AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Inscriptions closes jusqu'à nouvel ordre

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 22 Jan - 16:39

Tell me
Liu Kuan Ti


Je marchais paisiblement sur le petit chemin de pavés non loin de la maison qui menait à l’Université où je devais me rendre afin de m’entraîner sur l’une de nos dernières pièces inventée par notre professeur, j’avais toujours cette même admiration lorsque je le regardais nous enseigner, il avait toujours la même expression sur son visage, celle d’un passionné de romantisme, totalement voué à sa passion, il en avait joué de pas mal, et s’était même fait un nom dans le monde du théâtre, mais un jour il s’était décidé, comme ça, d’enseigner. Il m’avait confié un soir après un cours, qu’il avait eu une révélation, son but n’étant pas de devenir quelqu’un de reconnu par son talent, mais d’enseigner son savoir à d’autres passionnés, d’autres qui voulaient se diriger dans cette voix. Cela me fait mon bonheur, m’avait-il dit.  Et rien que pour ça, je l’admirais.

Je souriais bêtement tout en continuant de marcher, me rappelant les souvenirs du début de l’année, du moins les meilleurs, je ne voulais pas me rappeler à ma mémoire ceux partagés avec mes parents, ils n’approuvaient pas mon choix et m’avaient soumis à ce dilem, auquel je n’avais toujours pas encore répondu. Je soupirais, laissant apparaître cette fois-ci une triste mine. Se soumettre à affronter tout un clamp de loups ou bien voir son rêver se briser en deux, le choix était vite fait n’est ce pas ? Je serrais mes poings, fatigué de me battre contre toutes ses attentes, laissez-moi juste en paix, avais-je envie de leur hurler dessus.

Tout en continuant de marcher je finis par voir le toit de l’université, et finalement ses quelques bâtiments qui formaient presque on peut dire, une forteresse. Tout de suite ma bonne humeur me revint, l’université était bien le seul lieu où je pouvais me sentir libre et non jugé, du moins elle n’allait pas s’éterniser lorsque je vis son visage. Il avait l’air de m’avoir attendu depuis un petit moment, il se tenait là, debout, devant l’entrée de l’université, attendant sûrement quelqu’un, et ce quelqu’un j’en mettrais ma main à  couper que c’était moi. Je grimaçais légèrement, je ne voulais pas le voir, du moins pas maintenant, j’avais uniquement envie de me plonger derrière les costumes et monter sur scène, briller sous les projecteurs en imaginant tout un public m’applaudir. Bon sang qu’est ce qu’il me voulait encore ?

Il se prénommait Liu Kuan Ti, il venait de terminer ses études de droit, et avait débuté en tant que jeune notaire, il était également d’origine chinoise et parfois même nous discutions en mandarin. C’est un type cool, intéressant, intelligent et avec qui on peut discuter vraiment de tout, enfin je gardais tout même pour moi mon identité, je ne tenais pas à la lui révéler. Je regardais ma montre sur laquelle était affichée 2 :00 pm, peut importe, de toute évidence personne ne m’attendais à l’intérieur, je voulais juste prendre de l’avance en commençant à répéter la scène suivante. Je n’allais pas lui échapper, il m’attendait.

Il ne m’avait pas vu, alors je me dirigeais en sa direction, calmement, mon sac de cours sur mon épaule droite, je pressais sur la bandoulière de celui-ci, comme si j’allais rencontrer quelqu’un d’important, l’est-il ? Il m’intimidait. Il finit par m’apercevoir.


« Tu aurais pu me prévenir que tu passerais dans le coin. »


Dis-je en étant cette fois-ci face à lui, à seulement quelques mètres.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Dim 25 Jan - 20:29
    Jouant avec mon chiot, j'étais allongé sur mon canapé alors que le jeune husky me sautais dessus. Il avait sûrement comme but de me faire tomber de mon canapé. Mine de rien, le chiot avait de la force, cela était même étonnant. Riant, je finis par me mettre debout alors que je le chiot s'étalait dans le canapé. Il me narguais du regard. « Petit démon va! » Allant me préparer j'enfilais une veste pour avoir un peu plus de classe. Bon, c'était le moment de partir. Après une dernière caresser pour mon husky je sortais pour aller à mon rendez-vous professionnel. Mon travail de notaire commençait à bien se développer et je pouvais mettre à profit mes connaissances. La jeune femme me rejoignit dans mon bureau et pour les besoins de notre rencontre, elle me guida vers l'université. Prenant le temps de gérer le contrat ; je ne pus m'empêcher de me stationner devant l'université et attendre là. J'étais devant, je ne savais pas trop si j'avais une chance de le croiser. Je dois avouer que j'étais un peu fou. Mais j'étais aussi pris dans mes documents, je vérifiais les photos prises pendant l'entretien et je remplissais des feuilles importantes. Peut-être que pendant que je faisais mon travail, j'allais avoir la chance de le voir.

    J'avais craqué sur le visage d'un jeune, Jung Kook. Il avait une bouille craquante. Il est vrai qu'il était plus jeune que moi, mais … Je ne savais pas réellement ce que je voulais. Il me plaisait physiquement, cela dépendrait sûrement si son intérêt se portait sur moi ou non. Rangeant à peine mes affaires, je fus agréablement surpris de le voir débarquer. Oh, il avait vraiment une bouille craquante, mais il ne semblait pas plus emballé que cela de me voir. C'était déjà une mauvaise chose pour moi. Fermant mon attaché de caisse, je passais ma main dans mes cheveux J'étais sûrement trop souriante, pour ne pas sembler intéressais par son arrivée. Bon, au pire il pourra remarquer que j'étais quelqu'un de très souriant, cela n'était pas une mauvaise chose au fond non ?

    En tout cas, il lança en premier la conversation. Je le regardais assez surpris. Le prévenir ? Et comment ? Je n'étais pas censé connaître son numéro de téléphone et je ne savais pas que j'allais venir ici. «  Oh … Donne moi ton numéro de téléphone, je te préviendrai dès que je serais dans le coin... Tu comptes te cacher dès que tu me vois ?  » Je souriais en coin amusé par l'idée. Je le voyais très bien tout faire pour m'éviter. Je n'étais pas stupide, mon charme ne semblait pas très bien fonctionner sur lui malheureusement. Je continuais cependant dans ma lancée. «  Je viens de conclure un contrat juste à côté et je voulais terminer des remplir mes papiers. Je ne pensais pas que tu aillais en cours aujourd'hui. » Je me tournais pour regarder les bâtiments derrière moi. « J'ai un peu perdu la notion des cours... Tu me fais visiter? » Je pouvais toujours tenter de passer un peu de temps en sa compagnie non ? Il fallait bien que j'essaie un peu, peut-être qu'il était simplement très timide.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Dim 25 Jan - 23:55

Tell me
Liu Kuan Ti


Je le regardais tout simplement, attendant juste qu’il me donne sa réponse, je m’attendais à une petite plaisanterie de sa part ou quelque chose du genre, il était comme ça, cela était dans sa nature et quelque part c’est ce qui faisait peut être son charme. Ce qui était bien chez lui c’est qu’il donnait l’impression qu’il était toujours d’humeur positive, toujours le sourire aux lèvres, à croire que rien ne pouvait renverser sa bonne humeur et c’est ce que j’appréciais le plus chez lui. Du moins, il l’avait toujours parut quand il était face à moi.

Je n’allais pas le nier, j’avouais que Kuan Ti était beau  garçon, bien que trop fin à mon goût, il avait un certain beau visage, de beaux yeux, un magnifique et envoûtant regard qui parfois vous figez sur place lorsque vous osiez plonger trop longtemps votre regard dans le sien, grand de taille avec une silhouette de mannequin, il devait sans aucun doute faire des jaloux, et dont je reconnaissais, l’envier le premier. Il avait aussi parfois des airs de bad boy mais avait un bon fond, et lorsque vous commenciez à discuter avec lui, une envie soudaine vous prenez de ne pas vouloir décrocher car il avait le don de captiver votre attention.
Et encore, je ne m’étais qu’attarder à la description de son visage, je ne vous ai pas encore fait l’éloge sur sa personnalité, je pouvais en dire long, vous décrire dans les moindres détails ce que j’avais pu remarquer chez lui. À m’entendre parler vous devez certainement penser que je suis tombé sous son charme n’est ce pas ?   Non, non, je ne vous avais simplement fait qu’un portrait de Kuan Ti.

Finalement mon intuition avait vu juste, il m’avait demandé à l’instant mon numéro de téléphone avec à cela auquel il ajoutait sa petite touche perso, qui pour être honnête m’avait fait sourire, ce qu’il disait n’était pas faux, on aurait dit qu’il avait deviné à l’avance mes faits et gestes futurs, mais je me contentais seulement de baisser la tête et fixais mes pieds afin de lui montrer qu’il avait tors et ne pensais pas me connaître aussi bien qu’il le prétendait.

Est-ce que j’étais insensible à son charme ? Dire oui serait me mentir à moi même, je ne pouvais définitivement pas y échapper, mais je n’étais pas non plus tombé entièrement sous son charme, une part l’était oui, peut être, mais une autre n’était pas totalement convaincue, quelque chose en moi me disait de me méfier de lui. Pourquoi ? Aucune idée.

Il continua dans sa lancée en disant qu’il venait tout juste de conclure un contrat non loin d’ici, bah tiens, voyons, quelle coïncidence ! Je m’étais même demandé si ce n’était pas fait exprès, j’avouais que je pouvais tout m’attendre avec lui, un homme à surprises il l’était oui. Je relevais la tête et l’observais simplement, aucune expression ne s’affichait sur mon visage blanc presque pâle, je ne disais rien non plus, puisque je n’avais rien n’à lui dire. Parler pour ne rien dire n’était pas dans ma nature. J’attendais simplement qu’il prenne de nouveau la parole, au pire s’il n’avait rien d’autre à me dire, je m’en irai en direction de l’Université, à mes occupations.

« J'ai un peu perdu la notion des cours... Tu me fais visiter? »

Je parierais que c’était une excuse pour se voir plus longtemps en ma compagnie, un homme aussi occupé que lui avait sérieusement mieux à faire que de traîner avec un gamin comme moi, en plus de cela s’il venait de réellement signer un contrat comme il le dit, il aurait du à cette heure ci être derrière son bureau à finaliser les derniers papiers qui se doivent être normalement remplis et signés après conclusion du contrat et envoyé. Enfin bon, je m’en fichais pas mal, après tout il faisait ce qu’il voulait, il était bien assez grand, majeur et responsable pour prendre des décisions. Je me contentais de secouer légèrement la tête de haut en bas en guise de réponse.

Nous entrons dans l’immense cours qui précédait l’entrée du bâtiment, je marchais à sa hauteur, lentement sans prononcer le moindre mot. Parfois je jetais quelques coups d’œil en sa direction sans pour autant détourner mon visage, il ne disait rien lui non plus, il se contentait simplement de suivre mes pas. J'essayais de percevoir son regard à travers ses mèches rebelles qui faisaient ombre à sa vue, comment pouvait-il voir à traver ce tas de cheveux. Kuan Ti abordait un regard sérieux, professionnel mais doux à la fois, je me disais parfois qu’il aurait bien réussit en tant que mannequin s’il avait fait ce choix.

