée de toute la famille. »

Je n’avais pas pour habitude de le dire à voix haute, ces paroles prononcées restaient en général encré dans mon esprit, combattant chaque jour mon cœur qui persistait à me faire croire que je me faisais du mal. Et si je m’ouvrais à un humain ? Peut être que lui me comprendrait. Pour une fois, doucement, lui avouer que j’étais baigné dans un conflit, que j’étais partagé entre la possibilité de rendre fier mes parents, de par le devoir qu’ils m’avaient confié, et suivre un rêve qui est mien. Après tout je n’étais pas obligé de lui évoquer les sorciers et les loups. N’étais-je pas en théâtre ? Ne devrais-je être pas connu pour savoir bien jouer la comédie ? Allons Jung Kook, montre nous tes talents d’acteur, de quoi tu es capable, me forçais-je à croire.  
 



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Lun 8 Juin - 1:09
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Qu’est-ce qui sincèrement le retenait de le faire après tout ? Ce n’était pas son problème non plus si le jeune garçon avait voulu chercher des problèmes ou bien n’avait pas su se défendre contre les loups. Le conflit pouvait paraître idiot pour certain, mais pour Min Hyuk, il était clair que si les Sungs n’étaient pas là, sa famille, elle, serait encore en vie. Alors pourquoi ne se privait-il pas de laisser les Sungs se faire du mal entre eux ? Pourquoi la demande lui paraissait suffisante pour qu’il se sente capable d’y céder ? Peut-être que le jeune sorcier n’avait pas encore pris conscience que son médecin était un Loup mais même… Le garçon n’avait qu’à mieux s’entraîner, devenir plus fort s’il ne voulait pas finir ainsi, ou avoir honte devant sa famille. Il n’avait pas quitté des yeux son patient, voulant y détecter les moindres émotions. Même là, il doutait de la sincérité du garçon. Après tout, c’était un Sung. Mais son devoir de médecin lui demandait de mettre à l’écart toutes ces choses là. Min Hyuk se sentait vraiment tiraillé par un dilemme bien compliqué.

Il se rassit, ses affaires toujours en main, dans un bruit métallique. Il poussa un léger soupir, se passant la main dans ses cheveux. Ses sourcils étaient légèrement froncé. Le garçon avait l’air de souffrir vraiment à cause de sa morsure. Mais ses parents risquaient de le gronder ? Et il allait être la risée des Sungs ? Il n’avait pas pu se retenir de lâcher un rire bref. Il tourna son attention de nouveau sur son patient. Il sera honnête avec lui. Et presque direct. Mais il voulait que les choses soient claires.

«  Qu’est-ce que cela peut bien me faire ?… C’est ce que j’aurais dit si je n’étais pas interne ici et donc futur médecin. Après tout t’es un Sung, et vu ton état, je n’aurais pas besoin de faire grand chose pour que tu meurs. » Il poussa un nouveau soupir. «  T’as presque de la chance que je sois médecin et pas autre chose… Tu n’as même pas idée dans quoi tu me fourres. Je te jure, je trouverai un moyen pour que tu paies ta dette… Et ta place ici aussi. » Il posa ses affaires sur le lit. Il en aura besoin de toute manière dans quelques heures.

« En attendant, fais pas n’importe quoi. Reste tranquille sinon le poison se diffusera plus rapidement et j’aurais plus de mal à te sauver. »

Sauver… un Sung. Non décidément, Min Hyuk avait l’impression de faire quelque chose d’insensé. Il avait l’impression de commettre un crime envers la mémoire de sa mère. Jung Kook aurait été un loup… tout serait différent. Il poussa un nouveau soupir.

«  En tout cas, ne me remercie pas… Pas tant que tu n’es pas guéri… » ajouta-t-il se doutant que le jeune garçon n’hésitera pas à le faire poussé par le soulagement. C’était déjà difficile pour lui, alors si en plus il recevait la reconnaissance d’un Sung… Hors de question aussi que ses parents ne le remercie, il en garderait un goût bien trop amer. En soit finalement, ne pas les appeler était pas plus mal. Il évitait la rencontre avec les parents, la famille, les remerciements inutiles, ou alors les regards méfiants, parce qu’un loup aurait soigné un sorcier… Plus il y réfléchissait, plus il se disait qu’il était vraiment dans la situation la plus pourrie du monde.

«  … Il vaut mieux que ça reste entre nous tout ça… T’imagines même pas ce que ta famille risquerait de faire s’ils savaient qui t’as soigné. T’as de la chance que juste pour ça, je ne vais pas appeler ta famille. Par contre, t’as plutôt intérêt à garder ta langue. Je prendrai le risque aussi de pas t’enregistrer.»

Il fixa un moment son patient. Franchement… Il avait de la veine celui-là. Plus que n’importe qui. «  Tu me devras une dette énorme, t’imagines même pas… » Parce qu’il prendra des risques tels qu’il pouvait aussi mettre en danger sa carrière. Rah les Sungs ! Une vraie plaie !
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mar 9 Juin - 17:04

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Mes sens affectés par le poison ne m’avait pas permis de me rendre compte qu’il était un loup et non un humain, comme je l’aurai pensé. Et pourtant bien qu’il me le fit clairement comprendre dans ses paroles je ne ressentais aucun dégoût, ni même l’ombre d’une quelconque haine m’envahir. Alors que j’avais fait la promesse à mes parents de me comporter comme un Sung, s’ils me laissaient vivre mon rêve, je ne ressentais toujours aucune trace de mépris envers les loups, mais plus spécifiquement les Muns. En était-il un ? Cette question, tout de suite, effleura mes lèvres, il m’avait poussé à lui demander s’il faisait partit des leurs. Mais je n’avais pas la force de débattre ensuite, alors je me contentais seulement de laissé couler. Toutefois on pouvait parfaitement ressentir dans sa voix et à chaque mot prononcé qu’il nous méprisait, nous les sorciers, les Sungs. Je ne pouvais pas lui en vouloir parce que certainement les miens s’étaient attaqués au siens. Et s’ils voulaient me laissé mourir alors soit. Je n’allais pas le supplier. Il ne pouvait pas s’imaginer combien porter le nom de Sung était lourd à porter sur les épaules. J’en avais presque même honte, et l’idée que je ne fasse pas partit de leur famille m’avait souvent effleuré l’esprit. Et si j’avais été adopté ? Venant en fait d’un autre clan de sorciers ? Cela pouvait être possible, mais impossible pour mon cas, car le même sang coulait dans mes veines. Je leur appartenais, je faisais partit des leurs, j’aurai beau cherché toutes les excuses au monde, je restais un Sung, et le resterai toute ma vie. Il fallait que j’arrête de m’apitoyer sur mon sort, et que j’affronte la situation. Mais comment ? Ma tête, à force de trop y penser, allait finir par exploser, mon cœur déjà noir, me poussait à sombrer dans les ténèbres, je ne croyais en plus personne, car je ne savais pas à qui je pouvais me confier, de peur d’être rejeté, haït encore plus. Seul notre leader, Sung Hee Jung, avait été le seul, pour la première fois de mon existence je lui avais confié mes doutes et mes craintes, bien qu’il fût celui qui menait le clan, celui qui est censé nous mener à la victoire en les écrasant. Et pourtant il ne m’avait pas donné cette impression.

Je fus tiré de mes pensées lorsque le son de sa voix, encore, parvint jusqu’à mon ouïe. Bien sûre que je lui revaudrai ça. J’en avais l’intention, même s’il était un loup, et peut être même un ennemi. Je comptais aussi bien évidemment ne rien dire. Pourquoi le dirai-je ? Pourquoi crierai-je sur tous les toits que j’avais osé défier les Muns sur leur territoire, et que je m’étais pitoyablement fait vaincre ? C’était sûrement égoïste, mais jamais je ne leur répèterai pour me protéger.

La plaie sur mon bras me faisait atrocement souffrir, bien qu’il m’avait injecté un petit peu plus de doses, je continuais de ressentir couler dans mes veines le poison qui se dissipé partout dans mon corps, avant d’atteindre mon cœur. S’il n’avait pas été là, je serai certainement mort. Je l’en remercier.