Nous atteignons finalement l’entrée, pas l’entrée principale comme il aurait pu s’imaginer, mais l’entrée d’un autre bâtiment, un peu à l’écart des bâtiments principaux, celui où j’avais la majorité du temps cours, où je m’exerçais à devenir plus pointilleux, méticuleux dans mes gestes, convaincant dans mes paroles, et attrayant à regarder, mon personnage n’était que secondaire, mais je devais me donner corps et âme à jouer à la perfection ce personnage.
J’ouvris la porte en le laissant entrer premièrement, et tout en refermant la porte derrière moi je m’adressais à lui.

« C’est ici que j’ai la plupart du temps cours. Voici la raison pour laquelle je vis. »

Bien entendu je sous entendais par là, que je vivais pour « jouer », pour un jour espérer devenir un acteur célèbre au grand talent, que même les scènes hollywoodiennes me réclameraient. Je visais haut, n’est ce pas ? Mais au moins j’avais un rêve, une raison qui me permettait de souffler, et d’oublier les Sungs. S’il voulait apprendre à mieux me connaître, alors ce lieu était parfait, la première chose qu’il devait voir et apprendre sur moi.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 29 Jan - 22:00
    J'étais ravi de le voir, il faut dire qu'il avait réellement un petit quelque chose qui me rendait très attiré. Même s'il faut avouer qu'il avait un petit quelque chose qui ne sonnait pas bon dans mon être. Je le fixais un petit moment, espérant secrètement pouvoir passer un peu de temps avec lui. Cela était très plaisant de le voir et en apprendre plus sur lui. Apparemment il était d'accord pour me montrer un peu de sa vie. Souriant réellement ravi je prenais donc la direction qu'il m'indiquait pour le suivre. Oh ! Je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Je restais donc silencieux à admirer autour de nous. C'était amusant de retrouver l'atmosphère de mes années à aller en cours. Cela me manquait un peu, je dois l'avouer. C'était beaucoup plus drôle de suivre des cours que de signer des contrats. Je gonflais un peu mes joues alors que je rentrais dans le théâtre. « Woooh ! » Je mettais rarement les pieds ici. Il faut dire que je n'étais pas du genre à apprécier me mettre en avant plus jeune. Il faut dire que je n'avais pas toujours été à avoir un physique avantageux. J'ai eu une enfance plus difficile. Et j'étais plus à me cacher qu'à me montrer même qu'un petit peu aux autres.

    Je l'écoutais et je regardais les lieux. Si cela était sa raison de vivre, cela était une bonne chose. Cela était quelque chose de fabuleux. De pouvoir faire passer des émotions par son jeu de rôle. «  Je suis impressionné, je n'ai jamais osé me mettre en avant... Je crois que je n'ai pas assez confiance en moi.  » Je marchais sur la scène pour regarder les sièges vides. Rien que les voir vide me rendais un peu nerveux. Même si je n'étais pas en face de personnes le regarde des autres et surtout la peur d'être critiqué cela était tout simplement horrible. Prenant un grande inspiration je me tournais pour faire dodo aux sièges vides. «  Tu travailles sur quelle pièce ? Tu me montres un de tes passages ?  » Je descendais sur scène pour m'asseoir au premier rang. Je le fixais en lui adressant un beau et grand sourire. «  N'ai pas peur de mon regard critique, je ne serais pas cruel, vu que je n'ai pas de capacité pour juger.  » Je liais mes doigts entre eux, alors que mon regard se posait tranquillement sur lui. J'étais réellement impatient de voir ce qu'il pouvait bien faire. J'étais même persuadé qu'il était des plus doué. Je restais bien sage dans mon siège espérant qu'il accepte ma demande. Je finis même par m'asseoir au bord du fauteuil pour poser mes coudes sur la scène et le fixer. Oui, ce type était atrocement mignon. Il avait beaucoup de charmes. Souriant en coin, je ne le lâchais pas un seul instant du regard. Il est vrai que si j'arrivais à le rendre nerveux, je ne pourrais que me sentir flatté. «  Tu voudras bien me donner deux trois conseils après? » Je ne comptais pas partir de suite, pour le moment j'avais la chance de pouvoir l'avoir avec moi. Autant faire en sorte que ce moment ne s'écourte pas trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Ven 30 Jan - 18:38

Tell me
Liu Kuan Ti


Nous avancions plus loin dans les couloirs afin de rejoindre la grande salle dans laquelle nous pratiquons la majorité de notre temps. En silence nous avançons à petits pas. Je ne savais vraiment pas quoi lui dire, et puis après tout qu’est ce que j’avais d’autre à lui dire ?
Finalement ce fut lui qui rompit le silence, il me confia qu’il était impressionné, qu’il n’avait, lui, jamais osé entrer dans la troupe de théâtre car il avait un manque de confiance en lui lorsqu’il était plus jeune. Je le regardais d’un air surpris, vraiment ? À le voir là comme ça, jamais on n’aurait pensé qu’il avait été autrefois quelqu’un de timide et encore moins réservé, cela me semblait tout juste impensable et pourtant c’était la vérité.

Il continua ensuite dans sa lancée, me demandant quelle pièce je jouais actuellement et par la même occasion si je pouvais lui faire une petite démonstration. Je n’oserai pas dire qu’il était intéressé par le théâtre, mais le semblait, à cause de moi sûrement. Je tressaillis sur place, une boule dans mon vente commença à se former, je ne craignais pas de jouer devant lui, mais je craignais que mon jeu d’acteur ne serait pas assez convaincant. En effet je venais de réintégrer la troupe il y a quelque peu de temps de cela, j’avais du stopper les cours à cause de mes parents et de leur obsession à me faire devenir un véritable Sung, j’avais du travailler avec eux à l’hôpital, ou bien dehors sur le territoire des Muns en tant qu’éclaireur ou bien informateur, ils me donnaient la sensation de n’être qu’un jouet, une simple marionnette dont ils tenaient fermement les ficelles, ils étaient obsédés par cette histoire, voués, corps et âmes aux désirs intentionnels de l’Ancien. Il faut dire que mes parents avaient la réputation d’être de bons citoyens Sungs, possédant un grand hôpital à Overdose ils étaient montés dans les grandes, à croire que chez les Sungs, la réputation primait avant tout, pitoyable. Mais je n’appartenais pas à leur monde, j’étais loin d’être ce qu’ils avaient toujours espéré, attendu, un fils parfait, voué à l’Histoire des Sungs, qui écoutait ses parents sans broncher, sans les contredire, bref le parfait Sung quoi. J’avais même finit par me demander si j’étais réellement un Sung, et n’avais pas été adopté, abandonné par une autre famille de sorcier pas aussi imposante que celle des Sungs, mais au moins libre de nos actes. J’y avais longtemps réfléchis, mais à mon fort regret ce ne fut pas le cas, je n’avais pas été adopté, j’étais des leurs, le même sang coulait dans nos veines.

Je reviens à la réalité lorsque je vis Kuan Ti se plaçait déjà sur un des sièges devant la scène, il semblait définitivement prêt à me voir donner en spectacle. En avais-je envie ? Je n’avais désormais plus le choix, il avait joint ses deux mains, assis, concentré comme un vrai passionné de théâtre qui n’attendait plus que les acteurs principaux entrent en scène. Il abordait un regard sérieux mais doux à la fois. Je lâchais un léger soupir, faisant simplement demi-tour afin de rejoindre le derrière de la scène et faire comme si je donnais réellement une représentation. Quelle scène allais-je bien pouvoir jouer ? Aucune idée ne me vint en tête. Je réfléchis, jusqu’à ce que sa voix ne résonne dans mon crâne.

«  N'ai pas peur de mon regard critique, je ne serais pas cruel, vu que je n'ai pas de capacité pour juger. Tu voudras bien me donner deux trois conseils après?   »

Lui donner des conseils? Avait-il réellement envie d'apprendre à jouer? Comment est ce que si soudainement l'envie lui était venue? Il ne m'avait même pas encore vu jouer, comment pouvait-il par avance critiquer mon jeu de rôle?
Nous étions seuls dans cet immense espace, les échos de sa voix s’étaient propagés partout dans la pièce. J’étais prêt, j’allais jouer la première pièce que notre professeur nous avait enseigné, crée de toute pièce par son talent et la créativité imaginable qu’il possédait  « We are the future », j’aimais cette pièce, elle me faisait rappelé mon histoire, l’histoire d’un type prisonnier d’un sort qu’il n’a jamais souhaité, sans échappatoire, et confronté à centaines de problèmes tous aussi complexes les uns que les autres. Et devinais quoi, à la fin il se fait tuer par les siens, mort d’une balle tiré dans la tête, et non pas par ses ennemis qu’il s’était fait, pathétique et tragique n’est ce pas ? Qui l’aurait crut.

Je fis un pas, les battements de mon cœur s’accélérèrent à chacun de mes souffles, je pénétrais finalement sur la scène. Positionné au centre, je pouvais parfaitement l’apercevoir, les projecteurs étaient tournés en ma direction, positionnés sur moi, les lumières blanches et puissantes réchauffaient le dessus de mon crâne, j’avais la sensation d’étouffer.

Kuan Ti m’observait de ses grands yeux, focalisés sur moi, je devenais la vedette. Je décidais de lui jouer la scène finale, juste avant que le héro ne s’échoue à terre baigné dans son propre sang, des mains des siens. Je regardais en direction du haut, fixé à un point, légèrement tourné sur ma droite et avec du mieux que je pouvais, abordais un regard triste, mélancolique, remplit de désespoir mais qui n’en restais pas pour autant abattu.

« Punir, pour mieux guérir. Souffrir, pour mieux repartir. Ais-je le choix ? »

Elle avait été la dernière phrase que le héros de l’histoire avait dite. Je continuais dans ma lancé, mes lèvres, mes bras, mes jambes, tout mon corps entier était enflammé, baigné totalement dans le jeu de rôle. Je n’avais pas été l’acteur principal, seulement secondaire, mais j’avais participé à tous les entraînements et par conséquent connaissais son rôle par cœur. Je terminais cette scène et m’inclinais face à lui attendant simplement une quelconque réaction de sa part.

Au fond de moi je n'étais pas du tout satisfait de ma prestation, je l'avais mal réinterprété, je savais qu'il me fallait encore beaucoup de temps et de la patience avant d'arriver à sa hauteur.





© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 19 Fév - 22:27
    Je restais attentif à sa représentation, je ne pouvais que le trouver réellement impressionnant. C'est fou tout de même, il semblait si à l'aise sur scène. Ou du moins, il arrivait à donner cette impression. Il semblait de nouveau très différent de moi. Je donnais l'air sur de moi et surtout capable de tout affronter. Le soucis, c'est que je n'oserais jamais prendre la parole devant un public et même devant une personne de la sorte. Assis bien sagement, je le regardais presque sans ciller. Ouah ! Il était plutôt doué non ? Enfin je n'avais pas réellement la qualification pour en juger, mais je le trouvais assez émouvant. Souriant en coin, je lassais mes mains frapper l'une contre l'autre alors que je lui accordais un grand et beau sourire. «  Je ne sais pas du tout si cela était bien … Mais je te trouve réellement incroyable. Que ce soit bien ou non … Tu as une bonne présence sur scène. » Je me levais et je remontais sur scène m'approchant de lui. Il était vraiment mignon, c'est fou, je m'écouterai, je crois que j'aurais essayé de l'embrasser. Mais il fallait être réaliste, cela ne fonctionnais pas de cette manière. C'était beaucoup trop simple. Et puis, il ne savait pas ma vraie nature, cela pouvait poser problème et créer des tensions entre nous. Et puis, s'il s'agissait d'un humain, je m'exposais à de gros soucis. Enfin, il pouvait aussi être un sorcier. Mais là … Je ne préfère pas l'imaginer, je n'aurais aucune chance de lui plaire. Sorcier et Loup, ont tendance a ne pas s'entendre. Au contraire. Restant à le fixer un moment, je dois avouer que j'ai du attendre que mon téléphone sonne pour que je puisse détourner mon regard de lui. «  Oh ! Excuse moi! »

    Je répondais à l'appel pour traiter d'un dossier. Je dois avouer que j'aurais aimé ne pas recevoir d'appel. J'avais l'impression que je devais me replonger dans mes responsabilités. J'aimerais pouvoir passer plus de temps avec lui. Par chance, le fil de la conversation me laissais entendre que je n'aurais pas besoin de le quitter très longtemps. Et puis, il devait aller en cours non ? Je raccrochais et mon attention se posait sur lui. «  Je dois aller travailler... Tu as cours non ? Enfin … En tout cas, je me demandais si on pouvait se voir après ? Je … T'attendrais devant comme quand on s'est rencontrés tout à l'heure.  » Je le fixais un long moment avant de me pencher et lui déposer un doux baiser sur le front. Bon ok, c'était un peu ringard et je devais avoir l'air stupide. Mais qu'importe. Je voulais le revoir après. Je lui souriais avant de sauter de la scène pour aller vers le fond et repartir. Je n'avais plus que cela à faire. Partir, terminer mes affaires.

    Cela n'était franchement pas amusant et agréable de devoir retourner travailler, j'avais surtout envie de le retrouver et passer de nouveau quelques moment en sa compagnie. De toute manière, il avait des choses à faire et moi également. Il fallait donc que notre journée se déroule normalement avant de nous rejoindre. Enfin, j'avais des doutes quand au fait qu'il m'attende. Pourquoi est-ce qu'il ferrait ceci ? Cela serait ridicule. Me mordillant frénétiquement la lèvre inférieure je continuais mon travail tout en fixant souvent la pendule de mon ordinateur. Je devais avoir l'air d'un gamin qui attendait la fin des cours afin de pouvoir sortir et s'amuser avec ses potes. L'heure attendue vu son arrivée et par chance j'avais terminé tous les dossiers les plus importants. Je n'avais plus qu'à retourner le voir. Sagement devant l'établissement je comptais le nombre de voitures qui passaient, le nombre de fois que les nuages me cachaient du soleil. Bref, tout semblait assez peu idiot pour m'occuper l'esprit et attendre sagement Jung Kook.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Ven 20 Fév - 2:37

Tell me
Liu Kuan Ti


Il me félicita. Je n’étais pas du même avis que lui, je me sentais embarrassé, ma prestation n’avait pas été aussi réussie que l’acteur principal qui jouait en temps normal cette pièce. J’étais contrarié, déçu de mon jeu d’acteur, j’avais encore bien du chemin à parcourir afin d’arriver à sa hauteur. Il continua de me fixer jusqu’à finir par me rejoindre sur scène, à ma hauteur, il se tenait debout, son regard noyé dans le mien, il essayait de lire en moi, du moins ce fut l’impression qu’il me donna. Que pouvait-il bien s’imaginer, ou penser tout simplement ? Son regard balayait le mien, j’avais la sensation qu’il voulait me partageait quelque chose, mais quoi ? Parfois Kuan Ti pouvait vraiment aborder un regard doux, et se comporter comme un vrai gentleman. Le simple fait qu’il me regardait de la sorte me déstabilisais complètement, les membres de mon corps se contractèrent, j’avais envie de me pincer la lèvre du bout de mes dents, mais je me retenais, je ne voulais pas lui laisser transparaître mes émotions, il comprendrait directement. Je savais que je ne le déplaisais pas, mais je n’étais pas de ce genre de mec « facile » ou qui aimait s’amuser avec le cœur des autres, j’avais besoin de temps, j’avais besoin de connaître la personne avant de tenter une quelconque relation. Et puis, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu quelqu’un dans ma vie, à dire vrai, je n’en avais jamais eu. Cela m’importait peu en fait. Je n’avais jamais envisagé de laisser quelqu’un entrer dans ma vie, j’avais bien d’autres problèmes à régler, laisser quelqu’un partager ma vie ne ferait qu’empirer la situation, je n’arriverai pas à gérer tout ça en même temps.

Je ne dis rien, attendant simplement une réaction de plus de sa part. Finalement se fut la sonnerie de son portable qui sonna, il prit l’appel en un rien de temps. Ouf, avais-je envie de dire, tout de suite le malaise disparut, les membres de mon corps se décontractèrent, plus à l’aise, je me retournais, de dos. Je l’entendais vaguement discuter, même si j’étais juste à quelques pas de lui, je ne faisais pas attention à sa conversation, le regard qu’il avait abordait un peu plus tôt me resta dans la tête. Pourquoi est ce que je pensais à ça ? Peu importe, il venait de raccrocher et s’était rapproché de nouveau.

«  Je dois aller travailler... Tu as cours non ? Enfin … En tout cas, je me demandais si on pouvait se voir après ? Je … T'attendrais devant comme quand on s'est rencontrés tout à l'heure.  »

Il me fixa longuement une nouvelle fois, est ce qu’il attendait une réponse de ma part ? Je n’avais pas eu le temps de répondre quoi que ce soit, même pas un simple mot que je le vis s’approcher de moi, en vitesse, beaucoup plus près, traversant d’un trait ma bulle d’intimité. Il déposa un baiser sur mon front, ses douces lèvres étaient entrées en contact avec ma peau, j’étais à la fois surpris et effrayé, je ne m’attendais pas à ce qu’il agisse ainsi, si familièrement, bien qu’il était plus âgé que moi. Ma peau s’était réchauffée sous le contact de la sienne, la température de mon corps s’était en un rien de temps élevée. Je frissonnais lorsqu’il se détacha de mon étreinte, j’espérais qu’il ne l’avait pas remarqué. Je n’osais plus le regarder, je fixais simplement le sol, vraisemblablement gêné de la situation. Je ne dis rien, ne fis rien non plus, il se contenta simplement de quitter les lieux, me laissant seul, me laissant à mes occupations.

20 minutes de silence. J’étais resté assis par terre, sur l’estrade repensant  à ce qui venait de se passer, qu’est ce que cela signifiait ? Pourquoi avait-il agit ainsi ? Je pensais tellement que mon esprit n’arrivait même plus à réfléchir correctement. Je soupirais un grand coup et me donnais deux petits claques afin de me ressaisir, de me réveiller de ma rêverie. Je revenais à la réalité et me levais sur mes deux pieds, étirais tous les membres de mon corps, puis me sentant prêt je commençais à répéter la pièce suivante.

Les 2 heures s’écoulèrent très vite, totalement plongé dans l’extase que me procurais cette sensation d’être sur scène, je n’avais pas fait attention à l’heure qu’il était. Je finis tout de même par rejoindre la cour, me rappelant qu’il m’attendait à l’entrée. Nous étions cette fois-ci en fin d’après midi, il était aux alentours de 4 heures, le soleil, timide, se cachait derrière quelques nuages laissant tout même paraître certains de ses rayons qui nous réchauffaient le corps en ce mois de décembre. Plus je m’approchais de la sortie, plus les battements de mon cœur battaient très fort contre ma poitrine. Qu’avais-je ? J’avais comme la nette sensation que cela était du à Kuan Ti. Pourquoi est ce que je n’arrêtais pas de penser à lui ? Peu importe, j’arrivais enfin, là où il m’attendait, je le voyais déjà même au loin, ce qu’il pouvait être grand sous son long manteau d’homme d’affaires, ce détail renforcé son charme. J’arrivais, à deux pas de lui, il s’était retourné en ma direction, mes yeux s’étaient automatiquement déposés sur son visage. Je sentais de nouveau les battements de mon cœur battre avec violence contre ma poitrine. Face à lui, c’est avec courage que je décidais de m’exprimer d’un ton calme comme toujours :

« Je suis là. »

J’avais presque envie de sourire, mais je me retiens une fois de plus. Je ne savais définitivement pas comment me comporter en sa présence. J’étais comme paralysé sous chacun de ses mots.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 19 Mar - 21:45
    Les minutes qui s'écoulaient semblaient durer une éternité. C'était étrange, mais l'idée de pouvoir passer du temps avec lui, me rendais heureux et nerveux … Surtout nerveux. Il était beaucoup plus jeune que moi, mais, il avait un visage et une bouille adorable. Peut-être que j'étais condamné à me sentir anxieux face à un type qui me plaît. Bon le temps qu'il arrive, j'avais le temps de trouver une activité. Il était jeune, je ne pouvais pas l'emmener à un endroit trop huppé. Ni trop en décalage avec moi. Il allait se douter que j'avais tendance à le voir comme un enfant. Cela n'était pas le but … Je ne devais pas me focaliser sur son jeune âge. Oh bon sang... Je devais pas y penser, mais cela me rendais nerveux. Est-ce qu'on pouvait me considérer comme un pédophile ? Oh non … Tout sauf cela ! Ca ne serait vraiment pas de chance. Alors que je trouve un jeune homme charmant, il est trop jeune. Il ne manquerait plus qu'il soit un sorcier pour tout compléter. Mais non … Je ne pouvais pas avoir si peu de chance. Me mordant la lèvre, je restais le plus patient possible. J'étais bien à regarder le soleil et les nuage passer. Certes, il ne faisait pas des plus chaud, mais j'étais plus que bien. Revenant lentement de mes pensées, je fus ravi de le voir arriver. Il était presque souriant non ? «  Oui … Ca a été ?  » Je laissais rapidement le silence s'installer alors que je détaillé de nouveau son visage. Il était à croquer.