Mes paupières se faisaient de plus en plus lourdes, je sentais la fatigue s’emparait de tout mon être, j’avais envie de dormir, mais je craignais de me réveiller, d’ouvrir les yeux et affronter de nouveau la réalité. Je savais ce qui m’attendrait. Je devinais que demain, tous, ils seront au courant, et nous haïront encore plus, ils redoubleront de vigilance, et qui sait, chercheront même à se venger. Tout ça à cause de moi. Rien de d’y penser des frissons parcourent mon corps. Non, je ne voulais pas.

Malgré ma détermination, je finis tout de même par sombrer dans un profond sommeil, mes paupières s’étaient refermées seules, mon corps n’avait plus la force de résister, et la blessure me faisait bien trop souffrir pour que je puisse croire continuer à garder les yeux ouverts. Alors tout doucement, je sombrais. Sans un mot, ni même un soupir, j’abandonnais le docteur qui s’occupait de moi.

HORS RP :
Spoiler:
 



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Jeu 11 Juin - 0:34
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Il était resté auprès du jeune homme toute la nuit. Avait même pris le temps de répondre à sa question. Non il n'était pas un Sung. Il était issu d'un clan aujourd'hui disparut. Et même les Sungs pensent que de ce clan il n'en reste plus un seul membre. Alors non, il n'avait pas tellement envie que ces derniers sachent qu'en réalité il reste le seul et unique héritier de ce clan là. Le jeune interne ne savait pas tellement pourquoi il lui disait tout ça. Il savait très bien qu'il confiait se secret à un jeune homme faisant parti du camp ennemi... Mais de toute façon, depuis le début de la soirée, il n'avait fait que des choses qui allait bien au contraire de ce qu'il aurait du faire dès le départ avec n'importe quel Sung.

Durant toute la nuit, sans vraiment fermer l'oeil, laissant le jeune garçon dormir, et se reposer tranquillement, Min Hyuk avait pris le temps de changer régulièrement le pansement et d'injecter la dose nécessaire d'antidote contre le poison présent dans son sang. Il ne se sentait pas fatigué comme toujours, et c'est une infirmière qui le poussa à aller en salle de repos, le prochain pansement devant être fait seulement le lendemain matin vers neuf heures. Sinon il était prêt à dormir là, dans la chambre de son patient, sur la chaise à côté du lit. Il dormait tranquillement dans la salle de repos, le bipper pas loin de sa main dans le cas où il sonnerait comme toujours. Il s'attendait toujours à ça. Mais avant neuf heures, il n'eut rien. Juste la sonnerie du réveil à l'heure où il devait y retourner pour changer le pansement.

Il se lava les mains, pris ce qu'il fallait et retourna dans la chambre de Jung Kook. Il fit d'abord un check up des blessures du jeune homme. Sa blessure à la tête allait mieux, ses côtes aussi. Sa morsure devenait déjà moins grave. Restait donc à régler le soucis du poison. Il fit l'injection du coup en premier prenant bien soin de pas réveiller son patient. Et puis il se mit à changer le pansement de son avant-bras, prenant soin de bien tout nettoyer avant de mettre un bandage tout neuf. Puis il laissa une infirmière surveiller le jeune homme.

Et discrètement, il alla vers les ordinateurs normalement utilisés pour enregistrer les nouveaux patients venus aux urgences. Rapidement, il y effaça les traces du passage de Jung Kook. Il le lui avait promis. Tout cela devrait rester secret. Que ce soit pour l'hôpital que pour les Sung. Personne ne devait savoir que Jung Kook était passé par là et que son médecin avait été lui, Min Hyuk. Il aurait pu inventer quelque chose à la place, mais non. Il effaça sa trace, tout simplement, récupérant du même coup les dossiers de son patient secret.

Il se retrouva du coup assez stressé et tendu lorsqu'il revint dans la chambre. Il avait récupéré le dossier de l'infirmière présente lorsqu'il la renvoya. Et puis il reprit sa place près du lit, en poussant un soupir, chassant l'adrénaline et le stress que cela avait provoqué chez lui.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mar 16 Juin - 0:58

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Où suis-je ? Je ne comprenais pas pourquoi j’avais atterri ici, il faisait sombre, un courant d’air provenant de je ne sais où traversait la pièce, venant glacer tous mes membres, jusqu’à la racine de mes pieds. Personne. Il n’y avait personne d’autre que moi. Je tournais plusieurs fois de suite autour de moi, tentant d’apercevoir une issue qui puisse me permettre de sortir, de cet endroit lugubre qui  me donnait le tournis. Mais rien, seul le néant m’entourait, pas même une porte, ni une fenêtre. Non rien. Étrangement je sentis une force invisible s’emparer de tout mon être. Je me sentis étouffer, presque succomber. Que se passait-il ? J’essayais de me débattre, balancer mes bras dans tous les sens, courir, tenter d’attraper je ne sais quoi sur moi, mais rien n’à faire, cette force invisible persistait à rester.

Soudainement je les aperçus. Un par un ils apparaissaient comme par magie, ils me fixaient de marbre. Leurs regards se posaient sur moi et me dévisageaient, ils m’étouffaient sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient je les entendis chuchoter des mots, ils se parlaient entre eux, toujours en me dévisageant. Ils parlaient sur moi. Je me sentais mal, leurs regards se faisaient plus lourds, et ils se mettaient à rire.

Quelques secondes de plus, avant qu’elles ne se transforment en minute, ils apparurent. Les Muns. Les même avec qui je m’étais battu. Ils me dévisagèrent à leur tour, avant que d’autres finirent par apparaître. Les deux clans se disputaient, le ton s’était élevé, et je finis par croire que bientôt ils en viendront aux mains. Et c’est ce qui arriva, les Sungs utilisaient leurs pouvoirs, tandis que les Muns sous leurs formes de loups tentaient d’éviter d’être touchés. Le feu, et le sang coulaient, sous mes yeux, pour la première fois. La bataille avait commencé, après plusieurs siècles, par ma faute, les deux clans avaient décidé de mettre une bonne fois pour toute un terme à ce conflit.

Alors que chaque clan cherchait à éliminer l’autre, je ne parvenais pas à bouger, ne serait-ce même un seul doigt. J’étais tétanisé, totalement paralysé par la peur. J’étais spectateur du sinistre. Alors que mes forces me quittaient et que cette peur continuait de m’habiter et de grandir en moi je sentais mes yeux s’humidifier. Alors que je vis l’un des nôtres déchiqueté par les crocs d’un loup, un  Mun se faisait encerclé par un anneau de flammes qui se rétrécissait et refermé à grande vitesse sur lui. Il sombrait petit à petit dans les flammes sans que personne ne puisse lui venir en aide. Des larmes s’échappèrent de mes pupilles et semblaient ne plus vouloir s’arrêter de couler, tandis que mon cœur se resserrait contre ma poitrine en me faisant horriblement mal.

« Arrêtez ! »

Leur hurlais-je dessus, mais j’avais beau crier de toutes mes forces, ils étaient déjà tous bien submergés et envahis par la colère et vengeance. Personne ne pouvait les arrêter.

Lentement je fus tiré et ramené à la réalité. Mes yeux qui me piquaient étaient eux aussi humides à cause des larmes qui avaient du couler dans la réalité. Je fronçais légèrement les sourcils avant de les ouvrir. Une odeur de renfermé venait tirailler mes narines m’obligeant à me réveiller complètement. C’est ensuite après que je le vis, ce médecin, docteur qui m’avait soigné la veille. À présent je pouvais le voir parfaitement, après cette nuit de sommeil mon corps récupérait tout doucement. Il était moyennement grand, brun, plutôt bel homme,  Je l’observais en silence et me rappelais de ce service qu’il m’avait rendu. Jamais je ne le remercierai assez, et je savais parfaitement que je lui revaudrai ça.