    Passant ma main dans mes cheveux j'ouvris les deux boutons du haut de ma chemise pour pouvoir mieux respirer. «  Je pensais qu'on aurait pu … Se faire un bowling et boire quelque chose par la suite. » Un bowling, c'est sympa non ? Roh, c'était assez flippant. Je me mettais à angoisser de tout. Prenant la direction du bowling, j'étais plus que stressé. «  Enfin, ca te va un bowling ? A vrai dire … Je ne savais pas réellement quoi trouver. Je me suis demandé ce que tu pouvais aimer, et … Je ne sais rien de toi.  » Je lui souriais. «  Tu es d'accord ? … De me parler un peu de toi ?  »

    Arrivant devant le bâtiment du bowling qui n'étais au fond pas si loin que cela, je lui souriais de nouveau. Je ne savais pas si je devais rentrer maintenant ou pas. Peut-être qu'il voulait … Pas y aller ? Sérieux. Cela n'était pas charmant de se sentir aussi perturbé en sa présence. Je le regardais de nouveau, mes yeux caressant le moindre contours de son visage. «  Tu es sûrement la seule personne plus jeune que moi qui arrive à me rendre aussi perturbé.  » Je voulais être le plus sincère possible avec lui. Autant lui dire ce que je ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Dim 22 Mar - 21:44

Tell me
Liu Kuan Ti


J’étais face à lui, il me regardait tout comme je le regardais, je ne disais rien, ne savant quoi dire, je continuais de garder le silence comme je faisais d’habitude avec lui. Je ne me sentais pas mal mais seulement gêné de la situation. Mes yeux automatiquement se posèrent sur son visage, il me demandait si tout c’était bien passé. Je hochais la tête afin d’affirmer, persistant à vouloir garder le silence. Il continuait dans sa lancé en me demandant cette fois, si j’aimerai aller au bowling. Mes sourcils se levèrent, formant des accents circonflexe au dessus de mes yeux. Le bowling ? Me répétais-je plusieurs fois de suite dans ma tête. Pourquoi voulait-il aller au bowling ? D’accord je reconnaissais que c’était le genre d’activité que les jeunes de mon âge avaient l’habitude de faire les vendredi soirs ou les weekends, mais quand même. Je devinais que ce n’était quant à lui pas vraiment le genre de sortie qu’il devait faire en temps normal. Je ne lui répondis pas de suite, le faisant patienter quelques secondes. Je me frottais le crâne, gêné de la situation. Je finissais par céder, et nous marchions en direction du bowling en silence. Nous nous arrêtons en face. Il se positionna face à moi et me toisait du regard, comme s’il semblait vouloir me dire quelque chose. Je remarquais que ses yeux s’étaient déposés sur les moindres recoins de mon visage. Puis il finit par m’avouer quelque chose qui premièrement me frappa au cœur.

Était-il sérieux en me disant cela ? J’avais envie de croire le contraire, mais son regard me disait qu’il était des plus sérieux. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il venait de me dire. Qu’étais-je censé répondre dans ce genre de situation ? Je ne m’y attendais pas pour être honnête et jamais je n’avais pensé qu’il finirait par cracher le morceau. Je sentais mes joues commencées à se réchauffer petit à petit, puis devinais finalement qu’elles devaient rosir malgré la légère tiédeur du mois de décembre. La nuit allait finir par montrer le bout de son nez. Le soleil disparaissait petit à petit derrière les gros nuages blanc, presque gris.

Je ne savais pas s’il attendait une réponse, mais je savais qu’il avait voulu être seulement honnête envers ses sentiments, envers lui-même, et peut être envers moi également. Je finis par relever la tête, puis les yeux, le contemplant à mon tour. Ma bouche légèrement entre ouverte j’essayais de prononcer quelques mots pour ne pas le sentir mal à l’aise. Ce fut difficile durant les cinq secondes qui s’écoulèrent à l’instant, mais je finis par lui répondre quelque chose d’assez potable.

« Vraiment ? Silence. C’est assez embarrassant comme situation.»

J’avais envie de me crier à moi-même, qu’avait-il bien pu comprendre ? Que je n’appréciais pas, que cela me gêne, et que je ne désirais absolument rien de lui ? Cela pouvait être probable.  Je ne voulais pas qu’il interprète mes paroles dans un sens qui n’est pas, alors je lui proposais quelque chose de moi-même. Prenant les devant.

« Je pense qu’il serait peut être mieux d’aller manger un morceau ? Qu’en penses-tu ? Ce serait beaucoup mieux pour discuter aussi. »

Finissais-je par lui avouer. Je ne voulais pas le mettre mal à l’aise, qu’il pense que je n’aimais pas son idée. Loin de là, mais le bowling n’était seulement pas le lieu le mieux approprié s’il comptait en apprendre d’avantage sur moi. Et puis, j’osais espérais qu’il comprenne que je n’étais pas indifférent à ses sentiments. Si je ne lui avais pas proposé quelque chose, cela aurait longtemps voulu dire que je me moquais de lui.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mar 5 Mai - 18:42
    Il … Il avait l'air un peu perplexe. Je ne savais pas trop quoi en penser. Je me sentais mal à l'aise. Je devais sûrement m'attendre à me prendre le pire vent de toute ma vie. J'avais même pensé à fuir comme un lâche avant d'attendre sa réponse. Après tout, cela serait plus facile de fuir. Il trouvait cela embarrassant. Soupirant doucement, presque de manière invisible. J'étais persuadé, que je venais de tout foutre en l'air. Après tout, qu'est-ce que je cherchais ? Un jeune homme qui pourrait me plaire et avec qui il serait possible de vivre quelque chose de passionnant. Détournant les yeux, je n'osais pas le regarder de suite. Il fallait que je reprenne mes esprits. Allez, Kuan Ti, prend une bonne inspiration et on reprends ses esprits. Prenant une grande inspiration, j'allais lui dire au revoir et fuir. Cependant, il prit la parole et je restait à le fixer sans vraiment comprendre. Il voulait bien passer du temps avec moi ? Un léger sourire apparut sur mon visage. J'étais réellement heureux de pouvoir passer du temps avec lui. C'était super. Je ne sais pas réellement, si cela allait bien se dérouler. Mais c'était une bonne chose.

    «  Oui ! Je suis d'accord, en général j'adore manger. J'adore la viande. Un barbecue cela te conviens ?  » De la viande, voilà la seule chose que je mangeais. Même si je faisais un effort pour les légumes, je ne pouvais pas en manger tant que cela. Manger et parler avec lui. Cela était vraiment chouette. J'allais allier deux bonnes choses. Je me sentais presque vivant et plein de bonheur. C'était partit pour aller manger en sa compagnie. Il est vrai que maintenant j'avais la faim qui se faisait sentir. Ce n'était pas marrant d'être un carnivore, dès qu'on parle de manger, mon estomac se mettait en marche. «  On peut parler un peu sur le chemin si tu le souhaites ?  » Je lui adressais un peu sourire avant de me mettre à marcher. Allez, direction le restaurant. Du moins, le quartier avec plusieurs restaurants possibles. «  Tu as toujours vécu ici ? C'est assez étrange, je rencontre tellement de personnes qui ne sont jamais aller ailleurs qu'ici. Cette île à quelque chose de particulier à ton avis ?  »

    J'avais fait exprès de lui poser cette question. Je voulais savoir s'il était au courant des choses étranges qu'il y avait sur cette île. De plus, j'essayais de jouer les pauvres petits humains. C'est plus facile non ? D'être un humain. Surtout que je ne savais pas ce qu'il était. Je ne voulais pas lui faire peur. Tant que je n'étais sûr de rien, je devais montrer patte blanche. Je continuais de marcher en sa compagnie. «  Tu as déjà visité plusieurs pays ?  » Je ne savais pas trop de quoi parler, mais vu qu'on était partit sur les mouvements des habitants. Autant continuer le sujet sur cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mer 6 Mai - 1:44

Tell me
Liu Kuan Ti


J’acquiesçais d’un signe de tête et nous prenons le chemin, partons à la recherche d’un restaurant dans lequel nous pourrions savourer un succulent barbecue ainsi que discuter tout en même temps. Sur le chemin Kuan Ti entama la discussion. J’avais la sensation qu’il se forçait à prendre la parole parce que j’étais intimidé. Cela n’était pas bien difficile de voir combien je me sentais mal à l’aise en sa compagnie. En réalité j’avais envie de m’enterrer dans un trou et m’y cacher tout au fond afin qu’il ne puisse pas me voir. Comment arrivait-il à me faire sentir comme ça ? C’était bien la première fois de ma vie que je ressentais cette sensation étrange. Je rougis légèrement rien que d’y penser, et sans même m’en rendre compte j’avais baissé la tête, mes yeux fixant le sol. Je fus sortis de mes pensées lorsque j’entendis le timbre de sa voix résonner dans mon esprit, ce qui me fit sursauter légèrement. Comparé à la majorité des Sungs j’étais né à Beijing, en Chine, loin de ce conflit entre sorciers et loups. J’avais eu en quelque sorte cette chance de ne pas avoir connu la haine et le mépris envers un peuple. Et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi mes parents me poussaient à me comporter comme un Sung, alors qu’ils avaient tout fait pour s’éloigner de la bataille. Je ne les comprenais définitivement pas.

Kuan Ti avait su attirer mon attention sur autre chose. Il parlait d’Overdose et de choses particulières appartenant à cette île. Qu’entendait-il par là ? Faisait-il allusion aux faits divers, à la presse ? Ou bien ? Non c’était impossible, il ne pouvait pas être au courant pour nous. À moins d’être un sorcier ou alors un loup, il ne pouvait pas non. Je fronçais les sourcils et mon regard s’assombrit tout doucement. En l’espace d’une simple seconde il avait su me mettre le doute et m’obligeais à prendre du recul et mes distances avec lui. Je devais me méfier de lui et surtout de ce que je lui confier. Plongeant mon regard dans le sien je m’adresse à lui.

« Je suis né à Beijing. »

Je marque un temps d’arrêt avant de reprendre.

« Qu’entends-tu par là ? »

Nous continuons d’avancer et empruntons un chemin sur notre gauche avant d’arriver dans une rue bombée de petits restaurants indépendants. Cette fois-ci j’essayais de rattraper mon coup. Pendant un bref instant l’idée étrange qu’il puisse être l’un des nôtres ou l’un du camp ennemi parcourut de nouveau mon esprit. Est-ce que cela pouvait-il seulement être possible ? J’espérais que non en tout cas, je ne voulais pas et me forçais à croire qu’il était simplement humain.
Peut être que je n’avais pas parlé assez fort puisqu’il semblait vouloir poursuivre dans son questionnement.

« Le seul voyage que j’ai réellement fait était de venir de Beijing à Overdose. Autrement je n’ai rien fait qui puisse paraître incroyable. »

Je désignais du doigt un petit restaurant dans lequel j’avais l’habitude de venir après les cours question de me vider la tête et bien sure, assouvir ma faim. J’entraînais Kuan Ti vers le bâtiment avant de le questionner à mon tour, répétant ma première question.