« Je vous remercie pour hier. »

En réalité il n’avait fait que retarder le drame, je ne sais pas pourquoi j’avais tant insisté car de toute évidence, bientôt, tous le sauront.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mer 17 Juin - 19:39
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Il avait fermé les yeux et somnolait un peu lorsque le cri de son patient le fit sursauter et se réveiller. De quoi ? Qui ça ? D'un coup il s'était mis sur le qui vive, regardant tout autour de lui dans la chambre. Il se calma cependant, se rendant compte qu'il n'avait que lui et le jeune sorcier dans la pièce. Il s'approcha du lit, pour lui éponger le front d'une serviette fraîche. Jung devait avoir fait un cauchemar. Il jeta un oeil à son bras. Il faudra qu'il rechange une dernière fois le pansement. Il s'écarta du lit et ouvrit la fenêtre notamment pour aérer cette chambre, commençant à sentir trop le renfermé. Il revint alors auprès du jeune homme qui venait vraiment de se réveiller, vu qu'il avait les yeux ouverts et humides. Sans doute une répercussion de son cauchemar ? Trop de question en une seule fois trottait dans sa tête.

Il reprit tout ce qu'il avait besoin pour changer le pansement de son bras.
« Me remercier de quoi ? De ne rien dire ? Ou de te soigner ?... Enfin, je t'ai dis de pas le faire... Comment tu te sens ? » Il se sentait bien trop embarrassé déjà d'avoir autant de dettes envers un sorcier. Mais il y avait un je ne sais quoi chez Jung Kook qui le rendait différent. Il retira délicatement le pansement. La plaie allait bien mieux et les veines sombres dues au poison avait quasiment disparues. Il prit son aiguille, la remplit de nouveau de l'antidote et le lui administra.

« Ton bras va mieux... Tu peux le bouger ? Dis moi si ça te fait encore mal.» Il attendit que son patient s'exécute et puis lui mis un nouveau pansement, un moins épais et plus discret déjà que les précédents, suffisant donc pour que la plaie guérisse.

« Tu viens de faire un cauchemar ? » demanda-t-il alors. « Tu veux en parler ?... C'est peut être dû encore au poison... Dis moi d'ailleurs ce que tu ressens à ce niveau là. Parce que selon si tu le sens encore ou pas, je risque de devoir te garder encore sous surveillance. Même en dehors de l'hôpital...» Puis il passa à ses fractures et ses autres blessures qui allaient mieux. Il lui retira tout le reste, ce qui ne laissait donc de bandé que son bras mordu.

« En tout cas, rassures-toi. J'ai effacé ton passage ici de tout les registres. Et j'ai ton dossier entre les mains. Si une infirmière entre alors que je ne suis pas là, bipe moi tout de suite... d'accord ?» Il se rassit et lâcha un léger soupir. C'était vraiment stressant. Même si ce n'était pas la première fois qu'il faisait tout ça, c'était stressant.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Ven 24 Juil - 15:09

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Je me sentais toujours aussi fatigué, mais bien mieux qu’hier, grâce à lui, je lui devais énormément. À présent après avoir retrouvé tous mes esprits, je me questionnais à son sujet. Je doutais qu’il était un loup. Je me rappelais de ce qui c’était passé hier soir, de la bagarre, et de cette griffure au bras, le poison mortel s’était propagé dans mon corps, et aucun humain à ma connaissance n’avait les compétences pour soigner la plaie, d’autant plus que très peu de personnes savait le faire. Un loup ? Un sorcier ? Peut être une autre créature ? Malheureusement pour nous, sorciers, nous n’avons pas l’avantage comme les loups, d’identifier avec autant de facilité l’identité d’un individu. Cela me perturbé, mais qu’importe, ce n’est pas comme si j’en voulais aux loups.

Je lui répondis simplement d’un hochement de tête afin de confirmer mon état. Je restais silencieux jusqu’à ce qu’il me questionne de nouveau. J’exécutais simplement sa demande, et bougeais donc mon bras. Tout doucement, je tirais une légère grimace du à la douleur encore présente. Je ne dis rien, je devinais qu’il avait vu la tête que je tirais pour comprendre que j’avais mal. Il changea le pansement alors que je pinçais avec force ma lèvre entre mes dents afin d’éviter de lui montrer de nouveau que j’avais mal.