« Qu’entends-tu par de choses particulières ? »

Nous pénétrons à l’intérieur avant de prendre place à l’une des tables au fond du restaurant.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mer 6 Mai - 20:57
    Je le regardais surpris. Il était né à Beijing. Un sourire stupide était apparu sur mon visage. Cela était incroyable, il était né là-bas ? Cela me donner envie de le serrer dans mes bras. Il devait comprendre ce que j'avais ressenti. Après tout, il avait été coupé aussi de son pays d'origine. Même si à entendre son prénom on ne pouvait se le dire. Oh ! C'était formidable, néanmoins, totalement sous la 'joie' j'avais oublié sa question. J'étais un peu perdu dans mes esprits. Affichant un beau sourire je continuais de le questionner. A vrai dire je faisais la conversation. Je voulais l'entendre parler. Il ne semblait pas à l'aise avec moi. A mon grand regret, d'ailleurs. J'aurais tellement voulu qu'il se sente bien avec moi. Qu'il soit paisible et qu'il me sourit. Mais, les sourires étaient cher payés chez lui. Pas facile de le voir décrocher un sourire. Regardant les restaurants défiler, mon intérêt se portait sur les différents plats que je pouvais voir. Il avait tant de choses qui me donnait envie. Mais rapidement il reprit la parole pour me répondre et je l'écoutais de nouveau. «  Je comprends je n'ai pas pu énormément voyager non plus. Cela est bien dommage. » Il m'indiquais un petit restaurant qui semblait assez tranquille. On prit sa direction avant qu'il ne me repose une question. Je l'écoutais sagement avant de me mordre un peu la lèvre inférieure. Oh ! J'ai été trop curieux. Il se posait des questions. Mais cela, pouvait à la fois de la méfiance étant comme lui ou alors un simple humain. «  Oh ! Je demande cela, vu que mon vieux voisin m'a déjà parlé plus d'une fois longuement... Il m'a parlé d'histoires assez étranges. Je crois que son vieux cerveau est doué pour écrire des histoires fantastiques. Des disparitions... Des hommes plus forts... Enfin, je suis sûr qu'il lui manque deux cases, mais à force de l'entendre tous les soirs m'en parler en rentrant, je deviens sûrement aussi dingue que lui.  »

    Je n'avais pas réellement inventé, mon voisin était réellement dingue. Je pouvais donc me servir de lui. Cela n'était pas totalement lui mentir, j'oubliais juste de lui dire que je n'étais pas un humain ordinaire. Je le suivais pour nous installer à une table un peu en retrait. Je ne devais pas lui faire peur en tout cas. Il n'aurait sûrement pas voulu se mettre à l'écart de moi sinon. Je regardais les viandes disponibles. J'étais vraiment plus viande rouge que viande blanche. Mais s'il doutait de moi, je dois avouer que j'allais devoir faire attention. Une chance, les humains qui aimaient leur viande saignante existé. «  Tu préfères du bœuf ou du porc ?  » Je continuais de regarder le choix avant de le regarder en souriant, dans l'espoir qu'il réponds enfin à l'un de mes sourires. «  Tu aimais ta vie à Beijing ? Je trouve cette ville vraiment agréable, bien que je préfère Hong Kong ! On a la classe !  » Je voulais essayer de le taquiner pour le faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Sam 9 Mai - 2:01

Tell me
Liu Kuan Ti


Je l’écoutais me confier que son voisin avait perdu l’esprit en lui racontant chaque soir d’étranges histoires fantastiques basées sur des hommes avec une force surhumaine, des disparitions, et encore tout un tas de chose. Son voisin n’était pas si fou que ça, cela existait, c’était bel et bien la réalité, ici, à Overdose. Je me demandais ce qui l’avait poussé à me demander ça. Était-il au courant de notre existence ? Savait-il quelque chose par rapport aux sorciers, ou bien aux loups ? C’était étrange qu’il me demande ça subitement. Suspicieux ça l’était. Et pourtant il ne revint pas sur le sujet, il l’avait totalement abandonné, délaissé pour ma personne. Chercher à découvrir mon passé. Je décidais de ne pas revenir non plus sur le sujet, à dire vrai, même si ma curiosité me donnait au contraire l’envie de découvrir ce qui s’y cacher derrière ses paroles je n’insistais pas. Je préférais fermer les yeux plutôt que d’être si je pouvais dire, déçu. Mais qu’est ce qu’il m’arrivait sérieusement ? Me voilà à m’inquiéter de notre relation ?

Sans m’en rendre compte je déposais mon coude gauche sur le rebord de la table et déposa la paume de ma main sur mon front, je donnais seulement l’impression d’être préoccupé par quelque chose. Pour preuve je n’avais même pas écouté ce qu’il m’avait dit, ou demandé.

« Je suis désolé, je n’ai pas écouté. Tu disais ? »

Dis-je calmement en relevant la tête et le regardant d’un air peiné. Soudainement l’idée qu’il puisse être un loup me traversa l’esprit. Et s’il en était réellement un ? Est ce que cela changerait quelque chose à notre relation ? Est-ce que nous nous éviterons et finirons par prendre un chemin différent ? Non, je n’en avais pas envie. Je ne voulais pas. En vérité, intérieurement je me fichais qu’il puisse être un loup, ou n’importe quelle autre « race ». Cela n’allait rien changer à notre relation si j’apprenais qu’il en était un. Je ne déteste pas les loups, je n’ai jamais ressentis de haine particulière à leur égard. Et pour quelle raison devrais-je les blâmer d’ailleurs ? Ils ne m’ont rien fait, ils ne nous ont jamais rien fait. Les seules et uniques personnes en tors étaient bien évidemment nous-mêmes, les sorciers, et plus particulièrement les Sungs. Cette jalousie grandissante dans leur cœur avait finit par leur faire perdre la raison, au point d’aller assassiner un des leurs. Et après tout ça comment pouvais-je les détester ? Les seules personnes que je pouvais  réellement détester étaient certainement les miens. C’était sûrement horrible à dire, mais c’était la vérité.  

J’attrapais en vitesse les ustensiles de cuisine et retourner la viande qu’il avait finit par déposer du à mon silence continu. Je devais certainement lui sembler ennuyant. Mes gestes me trahissaient, je retournais et marinais la viande à une vitesse surprenante. Sur scène il était tout de même plus simple de jouer un rôle. En réalité ce n’était pas facile de garder le contrôle de ses sentiments. J’essayais de lui sourire et oublier cette drôle d’idée que je m’étais faîtes. C’est dingue comment en si peu de temps je m’étais inventé un scénario. La viande était pratiquement prête. Je continuais de les retourner en silence. Et lorsque quelques une furent assez cuites je les déposais dans son bol frôlant dans la foulé sa main. Je levais directement les yeux, les plongeant dans les siens.

« Crois-tu que ce genre d’histoire fantastique peut exister ? »

Je le lui avais demandé avec l’intention qu’il me réponde avec sincérité. Je ne voulais pas tourner autour du pot.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mar 12 Mai - 13:57
    Je continuais de regarder la carte des choix avec envie. J'hésitais grandement. Cela semblait tellement délicieux. J'en avais l'eau à la bouche, hum. J'avais sûrement plus envie de bœuf. C'était réellement bon. Bien que le gibier était ma viande préféré. Mais je ne pense pas qu'ils servent cela ici. Après un choix difficile, j'avais fait en sorte d'aborder un nouveau sujet. Cela pouvait être marrant de savoir ce qu'il avait pensé de sa vie en Chine. Après tout, cela était mon pays d'origine. Cependant, Jung Kook semblait totalement ailleurs. Je n'aurais pas du lui poser ce genre de question et aborder ce sujet. Je soupirais doucement alors que j'attendais l'arrivée de notre viande. Que cela aille assez vite. Manger aller occuper son esprit non ? Mais à le voir de la sorte... Je pense que cela était une mauvaise idée. Ah. Moi qui voulait en apprendre plus sur lui, j'avais réussi à le bloquer. Je ne pouvais que stresser à l'idée qu'il puisse être lui aussi un être surnaturel. Tout sauf un sorcier, cela ne serait pas évident, s'il était un sorcier. Je n'aurais techniquement rien à me reprocher, n'étant pas du clan Mun. Cependant, je n'étais pas sûr qu'une relation loup et sorcier, soit possible. Je crois que si c'était le cas, je pourrais renoncer à l'idée d'être avec quelqu'un. Une histoire impossible avec un loup puis tomber sur un sorcier … Enfin. Je n'en savais rien, Jung Kook était peut-être un simple humain avec des connaissances plus approfondis que le général. Après tout, Chan Yeol en savait plus que ce qu'il devrait en savoir.

    Il semblait revenir sur terre. Je soupirais légèrement avant de hocher négativement la tête. «  Cela n'avait pas d'importance.  » A vrai dire, je ne savais pas trop comment agir. J'étais persuadé que même si je venais lui reposer la même question, il ne ferait pas attention. Le mieux était d'attendre un peu, cela allait passer, ou alors … J'allais devoir passer une bonne partir de la soirée à parler avec moi-même et manger. La serveuse déposa notre viande et je souriais à l'idée de manger. Le mieux c'est que Jung Kook malgré son esprit ailleurs commençait à faire cuire. Bon ben, je crois que ce repas allait être plus que long de toute ma vie. Je fixais la viande cuire, n'osant pas réellement bouger. Il risquait de se réveiller d'un coup et me faire peur. A coup sûr !

    Sentant sa main frôler la mienne, un léger frisson me parcouru l'échine. Mon regard fut attiré par le sien et tout espoir de le voir me dire quelque chose de très important fut perdu. Il ne lâchait pas sur ce sujet. Je pris mes baguettes pour manger le morceau de viande qu'il m'avait posé tout en le remerciant. Je prenais le temps de savourer, mon estomac semblait être ravi de manger. AH ! C'était tellement bon de pouvoir manger. Mais, je devais lui répondre et malgré le fait que je joue les affamés, je ne savais pas faire croire que j'étais sourd. «  Le monde serait triste et si banal sans une touche de fantastique non ? Je suis un grand rêveur. J'aime imaginer … Ca aide les gens à avancer, tu ne trouves pas ?  » Je lui souriais de nouveau tout en reprenant mon repas. Peu à peu, je continuais de me cacher et jouer les pauvres humains qui pensait que les films fantastiques n'étaient que pur imagination. «  Tu comptes m'annoncer que tu peux grimper sur les murs et tisser des toiles ? Je dois t'avouer que les araignées et moi … Ca fait deux ! » Je riais un peu avant de le regarder tendrement. Oh, bien sûr je n'avais pas peur des araignées, même si je les trouvais horriblement laides. Continuant de manger un peu, je finis par poser mes baguettes et venir passer ma main dans les cheveux du plus jeune. «  Pourquoi tu me demandes cela, il y a quelque chose que tu veux me dire ? Tu es si étrange d'un seul coup. Quelque chose te fait peur ?  » Cette adorable bouille soucieuse... Je n'aimais pas voir cela. Je le voyais déjà très peu sourire, si en plus, il était ailleurs mentalement. Je ne pouvais pas l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 14 Mai - 19:14

Tell me
Liu Kuan Ti


J’eus presque envie de sourire suite à ses paroles. Kuan Ti me confiait qu’il aimait ce qui appartenait au fantastique. Je ne sais pas si c’était un mensonge, ou non, mais lorsque je le vis m’adresser un sourire j’avais eu moi aussi envie de lui rendre ce sourire. Mon cœur s’était réchauffé en l’espace d’un instant. C’était certes absurde de penser qu’il pouvait accepter que je fusse un sorcier, mais sa réponse me fit me sentir bien. Je l’observais silencieusement manger avant de porter à ma bouche une fine bouchée de porc. C’était vraiment bon. Et pourtant ce fut bref, il venait de casser cette image que je venais à peine de me construire à moi-même. Il me fit comprendre que j’avais trop longtemps rêvé et qu’il me fallait me ramener à la réalité. Bien sûre c’était absurde, comment pouvais- je croire qu’il croyait au surnaturel. Ça n’existe pas, du moins pas dans leur monde à eux, aux humains. Pour me consoler j’avalais deux morceaux de viande à la suite et bus une grosse gorgée d’eau. C’est ensuite qu’il me posa la question qu’il ne fallait pas. De toute évidence il allait forcément me la poser, du mon entêtement. Après tout c’était de ma faute, c’est moi qui avait insisté sur le sujet, il était désormais tout à fait normal que Kuan Ti me demande le pourquoi du comment. Je me pinçais la lèvre supérieure tout en le regardant. Il avait compris que quelque chose me perturbait. Est-ce que je devais lui mettre la puce à l’oreille, lui éveiller des soupçons, pour ainsi voir s’il tenterait d’en savoir plus ? Ou bien, devais-je simplement me taire afin d’éviter tout conflit ? Pourquoi jouer avec le feu ? Restons aveugle l’un envers l’autre et évitons d’examiner le sujet en profondeur. Je cherchais alors une excuse débile qui puisse paraître crédible.