Il me questionna ensuite par rapport à mon cauchemar. Je ne savais pas si je pouvais lui en parler, me confier à lui. De toute évidence il savait que j’étais un sorcier et encore plus un des leurs. Il me donnait la sensation que je pouvais lui en parler, comme avec cet homme. Cela faisait bien trop longtemps que je gardais pour moi seul ce qui me préoccupait, ce qui me hantait, et me pousser à agir à l’encontre de mes propres sentiments. C’est donc pourquoi j’avais décidé de lui en parler. Mais lui, ce docteur, ce loup dont j’ignorais son nom, pouvais-je lui accorder ma confiance ? Ira-t-il tout leur répéter ? Je fermais les paupières, et inspirais tout doucement. Je réfléchissais.

« J’ai moins mal qu’hier, mais je ne vais pas vous cacher que la douleur est toujours encore présente. »

Silence. Je me tus un instant, hésitant. Je n’en dis pas plus, et attendais simplement la suite des évènements. Comme à mon habitude, toujours aussi silencieux. Cela avait fait longtemps que j’avais perdu le sourire, la joie de vivre, mais à force je m’y étais habitué.

Je le remercier d’un hochement de tête et confirmais. Je me demandais ce qui le poussait autant à vouloir m’aider. Était-ce parce que je n’étais qu’un gosse et que je lui faisais sûrement pitié ?

« Cela ne vous dérange pas de vous occupez de quelqu’un comme moi ? »

Avais-je finis par oser lui demander. Bien entendu je sous entendais quelqu’un comme un Sung. Je redoutais sa réponse, je me demandais bien ce qu’il allait me répondre. Mais en même temps, quelque part il me fallait savoir de quel clan il venait. Alors avec courage je me permettais de lui demander.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Lee Min Hyuk (BTOB) / (c) Tumblr
Etude, emploi : Internat - Médecine
Kim MinHyuk
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Mar 28 Juil - 15:42
WE ALWAYS TRY TO ERASE THE PAST BUT IT ALWAYS COMES BACK STRONGER THAN BEFORE AND MAKES US WEACKER THAN BEFORE
JUNG KOOK & MIN HYUK




Min Hyuk prit le temps de l'écouter. Il sentait que le jeune sorcier avait du mal à lui faire confiance, surtout lorsqu'il ne répondit pas vraiment à sa question concernant les cauchemars. Pourtant, elle était importante pour le médecin. Si son malade ne lui disait pas ce qu'il en était, alors il ne pourra jamais régler correctement les dosages de l'antidote. En attendant, il lui donnait la même dose, ni trop ni pas assez. La dose normale en somme. Mais il aurait aimé en savoir plus pour pouvoir augmenter ou baisser cette dose. Enfin tant pis. Il fera sans. Min Hyuk poursuivais en parallèle le reste de l'examen du jeune garçon.

En le voyant bouger son bras, il fut assez soulagé, mais il nota le fait que ça lui faisait encore mal. Le poison devant toujours être là. Cependant, il ne pouvait pas dire quand exactement il pourra sortir. Ni pour encore combien de temps, lui, Min Hyuk devra lui donner de l'anti-dote. Déjà si la confiance pouvait être mutuelle ce serait vraiment plus pratique. Car malgré toute la haine qu'il pouvait avoir pour les sorciers, Min Hyuk prenait ses patients, quel qu'ils soient, comme des êtres humains malgré tout, et qui sans lui, ne pourrait pas rentrer chez eux. Peu importe les différences, peu importe les conflits, un hôpital était une zone neutre.

Du coup il fut assez amusé par la question du jeune garçon. Il pouvait sentir combien ce dernier restait sur ses gardes.
« Quelqu'un comme toi ? Non. Pourquoi ? Tu es différent des autres patients ici ? Si c'est le fait que tu sois un Sung en train d'être soigné par un Loup, qui te gêne, tu n'as pas à te prendre la tête avec ce genre de chose, ici. A mes yeux, là, t'es pas un Sung, t'es juste un garçon qui a été empoisonné et à qui on a brisé des os et que je dois soigner..» Il lui sourit. « Soigner et sauver les autres, c'est mon métier et ma passion, alors qu'importe si je dois soigner des loups, des humains ou des sorciers. Il n'y a pas de place pour un conflit dans un hôpital.

Il espérait avoir rassuré un peu Jung Kook et lui faire prendre conscience que même s'il était un loup, il ne risquait rien en sa présence. Il n'était pas non plus le genre de personne à tuer les autres. Il n'y a qu'une seule personne qu'il aimerait bien éliminer sur cette Terre, et ce n'est certainement pas Jung Kook.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK Ven 7 Aoû - 2:04

Past is stronger than we expect it is
Kim Min Hyuk


Je crois bien que mes yeux s’étaient arrondis à ce moment. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il venait de me dire, il était tellement rare de croiser ce genre de personne que je restais perplexe suite à ses paroles. Très peu de loups mettaient de côté leur fierté pour venir en aide à un sorcier, et encore moins à un Sung. Tous ceux que j’avais croisés jusqu’à présent avaient, contrairement à lui, tout fait pour tenter de me barrer la route. La rancune existait toujours dans leurs cœurs, les cicatrices ne disparaissaient pas, alors quand un Sung inoffensif tel que moi, passait dans le coin, les insultes n’y manquaient pas. Beaucoup de jeunes se battaient entre eux, loups, sorciers, chacun cherché à venger les siens afin de rétablir un peu d’honneur au sein de leur clan, mais en réalité il était inutile. Franchement est ce qu’on pouvait encore parler de conflit de nos jours ? Les plus vieux n’en parlaient même pas, d’ailleurs même notre leader ne semblait pas le moins intéressait, à moins qu’il faisait semblant, il ne m’en avait pas donné l’air la dernière fois que nous en avions discuté. Je n’en savais rien en ce qui concernait les loups, mais j’avais la nette sensation que la bataille se faisait parmi les jeunes, et surtout la nouvelle génération. Enfin, si ce n’était pas seulement un prétexte pour chercher à venger un frère, une sœur, une mère ou un père défunt.

Plus j’y réfléchissais, plus je me disais que s’il avait fait ce métier c’est qu’il avait décidé de mettre de côté sa haine envers les sorciers afin d’exercer correctement son métier. C’était un choix qu’il avait fait, et non par obligation.
Son sourire me rassura automatiquement, je ne sais pas ce qui me poussait à le croire mais il m’en donnait toutes les raisons. Il aurait très bien pu me laisser mourir, ou m’injecter un faux antidote, mais il ne l’avait pas fait. Il semblait vraiment différent des autres, et cette fois-ci je me sentais capable de lui partager ce qui me pesait sur le cœur. Du moins, lui confier ce cauchemar.

« Cela est confortant à savoir. »

J’essayais de m’asseoir convenablement sur mon lit d’hôpital afin de me tenir droit. Mes deux coudes me servirent d’appui, je me sentais encore bien trop faible pour user de la totalité de mes forces.

« Je fais souvent des cauchemars. » Je marque un temps d’arrêt. « Ce n’est pas la première fois. Mais cette fois-ci j’avais la sensation que c’était vrai. »

Mon visage s’assombrit alors que je terminais ma phrase. Je baissais la tête vers mes mains que j’observais nerveusement. Mes sourcils se froncèrent au dessus de mes yeux qui commencèrent à s’humidifier d’eau. Je n’arrivais plus à contenir mes émotions, et sans même le vouloir, des larmes coulèrent le long de mes joues. Je n’avais jamais pleuré. Je m’étais toujours dit que je devais rester fort, et ne pas me laissé submerger par les émotions quoi qu’il arrive. Mais là, c’était au dessus de mes forces, je ne parvenais plus à les contenir. Il fallait que je les extériorise, et malheureusement pour lui, il a fallut qu’il en soit spectateur.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK
Revenir en haut Aller en bas

Past is stronger than we expect it is || FT JUNG KOOK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» 02. Didn't expect to meet you there...
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overdose :: Overdose, beautiful city :: Sa-eob-gu :: Overdose Hospital-