« J’aime beaucoup les BD, surtout celles liées au fantastique, alors je voulais seulement connaître ton opinion. »

C’était de mon âge après tout alors cette excuse pouvait passer. Nous continuons de manger en silence, et je continuais de me perdre dans mes pensées. Dans une semaine exactement la troupe de théâtre organisera une nouvelle soirée afin de mettre en scène certains des acteurs principaux de notre classe. Même si je ne jouais pas l’un des acteurs principaux, je tenais tout de même un rôle assez important. J’avais remis le prospectus à mon père qu’il n’avait même daigné regarder. Il l’avait seulement pris et déposé à côté de lui. J’en avais conclu qu’il se fichait toujours de ma passion. Pourquoi ? Alors que j’avais accepté leur marché. Avait-il honte de moi malgré tout ? Qui étais-je au fond pour lui ? Son fils, ou bien seulement un étranger ? À l’instant même j’eus mal au cœur. Je me sentais étouffé et horriblement déçu. Quand allaient-ils finir par me considérer comme leur fils, me donner de l’attention ? Mon regard se perdit dans mon bol de riz à moitié vide. Tenant les baguettes de l’autre main je les déposais sur la table, avant de poser de nouveau mon regard sur Kuan Ti qui continuait toujours d’apprécier son repas.

« Parle-moi un peu plus de toi. »

J’avais besoin de me changer les idées, et je pensais sincèrement que Kuan Ti pouvait m’aider à apaiser mon esprit, calmer ces nerfs qui commençaient à s’emparer de tout mon être. Je n’avais pas envi  d’être de mauvaise humeur et de m’acharner sur lui, alors la meilleure solution fut de changer de sujet. Aide moi à oublier cet enfer, avais je envie de lui dire. Mais je ne pouvais pas, je ne pouvais que me contenter de souffrir en silence.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mer 20 Mai - 11:57
    Continuant son repas, le loup observait Jung Kook avec attention. Il était beau non ? Enfin, il avait un petit genre fragile qui le rendait attendrissant. C'était peut-être pour cela que le loup voulait se rapprocher de lui. On pourrait sûrement penser que le loup essayait de trouver quelqu'un à dominer et protéger. Un instinct toujours existant chez lui. Il aimait donc les bandes dessinées fantastiques … C'était étrange, mais il avait l'impression de jouer le même jeux avec lui. C'était assez comique. Avec le temps il avait l'impression, qu'ils jouaient ensemble à ne pas se dire la réalité. «  Ah ! Les bandes dessinés … C'est vrai, il y en a des vraiment pas mal. Je te comprend très bien pour cela.  » Penchant un bref instant la tête sur le côté, le jeune homme finit par sourire. Bon, allez, ce n'était pas tout de rêvasser, mais il fallait aussi, finir de manger son plat. Enfin finir, cela était un pléonasme. Le loup serait capable de manger énormément de viande. Toutefois, il avait un peu de mal à toucher à son bol de riz. Il en mangeait oui, pour ne pas paraître étrange devant lui. Mais cela n'était pas terrible à manger. Ah ! Manger, cela était tellement bon de pouvoir manger. Manger, manger et manger. C'était l'un des passe-temps que Kuan Ti aimait le plus dans ce monde.

    De nouveau Jung Kook semblait dans ses pensées et loin de nous. J'attendais donc sagement. Je ne pouvais pas faire grand chose. Il devait revenir ici par lui-même ou tout au moins, faire un effort pour être connecté à notre monde. Continuant de manger, le loup n'avait pas grand chose à faire. Baillant un peu, le plus vieux s'excusa rapidement, mais il n'étais pas sûr que son voisin ait fait attention à cela. Les journées n'étaient pas toujours très courtes dans son travail. Surtout, qu'il venait de s'installer et qu'il devait se faire une place. Massant doucement sa nuque, le brun entendit la voix de son interlocuteur se faire entendre. Oh ! Que dire sur lui ? Kuan Ti resta à réfléchir un instant avant de faire une moue songeuse. «  Eh bien, je suis un jeune notaire chinois. J'ai un grand-frère restait à Hong Kong et … Une vie amoureuse catastrophique. Je crois que je n'ai jamais eu de chance en amour.  » Le chinois prit un morceau de viande pour le manger. «  Hum, que dire de plus. Pour le moment, je vis à l'hotel, je n'ai pas encore trouvé un lieu où habiter. Peut-être qu'au fond, j'attends une bonne raison pour m'installer réellement ici.  » Il n'était pas facile à dire si le loup voulait réellement se poser ici. L'envie de voyager n'était pas nouvelle. Il n'avait jamais pu avant avec sa famille, alors pourquoi ne pas voyager désormais ? Trouver l'amour, pourrait l'empêcher de partir. «  Et toi alors ?  »
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Mer 20 Mai - 23:14

Tell me
Liu Kuan Ti


Toute mon attention s’était portée sur les paroles de Kuan Ti, je ne manquais pas une seule fois ce qu’il disait à l’instant même. Pas comme les autres fois. Je me rappelais effectivement dans mes vieux souvenirs que lui aussi était de Chine, enfin plutôt Hong Kong. Dire qu’Hong Kong faisait partit de la Chine serait une insulte pour ses habitants, alors mieux valait éviter. Contrairement à moi, étant fils unique il avait quant à lui un grand frère. J’imaginais ce que ce pouvait être d’avoir un grand frère, une épaule sur laquelle se reposer lorsque l’on se sentait à bout, un être cher qui nous comprenait et inversement. Quelque part je l’enviais. J’étais fils unique, et parfois je ressentais le besoin de me confier quand trop lourdes mes épaules me pesaient, mais je n’avais personne. Alors je refoulais tous mes sentiments au plus profond de moi, souffrant en silence. Même mes parents ne pouvaient jouer se rôle pour moi, ils étaient bien trop aveuglés par ce conflit, par cette haine vouée aux Muns. Et puis quand bien même j’essayais ils semblaient avoir honte de m’avoir pour fils. Je suis pathétique n’est ce pas ? Et pourtant malgré moi je ne les détestais pas, je les aimais, car après tout ils sont mes parents, ma famille, ma seule et unique famille. J’étais coincé, prisonnier d’un sort auquel depuis ma naissance je n’aurai imaginé me retrouvé piégé. L’envie de fuir m’était déjà venue en tête, mais comparé à bien d’autres je n’avais pas eu ce courage, et aujourd’hui encore je ne me sentais pas capable de quitter les miens pour vivre ma vie comme je l’entends. J’envie leur courage, ils ont vraiment tout mon respect.

Soudainement l’idée de connaître la raison pour laquelle Kuan Ti avait quitté son pays natal me heurta l’esprit. Était-ce pour le travail ? Non ça m’étonnais, à Hong Kong, une économie comme celle-ci, ne manque pas d’emploi, le taux de chômage y était très faible, voire presque inexistant, bien plus avancé que la Corée du Sud, alors pour quelle raison ? Se changer les idées ? Certainement.

Lorsqu’il aborda le sujet de sa vie sentimentale je ne pus m’empêcher de me mordre la lèvre inférieure. J’espérai qu’il ne m’avait pas remarqué, cela aurait été embarrassant et très significateur. À l’entendre parler comme ça, il me donnait l’impression qu’il était le genre de type à vouloir courir après l’amour sans pour autant avoir en retour une bonne retombée. Avais-je vu juste ? Ou n’était ce que le fruit de mon imagination qui me jouait des tours ? Je lâchais un léger soupir sans pour autant que cela se voit extérieurement.

Il me retournait ensuite ma question, je savais que Kuan Ti était intéressé par ma personne, qu’il avait envie de découvrir des centaines de choses me concernant, il ne m’avait pas été difficile de le cerner sur ce point là, et puis il me l’avait lui-même fait comprendre en quelque sorte. Quant à moi, je ne savais pas, on se connaissait peu pour que je puisse affirmer quoi que ce soit, mais je reconnaissais me plaire en sa compagnie, et peut être même un peu plus que la normale. Plus on avançait, plus je me sentais capable de m’ouvrir un peu plus à lui, doucement, mais certainement.

Que lui dire de moi ? Pas bien grand-chose, si ce n’est lui dévoiler la vérité, y compris ma vraie nature, mais il en était hors de question. Je ne voulais pas mettre un terme à notre relation. À vrai dire s’il me fallait qualifier notre relation je ne sais même pas comment je pourrais la nommer. Amitié ? Entichement ? Je n’en savais rien à vrai dire. Nous étions deux parfaits inconnus qui s’étions seulement mis un jour à discuter, à vouloir apprendre à se connaître. Je soupirais et cette fois-ci je le fis bien entendre, il était certainement arrivé jusqu’à ses oreilles. Je le plaignais, il devait penser à chaque fois qu’il me lassait, alors qu’en réalité je ne le faisais pas exprès, et ce n’était certainement pas contre lui. Je terminais le morceau que j’étais en train de mastiquer avant d’avaler et de lui répondre.

« Je suis né à Beijing, mais ça tu le sais déjà. Je suis fils unique, mes parents possèdent un des hôpitaux à Overdose. Que dire de plus … Je suis mitigé entre deux lourds choix qui m’obligent à agir contre ma volonté. Je ferme les yeux un bref instant avant de les rouvrir. À part ça, je n’ai personne dans ma vie. En réalité je n’ai jamais connu quelqu’un.»

Je terminais sur ces paroles. Je ne voyais pas quoi d’autre à ajouter comme informations me concernant, et puis je m’étais basé sur ses réponses à lui pour développer les miennes.

« Mais qu’est ce qui t’a poussé à venir à Overdose ? »


Ma curiosité avait finit par éclater, et je me surprenais maintenant à le lui demander. N’était-ce pas trop poussé ? De quel droit me permettais-je de lui demander ce renseignement alors que nous n’étions pas si proches que ça. C’était des choses que l’on demandait lorsque nous sommes amis, pas de simples connaissances. J’eus honte, et inclinais légèrement la tête vers le bas, laissant tomber mes cheveux au dessus de mes yeux.



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Sam 6 Juin - 15:02
    Je me demandais bien pourquoi j'arrivais à le trouver aussi attractif ? Il est vrai qu'il était séduisant, mais aussi plein de mystères, mais ce type arrivait à me mettre en difficulté aisément. Il arrivait à mettre le doigt sur chaque petit détail. A croire qu'il savait lire dans les esprits, ou qu'il avait une fiche pour tricher sur mon compte. Ah ! Une oreillette ? Je riais mentalement à mes remarques tout en regardant les tables à côté qui venait de recevoir leur plateau de viande à faire cuire. Ah ! Ca donné envie d'en manger à nouveau, cela était tellement beau et bon. Je l'avais questionné lui également, je voulais donc l'entendre dire un peu de choses sur lui. Je l'écoutais avant d'être un peu intrigué. Il devait faire face à un choix ? Cela était quelque chose qui venait titillé sa curiosité. « Oh … J'espère que tu vas pouvoir trouver une solution, si jamais tu as besoin d'un coup de main, il faut pas hésiter à en parler. On n'est jamais réellement seul.  » Je dois avouer que s'il voulait m'en parler cela serait une bonne chose. Je voulais savoir pas mal de chose sur lui, j'étais réellement curieux et impatient de le découvrir un peu plus. J'affichais un petit sourire en coin alors que je passais une main dans mes cheveux alors qu'il me posait une question. Je restais silencieux un bref instant avant de soupirer lentement et me mordre la lèvre inférieure. Je dois avouer que cela était une expérience dont je n'avais pas encore abordé comme sujet. Cela me blessé encore et mon regard fut traversait par une vague de tristesse. «  Pour ne pas te mentir, j'ai tout simplement fuis … L'amour fait mal. Et j'ai du voir la personne que j'aime être avec une autre.  » Certes, il y avait eu de nombreux conflits dans le clan. Mais à quoi bon en parler ? Cela n'était pas une chose facile à aborder. Et puis apparemment mon adorable Jung Kook n'avait pas vraiment connu l'amour. Cela était dommage. J'aurais bien voulu en savoir plus, mais cela me faisait penser aussi au fait qu'il était jeune. Beaucoup plus jeune que moi et de ce fait... Je me sentais un peu mal. C'était une honte de venir draguer un petit jeune.

    Il semblait mal à l'aise de m'avoir posé cette question. Cela était mignon à voir. Souriant attendrit je posais mon index sur son crane pour lui faire relever doucement la tête. Je cherchais son regard pour lui adresser un beau sourire. «  Ne tant fais pas, tu n'as pas à te sentir gêner, je n'ai rien à cacher. Il est vrai que c'est un sujet douloureux et que j'en avais pas encore parlé, mais … Pour le coup, je pense qu'au contraire en parler, ne peut que m'aider à aller de l'avant.  » Je lui caressais doucement le haut du crane avant de le lâcher et me redresser. Même si je devais passer pour un grand frère, je ne voulais pas le rendre encore plus gêné. Cela était une situation étrange tout de même. Une situation très frustrante aussi. Je prenais un verre d'eau pour prendre une peu de recul sur cela. Il ne fallait peut-être pas y penser et laisser le temps avancer sagement. Reposant mon verre, je pris le temps de le remettre à la perfection à sa place. C'était une manière de me ressourcer et prendre le temps pour me calmer. «  Tu vas faire une représentation bientôt avec ton théâtre ? Je dois avouer que je serais curieux de voir ce que des élèves peuvent réussir à monter. Enfin … Si cela ne te dérangerai pas de me prévenir ?  » S'intéresser à lui et surtout se rapprocher encore un peu plus de lui. En même temps, je pourrais savoir si je pouvais espérer de me rapprocher de lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Dim 7 Juin - 3:22

Tell me
Liu Kuan Ti


Trouver une solution avait été dans mes plans, mais je n’ai pas très longtemps gardé cet objectif en tête. Il y a longtemps de cela que j’ai abandonné toutes idées de les contredire. Je préférais subir en silence si nous trouvions chacun un compromis. À vrai dire je doutais que mes parents finissent par reconnaître qu’ils agissaient qu’en leur propre intérêt. Je savais que Kuan Ti était sincère dans ses mots, et que quelque part il m’incitait à lui parler si jamais cela en devenait trop pesant. Il me donnait l’envie de lui en dire d’avantage. Pourrait-il tenir ce rôle pour moi ? Peut être, mais je devais m’assurer avant qu’il était bien un mortel, que le sang d’humain coulait dans ses veines. Et seulement après ça, je devais être sûre qu’il puisse être prêt à écouter ce genre d’histoire, fantastique pour eux.

Je l’écoutais continuer, il me contait une partie de son passé douloureux, ce qui l’a fait venir ici, à Overdose. Je fus étonné qu’il se livre avec autant d’aisance à un simple gamin, étudiant de mon genre, jamais je n’aurai pensé qu’il puisse se sentir aussi à l’aise en ma compagnie. Ce qui suffit honnêtement à me donner un peu confiance en moi, et envers lui. S’il était capable de déballer quelques parties de sa vie aussi facilement, cela signifiait qu’il avait confiance en moi. Cela me blessait en réalité, de voir qu’il m’accordait une certaine confiance, alors que quant à moi, je me braquais. Mais ce n’était pas comparable, si seulement il savait quels genres de créatures vivaient parmi eux, ce qui m’empêcher de vivre pleinement mon rêve, d’aborder les gens comme je le voudrais sans que l’on me regarde de travers parce que je suis un Sung, ce fardeau que je portais sur mes épaules. Non, il ignorait tout ça. Et je ne me sentais pas encore prêt à lui en dire d’avantage. Pas maintenant.

Je relevais automatiquement les yeux lorsque je sentis sa chair se poser sur mon front, venant créer un espace libre entre ma frange sombre. Je le regardais droit dans les yeux alors qu’il s’était pendant ce temps adressé à moi après m’avoir adressé un sourire aux lèvres. Je ne pus m’empêcher de rougir sur le champ, il m’avait mis mal à l’aise si vite que la température de mon corps s’était élevée, trahissant mes émotions. J’eus envie de me cacher, ou trouver n’importe quel prétexte pour rejoindre en vitesse les toilettes. Bien sûre je ne m’attendais pas à un geste tendre de sa part, et lorsqu’il fit glisser son doit sur ma peau nue, caressant lentement mon front, mon corps se mit légèrement à frissonner. C’était la première fois qu’il était si proche de moi, jamais l’un d’entre nous n’avait osé toucher l’autre, et pour la première fois ce fut lui.

Je voyais qu’il faisait tout pour me mettre à l’aise et se rapprocher de moi. Il menait la discussion, et au fond cela ne me déplaisais pas de voir qu’au moins quelqu’un s’intéressait et s’inquiéter de ma personne.

« Qu'est ce que je représente pour toi ? »

Avais-je simplement demandé, ignorant totalement ses paroles à l’instant. Ce n’était pas voulu, je ne l’avais pas fait exprès, mais son comportement me poussait à lui demander. Qu’est ce qui le conduisait tant que ça à s’intéressait autant à moi ?



© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Lun 22 Juin - 21:09
    Le voir rougir était quelque chose de formidable et de très agréablement. Oh, il se pourrait que mon geste le rend timide ? Ou peut-être qu'il n'aimait pas trop l'idée que quelqu'un le touche en plein milieu d'un restaurant. Chose qui pouvait se comprendre. Tout en me mordant la lèvre inférieure j'avais repris la conversation. Il fallait bien que je le fasse ; après tout ; Jung Kook ne semblait pas avoir l'intention de me faire la causette. Mis à part me mettre en situation délicate à chaque instant. Je devais être masochiste. Et une chose était sûr, il était différent de mon ex petit ami. Avec lui, je parlais de tout et les échanges ne se faisait pas forcément que dans un seul sens. C'était comme ci Jung Kook n'écoutait que ce qu'il voulait bien entendre. C'était limite frustrant. En même temps, c'était comme cela qu'on apprends à connaître l'autre et se rendre compte que la personne que l'on trouve parfaite, a au fond, des petits défauts qui nous font tiquer. Ne pas être entendu par une personne, il n'y a rien de pire au monde. Surtout quand on a connu une personne qui était aussi attentive à vous. D'ailleurs, alors que je parlais du théâtre à Jung Kook ce dernier me demanda ce qu'il pouvait bien représenter pour moi. Merde. Il y avait de mauvaises réponses ou pas ? Parce que là franchement, à moins de passer par un débile en disant que je n'en savais fichtrement rien. Ou passer pour un fou furieux qui pense déjà le mettre dans son lit. Car oui, lui dire qu'il me plaisait et que peut-être il pouvait avoir quelque chose entre nous, pouvait être très mal interprété … J'ignorais ce qu'il y avait de mieux. En plus … Il avait zappé ma demande avant. C'était agaçant. Il pourrait faire un effort à la fin non ? Soupirant doucement, je me disais que je pouvais mettre cela sur le compte de son jeune âge. Mais au fond, ce n'était sûrement pas la meilleure idée du siècle vu le mien.

    « Pourquoi ? Je représente quelque chose pour toi moi ? » Eh ouais ! Moi aussi je peux le faire le coup des questions qui bloquent. Parce que pour le coup, je n'avais aucune idée de quoi lui dire. Bon ok, j'avais peut-être jusque là, un peu exagéré. Jung Kook n'était pas forcément du genre à ne pas m'écouter. Mais, j'avoue qu'il m'avait un peu scier les jambes. Déjà les questions sur les êtres fantastiques, me demander qu'elle était la raison de ma venue ici... J'avais l'impression de remplir les formulaires que l'on distribue avant d'arriver sur un nouveau territoire. «  Tu es vraiment étranges Jung Kook. C'est … Un peu comme ci, tu n'arrêtais pas de te méfier de moi. Alors oui, je suis sûrement un peu étrange et j'ai un goût pour les jeunes. Bien que mon ex était du même âge que moi... Mais vraiment... Tu dire ce que tu représentes pour moi ? Je … Je ne peux pas te répondre de suite. J'en sais rien. On se connaît à peine.  » Je pris le temps de boire un coup avant de poursuivre. «  Après oui, tu me plais déjà physiquement, je ne vais pas mentir. Est-ce que je me suis imaginer des choses perverses ? Hum … Oui et non. Mais ca, en tant que mec si tu me dis ne jamais en avoir, je me poserais vraiment des questions sur toi. Après, ce n'est pas pour autant que je me vois … Vivre une longue et paisible vie avec toi, ou autre. Je ne sais pas non plus, si cela pourrait fonctionner. Je sais juste que j'essaie de te connaître. Et … Apparemment, je suis plus intéressé que l'inverse. Mais tu sais, tu n'as qu'à me le dire. Je suis assez grand pour ne pas … Trop mal le vivre.  » Bon après je me sentirais forcément blessé, mon égaux allait forcément en prendre un coup. Qui n'aurait pas de soucis de ce côté ? En tout cas, je voulais le secouer un petit coup pour lui faire ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Jeu 23 Juil - 21:57

Tell me
Liu Kuan Ti


Est-ce qu’il représentait quelque chose pour moi ? Je penchais légèrement la tête sur le côté alors que je me répétais cette question plusieurs fois de suite dans la tête. Je n’y avais jamais songé. C’est vrai, je reconnaissais parfois que sa présence me mettait mal à l’aise, certaines de ses attentions, le regard qu’il me porté, ou encore ce sourire rempli de joie qu’il m’adressait lorsqu’il me voit venir à lui. Je ne sais pas si je ressentais quelque chose pour lui, mais il y avait cette légère et étrange sensation qui parcourait l’ensemble de mon corps, parfois. Je ne pouvais lui répondre avec honnêteté, mais sur le coup il m’avait bien eu.

Je ne dis rien, silencieux je ne savais pas quoi lui répondre. Mes yeux cherchaient un endroit sur lequel ils pouvaient se reposer, mais surtout cherché à fuir son regard. Il me mettait encore bien plus mal à l’aise avec ma question qu’il s’était permis de me retourner. Cherchait-il à se défiler ? Ou bien, était-ce ma drôle de question qui l’avait mis mal à l’aise ? Je reconnaissais agir étrangement, je ne répondais pas à toutes ses questions, et il devait certainement me prendre pour quelqu’un de bizarre. Sortir que j’étais simplement un gosse n’était pas une excuse valable. Je ne sais pas pourquoi je régissais ainsi avec lui. Peut être qu’au final j’essayais de vérifier si nous étions compatibles. Non, absurde. Réveille-toi Jung Kook.

Encore une fois ce fut lui qui brisa le silence entre nous. Comme d’habitude. Je n’étais pas un grand bavard, je ne l’ai jamais été d’ailleurs, et avec lui je l’étais encore moins. Intimidé ? Sûrement.

Je crus que mon cœur allait jaillir de ma poitrine en l’entendant prononcer ces mots. Ma peau sous mes vêtements s’était réchauffée, comme si je venais de courir un marathon. Il prit un temps de répit en buvant une gorgée d’eau, je devinais que ça ne devait pas être facile de se confier. Surtout dans ce genre de situation. Je pense que je n’aurai pas été aussi courageux que lui. Alors que les battements de mon cœur venaient cogner de plus en plus forts et vite à chaque fois qu’il se confiait à moi, je me répétais que je le plaisais physiquement. Je l’attirais premièrement. Comment était-ce possible ? Qu’est ce qui le plaisait chez moi ? Qu’est ce qui l’attirait ? Je ne réfléchissais pas plus longtemps et décidais de me focaliser sur ses lèvres qui toujours continuaient de bouger. J’étais comme ensorcelé par le son de sa voix, je n’arrivais pas à penser à autre chose qu’à lui. En réalité j’avais peur, peur de ce qu’il me dirait, peur de ce qu’il pensait de moi, mais alors qu’il acheva ses mots, je sentis qu’une boule se forma au creux de mon ventre.

Il redoutait ma réponse. Bien sûre qu’il souhaité que je partage le même avis, que je puisse le laisser m’approcher, m’apprivoiser si je puis oser dire. Alors que je sentais mes jambes trembler légèrement sous la table, je passe la paume de mes mains sur mes cuisses et les frottent tout doucement afin d’atténuer cette peur qui m’envahissait petit à petit. J’essayais de me donner du courage, d’ouvrir la bouche et d’en laissé échapper des mots, un son. Je ne pouvais pas me permettre de simplement me taire et le laisser en plan. Pas après s’être confié, pas après le lui avoir demandé.

« Je … »

Ma voix tremblait, je ne me sentais pas capable d’aller plus loin, et ça devenait tout simplement embarrassant. Que faire ?

« Ne pars pas. »

Avais-je tout simplement lâché. 3 mots, et ces 3 mots avaient suffit pour me mettre encore plus mal à l’aise. Je baissais la tête afin qu’il ne puisse pas apercevoir cet embarras qu’il avait créé entre nous, je ne voulais pas qu’il me voit dans cet état, mais je devinais qu’il n’avait pas besoin de le voir pour le comprendre. Mes gestes me trahissaient.

« J'aimerai apprendre ... à plus te connaître ...»

Avais-je dis en ayant fait l'effort de le regarder droit dans les yeux.




© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Won Jong Jin
Etude, emploi : Notaire
Liu Kuan Ti
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Ven 7 Aoû - 17:08
    Je m’étais sûrement un peu trop emballé. Je n’aurais sûrement pas dû réagir de la sorte et lui répondre d’une telle manière. Mais cet idiot arrivait à me faire perdre les pédales. Cela laissait rien de facile à imaginer d’en l’avenir. Cependant, il était réellement charmant. Et alors que je lui énonçais ce que je pouvais ressentir, Jung Kook semblait dépérir à petit feu. Je sentais même ses jambes trembler. Oh … J’y avais été sûrement un peu trop fort avec lui. Il était timide, je ne pouvais pas lui en vouloir. Cela allait être difficile pour lui de prendre la parole, j’en étais certain. A vrai dire, je ne m’attendais même pas avoir rien qu’une réaction de sa part. Mon attention se reportait sur mon plat. Je n’avais plus rien à manger, mais étrangement cela était fort intéressant. Je pouvais y trouver beaucoup d’intérêt. Il fallait que je trouve un autre sujet, que j’arrive à briser le froid. Mais, pour le coup, mes idées se limitaient au plat que nous venions de manger. Frottant mon nez avec mon index, je finis par lâcher un petit soupire. Cependant contrairement à mes attentes, Jung Kook semblait vouloir prendre la parole. Lâchant aussitôt les yeux vers lui, je ne pouvais qu’espérer y entendre une réponse dès plus agréable et favorable. Il ? Je penchais légèrement la tête et je l’encourageais mentalement de continuer sur sa lancée. A la place, il prit le temps avant de continuer sa phrase. Alors qu’il terminait de s’adresser à moi, je devais reconnaitre que cela n’était pas la fête dans mon esprit. J’analysais un peu sa phrase et petit à petit je me sentais rassuré. Il ne comptait pas partir. Il allait rester. Souriant en coin presque pour le remercier mentalement, je me sentais un peu moins idiot. Déballer mon sac de la sorte aurait pu le faire fuir, mais pour le coup il semblait plutôt rester. Certes, cela était assez gênant à présent. Pinçant un peu mes lèvres, je finis par être surpris de l’entendre de nouveau prendre la parole. Mon regard dans le sien, je me sentais presque heureux de savoir cela. Mon regard devait sûrement me trahir d’ailleurs. Il voulait apprendre à me connaitre ? Comment ne pas se sentir heureux.

    «  Je suis heureux de te l’entendre dire, mais je ne cherche pas à te brusquer… Je te demande pardon.  » Je m’inclinais poliment vers lui tout en lui adressant un beau sourire. Je regardais nos plats vides et l’idée de trouver une autre conversation m’atteignit. «  Tu as encore faim ? Je pense que nous pourrions laisser nos plats ici ?  » Il avait peut-être des choses à faire non ? En tout cas, je ne me voyais pas rester plus longtemps ici à fixer nos assiettes vident. S’il voulait qu’on reste encore un peu ensemble, je n’étais pas contre, au contraire. Je m’étirais un peu avant de bailler et en rire de suite. «  Je deviens vieux … Rah. Je déteste bailler devant les gens. En tout cas, c’était vraiment gentil à toi d’accepter de m’accompagner pour ce repas.  » C’est vrai, que j’en avais appris sur lui et en plus, cela était un repas en moins à passer seul chez moi. Je demandais l’addition pour pouvoir payer. Je ne lui demandais pas son avis, je l’invitais. Après tout, il était encore étudiant, il ne devait pas avoir beaucoup de moyen. Autant que je prenne sur moi. Je me montrais de nouveau agréable et sympathique avec le serveur avant de regarder de nouveau Jung Kook. «  Tu as encore une place ?  » Je parlais bien sûr de son estomac. Il y avait un glacier pas trop loin que j’avais découvert dès mon arrivée. Ce dernier était vraiment génial et super bon. Une bonne glace, cela était vraiment délicieux à manger.
Revenir en haut Aller en bas
http://overdose.forum-gratuit.net/t97-liu-kuan-ti-chinese-boy
AuteurMessage
avatar
Célébrité : Jeon Jeong Guk (BTS)
Etude, emploi : Etudiant en théâtre, chant et cours de coréen
Never (◕‿◕) Give Up
Sung Jung Kook
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti Sam 8 Aoû - 22:18

Tell me
Liu Kuan Ti


Kuan Ti était vraiment gentil, il faisait partit de l’une des rares personnes que je connaissais aussi gentilles et attentionnées avec moi. Peut être était-ce simplement parce qu’il était humain. Les humains ignorent notre existence, alors il ne pouvait pas se douter un seul instant de ma vraie nature. S’il le savait, me repousserait-il ? Serait-il distant avec moi ? Rien que d’y songer cela me donnait mal au ventre, je n’avais pas envie que cela se produise, alors je devais tout faire afin de préserver ce secret le plus longtemps que possible.

En vérité je ne m’étais jamais aussi rapproché d’un humain de la sorte. J’ai beaucoup d’amis, des amis humains, je sais que je peux compter sur eux, et qu’ils peuvent aussi m’accorder leur confiance, mais jamais je n’ai été aussi proche d’eux de cette manière. Avec Kuan Ti c’était autre chose, je ne saurai comment le définir, mais il y avait cette drôle de sensation qui m’englobait à chaque fois que l’on passait du temps ensemble. Il me mettait le doute tout en même temps qu’il me rendait curieux. Je ne le craignais pas, au contraire, et désormais je le lui avais avoué, suite à sa confession qui me surprit bien plus qu’autre chose, mais qui ne m’avait pas déplu pour autant.

Je fronçais légèrement les sourcils lorsque je l’entendis s’excuser. Pourquoi s’excusait-il ? Alors qu’il venait tout simplement d’être franc envers ses sentiments. Il réagissait et pensait de façon étrange, ou alors peut être était ce moi qui ne savait comment réagir. Il était plus expérimenté et bien plus âgé que moi, je devais certainement réagir comment un enfant. Je me contentais de racler la gorge alors qu’il poursuivait en me demandant si cela m’intéressait d’aller manger autre chose. Pour être honnête je n’avais plus du tout faim, mais je me fichais pas mal si nous pouvons passer encore plus de temps ensemble. Je fus même ravie de voir qu’il l’avait proposé, je n’aurai pas été aussi courageux que lui. Ces derniers mots prononcés m’avaient été difficile à les lui dire, mais surtout les avouer. C’était comme si je lui avais donné la permission de … la permission de quoi ? Je chassais ce mot de ma tête, non, non, je me faisais trop d’illusions.
Sans m’en rendre compte je venais de gauche à droite, bouger inconsciemment ma tête alors que je ne lui avais pas encore donné ma réponse. Il avait certainement du le voir, et le prendre pour un non.

« Oui ! Je veux dire … oui. Enfin je n’ai pas voulu dire non … je pensais à autre chose. Mais se serait avec plaisir. »

Essayais-je de me rattraper. Je devais avoir l’air bien idiot maintenant. Je n’osais toutefois pas le regarder, je venais bien assez de me ridiculiser, alors lever les yeux pour apercevoir la tête qu’il tirait, non merci. Il me mettrait encore bien plus mal à l’aise.

« Au fait … merci pour le repas. »

Je m’inclinais face à lui et lui rendais à mon tour un sourire, bien que toujours timide. J’attendais qu’il quitte sa chaise en premier avant de faire de même et de lui suivre. Nous nous fondons parmi la masse de gens silencieusement, et je n’osais rien dire, ni faire. Le malaise était toujours présent, et il semblait ne vouloir pas me quitter.





© O'Daim



" Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. "

By. Nora Roberts





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tell me - Liu Kuan Ti
Revenir en haut Aller en bas

Tell me - Liu Kuan Ti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lee Kuan Yew, fondatè Singapore mouri a 91 zan
» Un petit verre? [Mei et Kuan]
» Tan Kuan Yi » until we die

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overdose :: Overdose, beautiful city :: Munhwajeog-in-gu :: Campus universitaire-